Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

JE M'APPELLE Invité ET JE SUIS
Diverses Informations
Message(#) Sujet: Chao Ren, chevalier d'Eiran Dim 19 Oct - 10:01

Chao Ren



[Chao Ren]
Nom : Chao
Prénom : Ren
Age : (18 ans MINIMUM, soyez logique tout de même) 29 ans
Sexe : Masculin
Groupe :  (Terrien, mage, talrëan, Felionien, peuple des glaces, Harpie) Talrëan
Métier ou fonction : (A préciser) Chevalier d’Eiran, lancier
Origine : (Terrien, Sorëan) Sorëan
Nationalité :  (Quel pays pour les sorëan, n’importe où sur terre pour les terriens) Tilesse

Caractère
"Ici vous décrirez le caractère de votre personnage en détail. Cette zone doit compter 150 mots minimum."

Ren… Ah, Ren ! C’est un bout en train. Toujours de bonne humeur, il est l’âne du fond de la classe. De nature joviale et sociable, il est très bavard et cherche toujours à placer une blague dans une conversation sérieuse. Souvent, il est celui qui détend l’atmosphère et qui envoie des vannes à tout bout de champ. Très accueillant, il n’est absolument pas méfiant et ne juge pas au premier abord. Sa confiance, il la donne très vite, ce qui peut parfois avoir des conséquences sur sa vie professionnelle. Cependant, il n’est pas très enclin au pardon et donne difficilement une deuxième chance à celui qui l’a trahi.

Fidèle, sa plus grande qualité est sa loyauté envers ses proches, ses amis et les personnes qu’il estime plus que tout. L’empereur de Talrëa fait donc partie de ces personnalités qu’il admire et qu’il serait prêt à servir et à protéger au péril de sa vie. C’est donc tout naturellement qu’on peut le voir faire un accès de zèle. Si dans des rares cas, il sent le danger pour son chef impérial, il ne le lâche pas d’une semelle, le suivant comme son ombre, s’interposant entre lui et les autres, passant outre les ordres. S’il le faut, il serait même prêt à envisager de l’enfermer dans un placard à balais pour le cacher d’une éventuelle menace.

Ce qui est le plus agréable dans sa façon de vivre, c’est sa simplicité. Le luxe, l’argent et les rêves prometteurs ne peuvent pas l’acheter. Il n’aime pas les calculs complexes, ni les énigmes. Il n’est pas patient et, au contraire est plutôt du genre instinctif. Les ordres déplacés ont pour effet de l’agacer au plus haut point et il ne se gêne pas pour les enfreindre quand il les estime illégitimes. De même, les prises de tête et les engueulades portent bien leur nom : ils lui donnent la migraine et l’emmerde. Il aura plutôt tendance à fuir le conflit avec autrui plutôt que de vivre avec des personnes emmurées dans leur glace.

Par contre, au combat, c’est une toute autre histoire. C’est un champion de la lance. Quand il en tient une dans ses mains, c’est un autre homme. Il porte un autre visage : plus de place pour la rigolade. Il devient une machine à la logique implacable, doué en stratégie, adroit, calculateur, souple et rapide. Dû à un long entraînement depuis sa tendre enfance, il a des réflexes gracieux et fluides presque surhumains qui pourraient être comparés à une séance d’hypnose. Sa dance mortelle ressemble à celle d’un serpent à sonnette charmé par son flûtiste. Si son adversaire a le moindre moment d’inattention, il pique en plein cœur.


Physique
"Ici vous décrirez le Physique de votre personnage en détail, chacune de ses particularités Physique. Cette zone doit compter 150 mots minimum."

Quand on parle des chevaliers d’Eiran, on imagine régulièrement des grosses brutes pleines de muscles, impressionnants par leur carrure imposante et leur taille immense. En l’occurrence, Ren ne passe pas du tout dans le cliché du chevalier en armure. Il est ni trop grand, ni trop petit, il n’a pas de gros biceps et n’est absolument pas taillé en V. Donc, de taille moyenne, il est plutôt mince pour un homme armé et son air charismatique et enjoué n’aide en rien à le rendre imposant. Pour certains, il ressemble même à une femme : il porte des cheveux longs, noirs, attachés en queue de cheval ou en chignon ; ses yeux sont d’un bleu profond qui perturbent ; son visage est fin et expressif.

Contrairement à beaucoup de chevaliers, il porte des habits très simples pour être constamment à l’aise. Donc, pas d’armure, pas de protections en tout genre, juste un simple kimono de ninja noir, bleu ou vert sombre quand il est en mission. Cependant, lors de grandes occasions où il faut se « montrer », il porte par-dessus son équipement standard une grande cape rouge avec l’écusson de la famille impériale. Cette cape est tellement longue qu’elle touche le sol à chacun de ses pas et lui recouvre la totalité du dos et malgré cela ne peut cacher sa lance. En effet, n’importe où qu’il aille en dehors de sa chambre, il endosse un porte lance en cuir noir, qui n’est jamais vide.

En parlant de lance, c’est son bien le plus précieux. Elle appartenait à son grand père et lui est revenu de droit au décès de ce dernier. Chevalier depuis des générations, Ren lui ressemble comme deux gouttes d’eau : même physique, même caractère. C’est donc pour lui un honneur de pouvoir se servir de l’arme d’un membre imminent de sa famille. Cependant, comme son grand père avant lui, il s'en sert comme arme d’apparat pour les grandes cérémonies et les célébrations en tout genre. D’ailleurs, sa tige est couverte par endroit de diamant, de rubis, de saphir et d’émeraude, telle une constellation d’étoile pure. Il ne sait cependant pas où son grand père la fait fabriquer, ni par qui. Peut être qu'un jours il y trouvera une utilité magiques, qui sait ?

Pour les journées plus ordinaires, il utilise une simple lance faite en acier et fabriquée par les meilleurs armuriers de la garde impériale. Ce qu'il leur demande : qu'elle soit très légère, mais ultra résistante, et équilibrée en fonction de sa taille et de son poignet musclé. Et quand il utilise sa botte fatale, l’adversaire croit apercevoir un arc-en-ciel, présage de mort.


Histoire
"Ici vous décrirez l'histoire de votre personnage en détail, son passé, comment est-il devenu ce qu'il est aujourd'hui. Cette zone doit compter 300 mots minimum."

L’histoire de Ren n’a rien d’extraordinaire. Elle n’est qu’une répétition de celle de son père, de son grand père, de son arrière-grand-père et de tous les hommes de la famille depuis des générations. Ils sont tous devenus chevalier d’Eiran à la fin de leur éducation militaire, sont tous des manieurs de lance réputés et doués et ont tous mérité leur place dans la garde rapprochée de la famille impériale. Il n’a donc pas fait exception à la règle. Mais s’il faut parler de son histoire, autant commencer par le commencement.

Vous l’aurez compris, Ren est le cadet de la famille Chao. A sa naissance, la famille entière était heureuse d’avoir un deuxième héritier mâle pour perpétuer l’art ancestral de la lance. C’est donc tout naturellement qu’à partir du moment où il apprit à marcher, on lui plaça un bâton dans les mains. En même temps que l’apprentissage de la lecture et des sciences enseignées par sa mère, il apprit l’art de la guerre, du combat, de la stratégie, de la dissimulation et de la protection rapprochée.

Il eut deux mentors : son père et son grand-père. Le premier était souvent absent pour continuer à assurer la protection de la famille impériale. Le second était un chevalier d’Eiran à la retraite, qui avait un caractère dur de vieux guerrier botté en touche. Malgré ça, sa stature haute et sa figure bourrue mettait le jeune Ren à l'aise pendant les entraînements.

Au fur et à mesure des années où les deux frères grandirent, leurs aptitudes aux maniements des armes se forgèrent. Les deux mentors se rendirent très vite compte que si l’un n’avait aucun don particulier pour la lance, l’autre jouissait d’une véritable habileté et d’une logique implacable de soldat. Ren, le cadet, le second, devenait la fierté de la famille. Et bientôt, leur père l’emmenait avec lui aux différents événements officiels de l’Empire, à la place de Raito, qui restait puni avec leur mère dans la demeure familiale.

Ren était un enfant perturbateur et joyeux. Il ne perdait pas un seul moment pour rire et faire des farces. Celui qui en faisait le plus souvent les frais était son frère. Il inventait toutes les bêtises du monde, bravait les interdits, ne voyait pas les dangers et plus Raito se plaignait, plus lui il continuait !

Alors que Ren venait d’avoir 8 ans, il découvrit les aptitudes magiques de Raito. Comme d’habitude, il était en train de l’embêter à la fin d’un entrainement particulièrement difficile où leur grand père avait bien mis la pression sur Raito. Ren n’avait pas remarqué l’ambiance particulièrement électrique et la colère sourde sur le visage de son frère. Il eut malheureusement la remarque cinglante de trop et la foudre s’était abattu sur lui, littéralement. Il s’était réveillé deux jours plus tard dans son lit, avec une affreuse migraine et des marques de brûlure sur le visage.

Raito était un mage. S’il n’avait pas eu toutes ses marques sur son corps, il ne l’aurait pas cru. Et bien soit. Ca ne le rendait pas différent, il restait son frère. Ren n’en fut ni troublé, ni envieux. Il faisait seulement un peu plus attention, il ne voulait pas griller une deuxième fois. La seule conséquence qui s’en suivit fut de le voir partir pour l’école de magie. Ren ne l’avouera jamais, mais son frère lui manqua. Il perdit son compagnon de jeu, sa tête de turc et son point de chute.

Puis, les années passèrent, se ressemblant toutes les unes aux autres. Il grandit, s’affirmant un peu plus, embrassant les rêves de ses deux mentors. A l’âge de 19 ans, alors qu’il revenait seul d’un événement officiel, il croisa en pleine campagne une personne qui deviendra par la suite, l’une des plus importantes de sa vie : Taranis Nat Eiran. Le futur empereur, alors âgé d’à peine 15 ans, battait rase campagne. Il était habillé simplement comme un adolescent du peuple et d’ailleurs, Ren ne le reconnut pas le moins du monde. Le jeune garçon fut curieux de rencontrer un chevalier seul et lui demanda s’il pouvait faire un petit bout de chemin ensemble. En y repensant aujourd’hui, Ren se rendait compte à quel point il avait monopolisé la conversation, parlant de lui, de son frère, de sa famille, de son enfance, de son avenir, etc etc. Il n’avait pas laissé la possibilité à Taranis de parler de lui et peut être c’est ce qu’il avait cherché.

Son grand père mourut à peu près en même temps que le père du futur empereur, quatre années plus tard. Ren avait 23 ans. Il hérita de sa lance et de son savoir. Cette année là fut sombre et apporta de nombreux changements dans sa vie.

A la mort de l’empereur, son père décida qu’il était temps pour lui de prendre sa retraite. Le monde de Sorëan changeait rapidement et il était encore de la vieille école. Les idées progressistes de certains nobles ne lui parlaient pas, de même que refaire confiance à un nouvel empereur, de surcroît un enfant, allait lui être difficile. Il était donc temps pour lui de passer la main à la nouvelle génération. Son fils cadet avait largement les capacités physiques et une technique imparable à la lance pour rentrer dans la garde. C'est pourquoi, il proposa à quelques jours du couronnement au futur empereur de rencontrer son fils.

Ren arriva donc au palais aussi détendu qu'à l'habitude et son attitude désinvolte et comique remonta de vieux souvenirs dans la mémoire de Taranis. Il reconnu Ren aussitôt et lui rappela en un sourire qu'ils s'étaient déjà rencontrés. Ren n’en crut pas ses oreilles et se confondit en excuses. Le rire du jeune empereur en guise de réponse l’étonna plus encore et il décréta alors que ce jeune homme méritait sa confiance, son respect et toute la protection qu’il lui donnerait. Il s'inclina face à l'empereur et lui fit le serment de toujours lui être fidèle. Taranis prit ça pour argent comptant, puisqu'il avait apprécié sa franchise pendant leur balade à cheval en pleine campagne. Et puis, il connaissait la réputation des Chao et était persuadé que Ren ferait ses preuves un jour ou l'autre.

C'est ainsi que le père de Ren lui confia sa cape de chevalier d’Eiran. Sa première heure de service fut à la cérémonie de couronnement de Taranis. Depuis ce jour, Ren le considère comme un ami et il ne se gêne pas pour lui dire ce qu’il pense en gardant un simili de protocole.

Une année plus tard, alors qu’ils parcouraient la campagne en mission officielle, ils trouvèrent une jeune fille errante : Arkyen. Ren ne comprit pas tout de suite pourquoi l’empereur voulait absolument sauver cette fille. Elle ressemblait à un bébé et en plus, elle était si sauvage que personne ne pouvait l’approcher. A part, l’empereur d’ailleurs. N’empêche que malgré tous les conseils des plus vieux chevaliers d’Eiran, l’empereur n’en fit qu’à sa tête et la nomma elle aussi dans sa garde rapprochée. Ren l’adopta donc, enfin essaya. A de nombreuses reprises, il chercha à nouer le contact, mais elle restait complètement indifférente à ses blagues. Cette gamine l’intriguait.

Un an plus tard, Raito rejoignit également la garde impériale. Ren en fut si heureux, qu’il devint carrément infernal. Même les menaces de son frère aîné ne suffirent pas pour le calmer. Et alors, Arkyen lui parla pour la première fois et lui cloua le bec. Désormais, il reste béat d’admiration devant l’enfant chevalier.

Depuis, rien de particulier ne se passa dans sa vie. Il y a quelque mois une étoile tomba sur l’empire et de nouveaux hommes débarquèrent. Ils étaient étranges, mais Ren était trop curieux pour se méfier. Il n’avait qu’une hâte, suivre l’empereur à l’intérieur de l’Arche.



Réellement
Pseudo : Le plus utilisé sur internet Cha
Age : Le vrai s'il vous plait 23
Comment avez-vous connu le forum ? Par le biais, d’une amie, collègue, partenaire de RP depuis des années…
Qu’en pensez-vous ? Je trouve l’intrigue vraiment extra ! Avec une bonne perspective d’évolution de jeu ! Un chapeau à la fondatrice ! Smile
Code : Présent dans le règlement, il suffit de lire. Solyma a toujours raison et je me prosterne à ses pieds.
Quel était le nom de l'empereur de Talrëa lors de la guerre de la reine Harpie ? Odavh Nat Eiran


Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Solyma ET JE SUIS Fondatrice ▬ Solyma
Diverses Informations
Multi-Compte : Tous les Admins ♥

Informations RolePlay
Âge:
Métier:
Disponibilité pour RP:
Message(#) Sujet: Re: Chao Ren, chevalier d'Eiran Dim 19 Oct - 11:59

Coucou,

Alors le perso est construit et intéressant mais je relève encore quelques petites fautes de contexte avant validation.

En quelques sortes tu as une pensée un peu "moderne" alors que l'univers sorëans se base sur du med-fan avancé^^

voici les petits points gênants:

-Cette lance de famille fabriqué en carbone et titane incrustée de pierre précieuse. Déjà ca ne colle pas pour deux choses. Tout d'abord, en terme de matériaux, carbone et titane ne sont pas en vigueur, on est dans un univers où la norme, c'est le bon vieil acier fabriqué dans des forges artisanales. De plus, une arme incrustée de pierreries, ce n'est pas une arme de guerre mais plutôt une arme d’apparat. En revanche, vu l'héritage cela peut être une arme magique fabriquée par un arcaniste, à voir pour d'éventuels capacités.

-Ensuite, les notions de vacances et de papy qui prend la place. Pas trop possible, les sorëans ne connaissent pas trop le terme de "vacances". a la limite, on parle de donner un repos mais le père de Taranis, Sidus, n'était pas trop le genre à en donner, il les faisait bosser non-stop ces chevaliers.

-Ensuite, une tradition familiale d'être chevalier d'Eiran de père en fils, c'est possible mais dans l'idée on ne rentre pas chez les chevalier d'Eiran comme ça, même avec Taranis. Il faut bien se situer que c'est sa garde directe, ils sont à peine entre 30 et 40, c'est, l'élite de l'élite, être fils et petit-fils de chevalier d'Eiran ne suffit pas, il faut faire ses preuves pour être engagé prit dedans.


Bref, quelques petites choses à corriger, si tu as des questions ou besoin d'aide, n'hésites pas à nous demander ^^
Voir le profil de l'utilisateur http://sorean.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Invité ET JE SUIS
Diverses Informations
Message(#) Sujet: Re: Chao Ren, chevalier d'Eiran Dim 19 Oct - 19:20

Voilà c'est corrigé !!

Effectivement, pour la lance, ce n'était pas très logique... Je prends donc l'idée de lance d'apparat qui me plaît bien, tout en gardant une possibilité de développer ça avec un arcaniste en RP.

De même, l'idée des vacances ne convient pas trop personnage du père de Ren non plus... Je l'ai quelque peu esquivé d'ailleurs dans la nouvelle fiche, j'espère que ça passera comme ça ! ^^ Mais après, je suis ouverte aux critiques et j'ai une version de remplacement dans mon panier !! ^^

Pour ce qui est d'être chevalier de génération en génération, j'ai dilué ça dans plusieurs paragraphes de l'histoire de Ren.

Bon courage pour la relecture ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Taranis Nat Eiran ET JE SUIS Admin ▬ Taranis
Diverses Informations
Multi-Compte : Moana Goldrain ▬ Cyriel Lemingvinder ▬ Kotha & Kanon ▬ Sorel Wineldil ▬ Magnus Sventyr ▬ Zoria ▬ Gaël Virdyn ▬ Yusef Farakhan ▬ Tatiana Nuixa ▬ Akihide Inagawa

Informations RolePlay
Âge: 28 ans.
Métier: Empereur de Talrëa.
Disponibilité pour RP: Disponible o/
Message(#) Sujet: Re: Chao Ren, chevalier d'Eiran Mer 22 Oct - 11:14

Bonjour et désolée du retard !

Tout est désormais nickel et conforme ! C'est donc avec un grand plaisir que je valide ta présentation Smile !
Encore bienvenu et bon jeu à toi ! ^^

FICHE VALIDÉE
"C'est partit pour le Grand Voyage ! Découvrons Sorëan et l'Arche tous ensemble !"

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur L'Arche de Sorëan et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants.

De plus, sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! Pour ce faire, il te suffit de te rendre dans ce forum-ci. Sache que le modèle proposer de codage n'est pas obligatoire, si tu veux faire autrement : tu peux -_^

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mit à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, et trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.


Le staff te souhaite la bienvenue!

Voir le profil de l'utilisateur http://migoto-no-shima.forumsactifs.com
Revenir en haut Aller en bas


JE M'APPELLE Contenu sponsorisé ET JE SUIS
Diverses Informations
Message(#) Sujet: Re: Chao Ren, chevalier d'Eiran

Revenir en haut Aller en bas
 

L'arche de Sorëan :: La Terre des Discussions :: Archives V1 :: Fiches refusées ou abandonnées :: Chao Ren, chevalier d'Eiran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arrive au Chao Bao Zi (enfin!)
» Un honorable chevalier
» invitation du roi au peuple et chevalier de la cour.
» Haldurion, apprenti Chevalier Galadhrim
» Un petit bonjour de La maisnie du chevalier Bragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: