Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

JE M'APPELLE Invité ET JE SUIS
Diverses Informations
Message(#) Sujet: Eléa BlackSilver Mer 8 Juil - 12:31

Eléa BlackSilver




Nom : BlackSilver
Prénom : Eléa
Age : 25 ans
Sexe : Féminin
Groupe :  Mage
Métier ou fonction : Arcaniste spécialisé dans les runes corporelles, et exceptionnellement dans les armes légères
Origine : Sorëan
Nationalité :  Elle est née dans les îles pirates, au Sud du continent, si bien qu'elle n'appartient pas à proprement dire aux "véritables" nations de Sorëan.

Caractère

Il est toujours difficile de décrire la façon dont une personne pense, l'essence même de ses réactions. Comme tout être humain, Eléa est quelqu'un de complexe, mais elle possède de plus cette folie si particulière aux gens logiques, qui est d'autant plus surprenante qu'elle est tout à fait inattendue : si la jeune arcaniste parait douce, charmante, polie et souriante au quotidien, cette carapace de mondanité dissimule efficacement un esprit plus tranchant qu'une lame. Dotée d'une intelligence certaine et d'une patience reptilienne, elle possède une volonté contre laquelle on pourrait tordre des barres d'acier, et un sens moral... Particulier. Ne comprenez pas par là qu'elle se réjouit de la souffrance d'autrui ou autre caractéristique malsaine, mais plutôt qu'elle considère la vérité et le devoir (par exemple) comme des points de référence mais en aucun cas des entraves : si le bon sens pratique réclame un geste discutable ou un mensonge, qu'il soit minime ou absolument énorme, elle n'aura pas le moindre frémissement d'hésitation.
A vrai dire, elle n'a guère d'autre limite morale que celles qu'elle s'impose à elle même, mais par chance ses principes correspondent grosso modo à ceux de la Tour, dans les grandes lignes au moins, ce qui lui évite de se retrouver avec les Traqueurs aux fesses.
Afin de compléter le tableau, il ne reste plus guère à ajouter son sens de l'honneur, inébranlable mais également un peu particulier : les insultes et les défis ne lui font ni chaud ni froid, et elle n'hésitera pas à rompre ses promesses si la situation l'exige, mais il y a (pour elle du moins) une très grande différence entre une promesse et un serment, qu'elle tiendra même si sa vie était en jeu.
Une dernière chose : ne vous en prenez pas son frère ou ses amis. Jamais.


Physique

Ce paragraphe a sans nul doute son importance, car c'est en effet son physique que vous remarquerez en premier chez Eléa : sa beauté naturelle n'était déjà pas négligeable, mais elle a abondamment profité de ses talents d'Arcaniste pour améliorer son apparence.
De petite taille, elle ne dépasse guère le mètre 60 mais sa silhouette est admirablement bien proportionnée : toute en courbes et en déliés, Eléa est dotée d'une souplesse étonnante, et d'un charme naturel certain, qui a fait rêver plus d'un apprenti au cours de son séjour à la Tour. C'est cependant son visage, tout en pommettes et sourire, et son regard qui attirent l'attention : ses yeux d'un violet scintillant, très expressifs, passent en une fraction de seconde de la chaleur souriante au tranchant glacial, et l'intensité de son regard semble parfois mettre à nu l'objet de son attention - un sentiment souvent désagréable, surtout lorsqu'elle sourit après ça... Très troublant. Il faut dire qu'elle a, parfois, une façon de sourire qui mettrait le feu à un bonhomme de neige. Mais elle est habituellement pensive, sérieuse, et dissimule machinalement son visage derrière ses cheveux, qu'elle a longs et d'un noir d'ébène. En effet, Eléa vient du Sud, et tout en elle rappelle les insulaires : sa peau à la couleur du caramel doré, et ses tenues, bien qu'adaptées (en général) à la température ambiante, sont souvent composés de voiles légers, ou de tuniques de couleurs claires, souvent bleutées. Elle accompagne souvent son habillement d'une multitude de bijoux colorés (elle a une nette préférence pour l'or et l'ambre), dont chacun est un cadeau des Arcanistes de la Tour et a un pouvoir bien défini. Mais parmi eux, il y en a trois dont elle ne se sépare jamais : le premier est une sorte de mélange entre le bracelet et la mitaine, qu'elle porte au bras gauche. Il se présente tout simplement sous la forme d'un gant sans doigt transparent, qui remonte jusqu'à l'épaule, mais des fils d'or s'entremêlent au niveau du poignet en un ravissant bracelet (le motif représente en réalité des runes, mais dont la superposition est agréable à l'oeil) et entourent son bras de petites perles dorées à mi chemin entre le coude et l'épaule, les deux parties du bijoux étant reliées par de très légères chaînettes d'or, enchantées afin d'être incassables. C'est à la fois son préféré et le moins utile de tous : cadeau d'Esmé, le jour où elle quitta la Tour, il a le pouvoir de guérir les affections mineures et les blessures (dans la limite du raisonnable : un bras arraché ne repoussera pas même en y croyant très fort).
Le second bijou est moins trivial : son premier véritable copain (un Arcaniste fraîchement nommé, spécialisé dans les armes et très fanfaron) lui a offert une sorte d'anneau d'acier qui recouvre toute la première phalange du majeur et se termine en pointe. Au premier signe de danger, il suffit à la jeune Mage d’insuffler sa magie dans le bijou pour qu'il se transforme en un gantelet d'acier, prolongé par une lame enflammée longue de 25 cm. Elle ne s'en est jamais servi, et l'aspect esthétique est douteux, mais la prudence la pousse à le conserver malgré tout : c'est la seule arme qu'elle emporte avec elle.
Enfin, le dernier bijou est un présent de Tobias pour son intronisation : il s'agit d'une paire de boucles d'oreilles dorées, ornée d'une perle d'ambre à leur extrémité. Elle ont l'immense avantage de chasser la fatigue et de capter l'énergie ambiante pour la transférer au porteur, lui assurant un esprit clair en toutes circonstances.
Dernier détail, mais non des moindres, vous la verrez souvent accompagnée de son lézard, une jeune femelle blanche et bleue nommée Dente.


Histoire

Elle est apparemment trop longue pour ce post (bizarre puisque la dernière fois, ça avait tenu en un post, mais bon...)



Réellement
Pseudo : Celui là même ^^
Age : 20
Comment avez-vous connu le forum ? Mon compte a été supprimé suite à une trop longue absence ^^'
Qu’en pensez-vous ? Ben je suis revenue non? =P
Code : Flemme de le rechercher ._.
Quel était le nom du premier roi de Feliona ?Re-flemme


Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Invité ET JE SUIS
Diverses Informations
Message(#) Sujet: Re: Eléa BlackSilver Mer 8 Juil - 12:34

Eléa BlackSilver


Histoire
La côte avait toujours été son terrain de jeu préféré ! Les vagues qui se brisaient contre les écueils éclaboussaient la côte d'embruns qui donnaient à la peau un goût salé, et le soleil formait toujours des arc-en-ciels miniatures, fugitifs, que le vent chassait devant elle à chaque fois qu'elle essayait de les attraper. La vie était tellement belle ici !
Evidemment, ce n'était pas toujours facile : son père et sa mère se disputaient souvent, sans qu'elle ne comprenne trop pourquoi, et leur petite île au sud du continent n'était pas riche, mais les grands bateaux qui passaient souvent apportaient toujours de quoi payer la nourriture. Et parfois Ethan descendait la voir ! Elle adorait quand son frère venait à la maison, même si ses parents faisaient toujours la tête et s'engueulaient après : il lui apportait toujours des cadeaux, des objets brillants ou des morceaux de bois sculptés. Malgré leurs 10 ans d'écart, il jouait avec elle à chaque fois que son bateau venait sur l'île, même si il sortait tous les soirs pour aller dans la ville, où elle n'avait pas le droit de le suivre. Mais, même du haut de ses 7 ans, elle savait très bien ce qu'il y faisait : il fallait être aveugle pour ne pas remarquer les regards des filles, qui le suivaient à chaque fois qu'il revenait.
Il faut admettre que la nature l'avait gâté : il dépassait déjà le mètre 70 malgré ses 17 ans pas tout à fait fêtés, et déjà la vie de pirate avait posé sa marque sur lui, si bien qu'on pouvait voir les muscles jouer sous ses vêtements à chacun de ses mouvements et que son pas chaloupé clamait au monde entier l'arrogance et l'assurance. Il n'était pas rare que les femmes se retournent sur son passage, attirées par son sourire insolent.
Dois-je vraiment préciser qu'Eléa était très fière de son frère? Non, c'est bien ce qu'il me semblait.

~

- Salut gamine ! Alors quoi de neuf? Tu ne salue même plus ton grand frère?
- Ethan !


Avec un grand sourire ravi, Eléa bondit de l'arbre où elle s'était réfugiée, dégringolant de branche en branche jusqu'à tomber aux pieds de son frère, qui éclata de rire avant de la soulever à sa hauteur. Le soleil jouait dans ses cheveux, mais il révélait également une nouvelle balafre sur son cou, qu'elle toucha du bout des doigts, inquiète. Elle venait tout juste de fêter ses 10 ans, et elle comprenait à présent ce que faisait son frère sur le bateau qui l'emmenait régulièrement.

- Tu t'es blessé?
- Ça va, c'est guéri. Qu'est ce que tu faisais là haut? D'après les vieux, tu t'es fâché avec Jan et Julia tout à l'heure, ne me dis pas que tu commençais à bouder?


Elle resta silencieuse un instant, mais Ethan était son frère, et elle avait confiance en lui. Réticente, elle ouvrit le petit sac qu'elle portait à la ceinture, et lui tendit une pierre - de l'ardoise tout ce qu'il y avait de plus basique apparemment - dont le milieu était... curieusement lumineux, ce que le soleil d'été n'expliquait pas tout à fait.

- Depuis la dernière fois que tu es venue, il se passe des choses bizarres... J'ai l'impression d'avoir la tête au milieu d'un océan, avec des courants partout... Et... Tu vas croire que je suis folle, mais parfois, quand je touche des objets, ils se déforment tout seuls, ou alors ils changent de couleur, de température... Il y a deux semaines, je suis allée voir Jan à la forge de son père, et j'étais... Je sais pas, on dirait qu'il avait quelque chose qui poussait dans mes mains... Quand j'ai touché le marteau, il est devenu tout rouillé d'un coup !

Les sourcils froncés, Ethan la reposa au sol et prit la pierre, observant la lumière chatoyante qui s'en dégageait avec un intérêt perplexe. Finalement, les sourcils froncés, il s'agenouilla devant elle et la prit par les épaules.

- Quelqu'un a remarqué ce qui t'arrivais?
- Ben... Jan et Julia étaient avec moi quand j'ai touché la pierre... Je suis un mage c'est ça? Comme dans les histoires?
- On dirait bien. Mais ça veut dire qu'il va falloir dégager le plus vite possible.
- Partir? Pourquoi partir?!
- Eléa... Tu sais ce que je fais lorsque je suis sur le bateau. Les pirates sont très mal vus, et la plupart des Duchés cherchent à nous exterminer. Cette île n'est connue que d'un petit nombre de personnes, et sert de refuge pour les familles. Mais les mages trouvent toujours les jeunes, où qu'ils soient... Et tu sais ce que pensent les autres à leur sujet.


Un frisson la parcourut. Elle savait. Elle avait entendu souvent ces histoires des bateaux coulés par des mages élémentalistes, ou de guerriers armés d'épées magiques qui se relevaient quelque soit la blessure qu'on leur avait infligé (oui, les pirates sont souvent sujets à l'exagération) et la magie était devenu synonyme de haine et dégoût. Le visage de la jeune fille pâlit sous son hâle, ses yeux violets cillant légèrement.

- Ce n'est pas logique ! Si j'ai vraiment un pouvoir, ils devraient être heureux, je pourrais devenir un atout !

Mais Ethan avait beaucoup plus l'habitude de la nature humaine et sans répondre, il la saisit d'un geste ample et la jucha sur son dos avant de se diriger à longue foulées vers la ville et le port. La gorge nouée par la colère et l'anxiété qui se dégageaient de son frère, Eléa resta silencieuse, s’agrippant de toutes ses forces aux épaules larges du jeune homme et dissimulant son visage dans son cou. Était-ce si grave d'être un mage? Ses parents, ses amis, allaient-ils vraiment essayer de l'éliminer pour quelques superstitions? Elle regrettait à présent d'avoir parlé aux autres enfants !

Ils ne lui laissèrent même pas le bénéfice du doute.

Ils étaient à mi-chemin du port lorsque les premières invectives fusèrent. Le père de Jan, un ancien pirate cloué au sol par une mauvaise blessure, fut le premier à les trouver. Il avait à la main une hache, et son visage n'exprimait plus rien de la bonhomie gouailleuse dont il avait toujours fait preuve. Mais un éclair de compassion passa sur son visage lorsqu'il vit l'expression d'Ethan.

- Laisse la, gamin, c'est une mage.

Ethan ne prit même pas la peine de répondre. Les mâchoires serrées par la colère, il jeta un coup d'd’œil autour de lui, jugeant la foule qui les entourait et qui se rapprochait. Eléa détailla les visages un à un, cherchant à voir sur ces traits familiers, qui avaient fait partie de son quotidien durant sa vie entière, une trace de compassion ou même de doute, mais elle n'y retrouvait qu'une fureur fermée, un déni même de son humanité.

- Les gars ont dit qu'il y avait un bateau inconnu qui approchait, ils viennent la chercher, ils vont nous trouver à cause d'elle. Il faut l'éliminer ! Ne te met pas en travers du chemin pour ça gamin, ça n'en vaut pas la peine. Ce n'est plus ta sœur.

Un grondement sourd monta de la poitrine du jeune pirate, vibrant de colère et promesse viscérale de destruction. Mais Eléa réfléchissait clairement, l'esprit curieusement débarrassé du moindre sentiment. Elle avait l'impression d'avoir la tête comme une surface plane, métallique, où les pensées filaient sans obstacles. Glissant sa tête contre l'oreille de son frère, elle lui chuchota quelques mots.

- Ils sont trop nombreux, les tonneaux à droite, les toits. Il ne pourra pas nous rattraper.

Elle avait parlé d'une voix parfaitement calme, où il aurait été vain de chercher la moindre trace de peur ou de colère. Mais Ethan ne s'y trompa pas : il est des émotions qui dépassent le stade vulgaire des cris ou des pleurs et qui flottent paisiblement dans l'océan vaste et calme de la rage viscérale.

Il hocha la tête, étira ses bras puis, sans prendre d'élan, fonça vers le forgeron. Ce dernier s'y attendait, mais il était bien moins rapide et souple : Ethan l'envoya valdinguer contre le mur d'un grand coup de l'estomac, presque sans ralentir, puis bondit sur les tonneaux qui attendaient devant une auberge. En quelques mouvements lestes, hérités des nombreuses années passées sur L'errant, il crocheta le toit d'ardoises de la bâtisse et se hissa dessus sans peine. Sans prendre le temps de reprendre son souffle, il reprit sa course, passant d'un toit à l'autre avec adresse, ses longues jambes dévorant la distance sans se laisser tromper par les pièges vicieux tendus sur sa route par les tuiles branlantes. Eléa se retourna, mais il n'y avait que deux hommes à les poursuivre par les toits, les autres filant dans les rues en sonnant l'alarme. Elle sentait la tension dans les épaules de son frère, la fureur dans ses gestes, mais elle même était calme. Sans surprise, elle nota la présence d'un homme qui avait escaladé le toit devant elle. Elle tapota l'épaule d'Ethan, puis récupéra la pierre qui avait causé tout ce drame, la soupesant un moment, puis...

Le monde était un océan. Les courants s'entrecroisaient, se mêlaient en longues rivières fluides puis se déchiraient soudain en cascades rugissantes. Elle sentait la fureur du courant qui les entourait, dont le fracas noyait les bruits environnants. Comme dans un état second, elle observa la pierre au creux de sa main, dont la lueur centrale pulsait en signe d'invitation et la serra fort...
Avant de la projeter devant elle, soufflant au courant qui les entourait une prière fervente, une supplication chatoyante


La pierre frappa l'homme entre les deux yeux, le projetant en arrière avec bien plus de force qu'il n'était possible pour un simple lancer de gamine, puis rebondit sur l'ardoise du toit, bondissant pratiquement jusque dans la main tendue d'Eléa qui observa l'objet, stupéfaite.

Mais l'arrêt soudain d'Ethan la sortit de son effarement. Il était arrivé à la dernière bâtisse avant la mer, et son regard traqué balayait la place fréquentée, où de plus en plus de monde s'amassait. Plusieurs hommes avaient déjà sortis des armes, et s'attroupaient en dessous de la maison.
Sans un mot, Eléa descendit du dos de son frère qui lui tendit une dague. Elle la prit silencieusement dans la main gauche, serrant l'ardoise luisante dans sa main droite, mais son regard ne cessait de balayer la foule. Elle sentait une tension, comme la légère piqûre d'un objet pointu qui appuierait doucement sur sa conscience, titillant son attention depuis la foule. Elle secoua la tête en s'éloignant de son frère qui avait tiré son épée. Ce n'était pas le moment de se laisser distraire ! L'adrénaline courait dans ses veines, faisant légèrement trembler ses mains.

- Tu peux refaire le coup de la pierre, à grande ampleur?
- Je ne pense pas. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé !
- Alors tu reste près de moi, et tu les démolis s'ils t'approchent dans mon dos. Ca m'arrache la bouche de l'avouer, mais on n'a plus qu'à attendre que ton mage vienne te chercher.
- Tu n'es pas obligé de me protéger Ethan... Ils ne te le pardonneront pas.


Ethan laissa échapper un soupir d'agacement, sans même se retourner. Il ne répondit rien, mais Eléa avait compris : elle pouvait compter sur lui, toujours.
Soudain, la retenue de son frère parut craquer, et il déversa d'un coup sa fureur sur la foule grondante.

- Approchez, fils de putes !! Je vous démolirais jusqu'au dernier !

Le rugissement du jeune homme imposa le silence à la foule : Ethan avait une réputation de pirate bien établie, et, du haut de ses deux mètres, il imposait le respect. Jamais personne ne l'avait vu aussi furieux, et les mouvements de son épée hypnotisaient. Mais une voix calme, chargé d'autorité, s'éleva de la foule

- Heureusement, ce ne sera pas nécessaire.

Des flammes jaillirent soudain, bien trop hautes et dévorantes pour être naturelles, et dispersèrent la foule en un clin d'oeil. Au milieu du brasier qui s'agrandissait, deux hommes repoussèrent leurs capuches, dévoilant deux visages - l'un jeune et agité et l'autre vieux et d'un calme olympien - inconnus. Un cri s'éleva de la foule, repris par la foule entière : Mages !
Sans davantage réfléchir, Ethan saisit Eléa comme un sac à patates et sauta du toit, s'approchant sans peur du brasier qui s'ouvrit devant lui avant de se refermer dans son dos. Il déposa sa soeur au sol et s'approcha des mages, dont le plus vieux inclina la tête en salut.

- Désolé d'avoir tardé, il y a beaucoup d'îles dans le coin. Nous allons prendre soin d'elle

Ethan s'approcha encore, saisissant le viel homme par le col. Une veine battait à sa tempe et ses yeux brûlaient de colère.

- Je n'ai pas d'autre choix que de croire en vous, mais si vous ne tenez pas parole, je saurais vous le faire payer, mage ou non.

Eléa laissa un léger soupir lui échapper, puis posa la main sur le bras de son frère, apaisante.

- Je sais me défendre Ethan, ne t'en fais pas pour moi. Mais... Promet moi que tu resteras en vie, d'accord?

Un sourire étira les lèvres du pirate, éclairant un bref instant son visage de cette lueur si particulière qui attirait toutes les femmes, et il hocha la tête avant de lâcher le mage et de se retourner vers la foule. Plusieurs pirates s'étaient munis d'arcs, et le feu ne les tiendraient pas définitivement à distance : l'île était leur refuge, il leur fallait à tout prix empêcher les intrus de révéler sa position !

- Je vais les retenir le temps que vous vous soyez suffisamment éloignés. Filez maintenant ! Ils essayeront de m'épargner autant que possible.

Le jeune mage hésita un instant, quêtant un avis de la part de son confrère plus âgé qui hocha la tête sans ajouter un mot. Les deux hommes se tournèrent vers Eléa, mais elle avançait déjà vers la mer, tournant le dos à la foule et au brasier qui s'éteignait peu à peu. Les mâchoires serrées et le regard fixe, elle luttait pour empêcher les larmes d'impuissance de couler. Elle sentit à peine la main du vieil homme qui se posa sur son épaule, semblant anéantir la pesanteur.
Bientôt, les trois silhouettes s'envolèrent, laissant Ethan seul. Il saisit son épée à deux mains et respira profondément. Il était prêt.

~

Ils mirent près d'une semaine à arriver jusqu'à la tour, une semaine durant laquelle Eléa ne lâcha guère plus d'une dizaine de mots. Elle écoutait en revanche, et elle apprit bientôt que ses sauveurs s'appelaient Tobias et Band, respectivement Maitre Arcaniste et Apprenti Elémentaliste (mais très bientôt promu Maître, comme il se plaisait à le rappeler, à peu près deux fois par phrase). Selon Tobias, qui avait examiné la pierre lumineuse avec une très grande attention et nombre grognements, elle était destinée à devenir Arcaniste, et son pouvoir était prometteur.
Mais elle ne s'en souciait guère : toute son énergie était utilisée à contrôler le brasier furieux de son âme : elle n'avait rien pu faire ! Elle avait été totalement impuissante ! Ses amis, sa famille, ils s'étaient tous retournés contre elle, et la seule personne qui l'ait soutenu malgré tout était sans doute morte par sa faute ! Un mélange de haine, de dégoût de soi et de fureur animale nouait sa gorge et l'empêchait de dormir le soir.

Lorsqu'ils arrivèrent à la tour, elle fut accueillie très gentiment par les mages, qui compatirent tous abondamment à sa peine, mais leur empathie la laissait de marbre. Elle marchait comme un robot, l'air ailleurs, et ses réponses - rares - étaient froides et précises, fonctionnelles. Ils finirent par lui attribuer une chambre pour elle seule, pour une nuit au moins, et la laissèrent seule. Enfin.
Avec un soupir tremblant, la jeune fille s'allongea sur le lit, fixant de son regard mort la flamme de l'unique bougie restante. Elle se sentait vide, comme en attente, pas même horrifiée d'avoir été agressée par ses parents, ses amis, et d'avoir sans doute perdu son frère, juste... vide. Elle sentait en elle comme un fantôme de douleur, qui grandissait mais sans l'atteindre, comme on voit au loin s'approcher la vague du tsunami. Ses lèvres tremblaient sans que le souffle ne lui vienne pour crier, sans que son corps ne réponde...
Un raclement de gorge aux accents narquois retentit soudain, la tirant de sa torpeur hébétée. Elle se retourna d'un bond puis se figea... Un sourire étira les lèvres d'Ethan devant l'air confus d'Eléa. D'un mouvement souple, à peine déséquilibré par le bandage qui entourait son ventre, il se laissa glisser dans la pièce vide, sa silhouette se découpant dans la lueur faible de la lune qui entrait par la fenêtre

- Eh alors soeurette, tu ne salues même plus ton grand frère? Tu ne pensais quand même pas sérieusement que j'allais t'abandonner comme ça? T'en fais pas gamine, je vais te coller encore un moment.

Elle resta silencieuse un moment, incertaine de la réalité du moment, l'ombre de ses mèches ébènes dissimulant la tornade de sentiments, mais son frère savait lire en elle bien mieux que quiconque et lorsqu'il lui ouvrit ses bras, elle se précipita dedans avant d'éclater en sanglots. Les doigts convulsivement agrippés à la chemise d'Ethan, elle se laissa aller à la tempête qui bouillait en elle.
Elle pleura longtemps cette nuit, détachant un à un tous les liens qu'elle avait formé dans l'avant pour finalement rester, silencieuse et vidée de toute émotion, accrochée à son frère. Il n'avait jamais été doué pour trouver les mots qui aident, mais ils savaient tous deux que ça n'avait aucune importance. Cette nuit resta gravée dans sa mémoire, sous forme d'odeurs de suie et de coton, de la chaleur de l'étreinte et du froid des pierres, d'une présence silencieuse, mais absolue.

~

Les premiers mois à la tour furent quelque peu chaotique : Eléa avait rejoint le dortoir des apprentis Arcanistes, qui l'avaient bien accueillie, mais les visites fréquentes de son pirate de frère et son caractère... affirmé, provoquaient des frictions quotidiennes, qui lui valurent quelques ennuis (en particulier lorsqu'il s'agissait d'élémentalistes maîtrisant mal le feu). Mais très vite, elle s'adapta au rythme de vie de la Tour, et devint une élève extrêmement douée. Ethan s'était étonné de sa docilité, et lui avait proposé de l'aider à s'échapper, mais même si les Traqueurs n'avaient pas pu la retrouver, il n'en restait pas moins qu'elle avait désormais un but, et surtout elle était douée. Même si Ethan s'était sorti sans trop de problèmes de l'affrontement, plusieurs mois auparavant, elle avait encore le souvenir de son impuissance. Lorsqu'elle lui avait expliqué, il avait paru comprendre, et cela lui suffisait.

Elle suivit ainsi un enseignement de Mage, spécialisée dans les Runes corporelles. Bien qu'elle ne soit pas une Elémentaliste, et que la matière ne lui obéisse pas, elle avait toujours l'impression de sentir autours d'elle les courants de force du Monde, et elle avait un talent incroyable pour en tirer partie. Bien que son professeur - Tobias avait décidé de la prendre sous sa tutelle lorsque ses progrès étaient devenus manifestes - lui ait dit et répété que sa force en était la cause, elle n'en était pas persuadée : l'impression qu'elle avait, à chaque fois qu'elle gravait les runes, était plutôt semblable à une séduction, une supplique enjôleuse aux forces magiques afin qu'elles acceptent de se plier à ses désirs. Elle n'avait pas l'impression de forcer ! De même, l'apprentissage des runes lui était aisé : là où une grande partie des Arcanistes ne voyaient que des symboles à mémoriser par coeur, elle distinguait une logique, un schéma commun, qu'elle aurait été incapable d'expliquer quand bien même qu'elle savait parfaitement l'employer.

Très vite, les visites d'Ethan s'espacèrent alors qu'il reprenait sa vie de pirate, ne revenant la voir que de temps en temps, à l'occasion d'une "permission". Bien que les mages aient fini par lui interdire l'accès de la Tour (malgré toute leur bonne volonté, laisser un pirate notoire se balader dans les couloirs de l'une des institutions les plus respectées du continent n'était PAS acceptable), il parvenait le plus souvent à s'introduire dans le dortoir où Eléa était installée, profitant de la complicité des autres Arcanistes (les membres féminins du moins, les apprentis arcanistes n'étant curieusement pas aussi tolérants). Très vite, il devint même le sujet de laboratoire le plus utilisé par les apprenties, et tout particulièrement par Eléa. Lorsqu'elle fêta ses 17 ans, il avait le dos tellement couvert de tatouages runiques que les motifs compliqués s'entrelaçaient sur chaque centimètre carré de sa peau. Les runes étaient souvent inefficaces, ou dotée d'un pouvoir très faible, mais leur nombre compensait le manque d'expérience des jeunes Arcanistes, et les capacités du jeune homme grimpaient en flèche.

Mais si la jeune femme n'oubliait pas son frère, Ethan n'était pas pour autant son seul ami : la complicité qu'elle avait noué avec les autres apprentis se basait sur plusieurs années d'amitié solide, et elle avait gagné le respect de ses enseignants par son talent. Mis à part les visites de son frère et les anecdotes sur son enfance (les autres apprentis venaient le plus souvent d'endroits normaux et non d'îles pirates et se montraient souvent stupéfaits et choqués par ses réçits), elle était une élève presque sage, appliquée, au tempérament heureux. De plus, elle avait bien grandi depuis son arrivée, et la petite fille était devenue une superbe jeune femme, ce qu'un grand nombre d'apprentis ne tardèrent pas à remarquer. Elle enchaîna les flirts sans conséquences, jouant le jeu des amours sans jamais trouver d'attaches solides. Elle était principalement occupée à l'élaboration de la Rune qui lui offrirait le titre de Maître Arcaniste

~

Un bruit de raclement du côté de la fenêtre attira son attention, mais elle ne releva pas la tête, concentrée sur son travail. Elle termina le trait qu'elle traçait avec application, puis se retourna, coinçant une mèche rebelle derrière son oreille. Un sourire étira ses lèvres, malicieux.

- Tu as encore des progrès à faire pour me surprendre !
- Je ne désespère pas, c'est le principal ! Tu ne fais même plus de câlin de bienvenue à ton grand frère?


Elle sourit à la blague - devenue traditionnelle entre eux - et se leva avant d'aller le serrer dans ses bras. Elle ferma les yeux un instant, profitant de l'étreinte, puis recula avant de le détailler de haut en bas d'un regard critique, son regard violet s'attardant sur le cache de tissu qui masquait l'un de ses yeux. Elle l'effleura un instant puis soupira.

- Bon au moins tu reviens entier cette fois. Ca ne s'est pas infecté ? Tu es parti longtemps, je ne savais pas si la rune de guérison allait fonctionner.
- Je ne vois toujours pas, mais ça ne fait plus mal. Tu n'as pas à t'en faire ! Je me suis habitué maintenant
, répondit-il avec un léger sourire amusé.

Mais devant l'air agacé de sa soeur, il remonta le cache pour dévoiler un oeil entièrement blanc, presque laiteux. La dernière fois qu'il était venu, l'oeil pratiquement arraché par un coup de dague, l'aspect de la blessure était bien plus impressionnant et elle avait passé presque une semaine à réparer les dégâts. Il était parti avant qu'elle ne trouve un moyen de lui rendre la vue (il faut dire qu'il n'était même pas sensé être admis comme visiteur, alors comme blessé à chouchouter...), mais même après trois mois de recherche, Eléa n'avait pas trouvé de rune existante capable de rendre la vue après une blessure aussi grave. Elle avait tout de même tatoué quelques runes de guérison parmi les plus puissantes sur la paupière de l'oeil entaillé (une opération particulièrement peu ragoûtante, pour laquelle il avait fallu endormir Ethan) avant son départ, au cas où. La peau du visage s'était refermée et il n'y avait aucun signe d'infection - seulement une cicatrice très fine, qui courrait depuis son front jusqu'à sa mâchoire - mais son oeil gauche garderait sans doute toujours cette teinte blanche inquiétante. Elle haussa les épaules alors qu'il remettait le câche en place et rejoignit sa table de travail.
D'un pas tranquille, il la rejoignit, jetant un coup d'oeil par dessus son épaule

- Ca y est, tu as trouvé ton dessin? C'est celle là que je préfère ! Rigola-t-il en pointant du doigt un dessin de rune accroché au mur

Malgré son agacement, la jeune Arcaniste ne put s'empêcher de sourire : son frère ne changerait jamais ! Il avait beau approcher de la trentaine, il avait toujours ce comportement de grand gamin. Elle décrocha le dessin, caressant un instant les courbes abruptes puis secoua la tête.

- Elle est belle hein? Mais elle ne fonctionnera pas... On dirait qu'il y a quelque chose qui bloque, la magie refuse de s'y accrocher quoique je fasse. Pourtant elle respecte le schéma ! Mais il y a une résistance que je n'avais jamais rencontré, et je ne pense pas que la force soit la solution cette fois. Même dans le Nexus de la Tour j'aurais du mal à l'appliquer, alors je n'imagine même pas dehors !
- Rappelle moi à quoi elle est sensée servir celle là? Tu es toujours sur les runes de guérison?
- Non non, Esmé est en train d'en élaborer une, et elle est beaucoup plus douée que moi là dedans... Tu l'as beaucoup impressionné la dernière fois je dois dire.


Ethan lui répondit d'un éclat de rire qui n'engageait à rien. Il était déjà parti fouiner dans l'atelier, examinant les runes en cours d'élaboration avec une assurance d'expert malgré son ignorance totale du sujet. C'était tellement caractéristique ! Eléa secoua la tête en se mordant la lèvre pour ne pas rire.

- Alors ton dessin va servir à quoi cette fois? S'il est capable de me transformer en poisson ou en oiseau, je suis preneur !
- Je ne peux pas métamorphoser quelqu'un, même si tu me le demande à chaque fois que tu viens
, fit-elle, sarcastique. Mais je peux peut être détourner certaines des caractéristiques des espèces les plus... Connues.
- Comme la téléportation des lézards? Ca, ça m'intéresse !
- Oh non ! C'est encore loin d'être à ma portée, personne ne sait comment ils s'y prennent et je ne sais même pas si ce que je veux faire est possible avec des animaux normaux, alors avec des animaux magiques, ce n'est même pas la peine d'y penser !
- Alors tu compte tenter avec quel animal?
- Je vais faire des essais avec le chat. Band en a un, alors je commence à connaitre assez bien cette fichue boule de poil arrogante ! Même si je vois mal qui aurait envie d'avoir la capacité de se lécher les fesses et de dormir 16h par jour.


Ethan éclata de rire, laissant entendre d'une mimique éloquente que ça ne le changerait guère de ses habitudes. Il s'approcha du plan de travail et dénuda son bras, encore à peu près épargné par les runes qui couvraient à présent une grande partie de son corps.

- Allez, on essaye ! Qu'est ce que tu attends? J'ai bien envie de voir ce que ça va donner !

Eléa s'approcha, effleurant du bout des doigts la peau offerte, puis secoua la tête.

- Non, la rune n'est pas encore terminée. Et je ne sais pas vraiment ce que je fais, je n'ai encore rien trouvé dans ce sens dans les livres... J'aimerais demander son avis à Tobias avant de faire des bêtises.
- Il n'est pas sensé être absent pour un mois au moins? Il a promis de m'arracher la peau si je revenais dans l'atelier, tu aurais pu me dire qu'il était dans le coin !
Protesta le pirate avec une frayeur outragée dans la voix qui fit rire la jeune Arcaniste.
- Non, promis il n'est pas là. Mais c'est justement pour ça que je n'ai pas envie d'essayer, je préfèrerais avoir son avis avant.
- Bah au pire il n'est pas le seul mage dans le coin à savoir gribouiller des runes non? Tu n'as qu'à aller demander confirmation à un autre, et passer aux tests directement.
- Ca peut paraître idiot, mais je n'ai aucune envie de voir mon idée reprise ailleurs... Je te l'ai dis : il n'y aucune trace d'une rune de ce genre, quel que soit le codex que je consulte. C'est un concept trop simple pour que personne n'y ait jamais pensé, donc ça veut dire que personne n'a jamais réussi à élaborer une rune qui fonctionne. Or la mienne est en bon chemin, il ne reste plus qu'à passer à travers cette résistance. A vrai dire, je pourrais l'utiliser tout de suite mais l'énergie requise serait considérable, alors il doit y avoir moyen de l'améliorer mais dans le principe, elle est terminée.
- Tu as 17 ans, et tu as déjà terminé ton chef d'oeuvre? Je croyais que les mages n'étaient pas promus avant leurs 20 ans au moins. Elle est vraiment terminée? J'ai entendu des choses sur les mages trop sûrs d'eux...


Ethan avait froncé les sourcils et l'observait avec un brin d'inquiétude : si Eléa se montrait couramment vantarde devant les autres, elle était plus sérieuse et exacte avec lui. L'entendre affirmer son talent avec autant d'assurance était à la fois nouveau et inquiétant... du moins si c'était vraiment une vantardise. Il décrocha la feuille sur laquelle elle était en train de travailler et contempla la rune qui s'étalait, immense, sur le papier. Il n'y connaissait rien, mais les annotations en pattes de mouche qui parsemaient la feuille le rassurèrent : c'était manifestement le résultat d'un travail de longue haleine, mêlant de longues recherches biologiques et magiques avec des expériences nombreuses et précises, et non un délire récent. Comme si elle avait entendu ses pensées, Eléa lui prit la feuille et l'appuya sur la table avec un rien de fierté dans son geste. A la lueur des bougies, la Rune semblait bouger doucement, les traits assurés donnant une impression troublante d'énergie contenue.

- C'est ma version la plus aboutie ! Je suis partie de celle sur le chat, et j'ai essayé d'adapter à un animal plus appréciable, le Croc des Roches !
- Ah oui, quand même ! C'est pas exactement le même animal tu sais...?
- Oui, je sais. Mais je me suis bien renseignée, et comme c'est un félin, ça reste assez semblable. Les différences seraient bien plus grandes s'il s'agissait d'un reptile ou d'un insecte, mais là, il n'y a guère que la taille qui change.
- Oui enfin... C'est quand même une bestiole de plus de deux mètres, qui fait des bonds plus longs que la salle et qui grimpe aux montagnes plus vite qu'un chamois... J'ai déjà essayé d'en tuer un, mais c'est loin d'être facile !
- En même temps, personne ne voudra recevoir les caractéristique d'un Vaccini ! Elle rassemble les caractéristiques des runes d'audition, de flair, de force, de rapidité, de réflexes et rajoute en prime - enfin j'espère, ce serait la cerise sur le gateau - un genre d'instinct félin. Ca éviterait de couvrir le dos des gens de runes,
fit-elle en rigolant, tapotant l'épaule couverte de dessins de son frère.

Il grommela quelque chose à propos des Arcanistes et de leur tendance à bavarder littéralement dans son dos, puis secoua la tête avec un sourire, contemplant le dessin qui s'étalait sur la table. Un genre d'envie brillait dans ses yeux, mêlé à une curiosité enfantine.

- Alors essayons là ! J'ai tellement de runes sur le corps qu'une de plus ou de moins ne changera pas grand chose !
- Je t'ai dis que je ne savais pas si ça allait fonctionner !
- Bah, si ça fonctionne pas, ça n'aura pas grande incidence. Au pire ça risque d'annuler l'effet des autres runes, mais ce n'est pas très grave, je réapprendrais à me battre sans l'aide d'une rune de force, je l'ai déjà fait !


Eléa hésita. Ethan était effectivement tatoué de partout, et le pouvoir de toutes les runes formait un incroyable avantage dont il savait tirer partie, si bien qu'en rajouter une risquait au pire d'annuler l'effet des autres, mais elle avait un mauvais pressentiment. Non pas au sujet de la rune ! Elle savait qu'elle fonctionnerait, elle le sentait, mais plutôt au sujet des... effets secondaires. Elle avait eu l'intention de capturer quelque chose du vivant entre les traits de sa plume, et c'était bien ce qui s'était passé : elle sentait dans les traits immobiles du dessin comme une force joyeuse, vivante, consciente. Et ça l'effrayait un peu.
Bien sûr, elle avait toujours senti la force magique autours d'elle comme quelque chose de conscient (ce qui lui avait valu bien des moqueries), mais cette fois, elle sentait une différence.
Elle leva la tête, son regard violet détaillant pensivement Ethan. Les bras croisés sur sa large poitrine, bien campé sur ses jambes, il l'observait avec son habituel sourire charmeur, un brin narquois. Son unique oeil vert pétillait d'un mélange de malice et de confiance qui finit par la convaincre.

- Je ne sais vraiment pas ce qui se passera, tu en es conscient?
- T'inquiète soeurette, si jamais je me découvre un soudain appétit pour les souris, je ne m'en prendrais qu'à moi même !
- Bon... Alors allonge toi dans le cercle runique. Je vais chercher les ingrédients, et un somnifère.
- Tu compte la graver où?
- Sur la poitrine, au niveau du coeur. Tu n'en as pas encore à cet endroit non? Par contre, comme je n'ai pas trouvé le moyen de contourner la résistance, je risque de m'évanouir une fois que ce sera fini.
- Mouais... J'aime pas trop ça, mais c'est gentil de prévenir


Elle sourit en sortant de la pièce, prenant la direction de la réserve où les ingrédients étaient rangés. Il était très tard, peut être même très tôt, et elle ne croisa personne, mais cela ne la gênait pas : elle aimait le calme nocturne lorsqu'elle travaillait, et depuis que Tobias lui faisait confiance pour faire sa part de travail (il avait admis qu'elle possédait "une maturité étonnante, entre deux accès d'infantilisme", ce qui équivalait de sa part à une fanfare et trois discours de félicitation pour n'importe qui d'autre) elle avait la permission de lézarder au lit jusqu'à midi, heure à laquelle elle se levait de mauvaise grâce pour aller manger (la Tour ne possède pas de self ouvert à toute heure, hélas). Un nouveau sourire étira ses lèvres alors qu'elle se souvenait de l'incident auquel Ethan faisait référence : plusieurs années auparavant, lorsqu'elle avait marqué sa première combinaison de runes dans le dos de son frère, elle avait tant forcé pour insuffler la magie ambiante dans les traits tatoués qu'elle s'était évanouie dès la dernière ligne achevée, ce qui avait complètement paniqué le pirate. Elle ne put s'empêcher de rire doucement à ce souvenir.

Elle fut bientôt de retour dans l'atelier, où Ethan s'était docilement allongé sur le cercle runique de l'estrade, et lui lança le somnifère qu'il vida d'un trait. Eléa saisit ensuite son athamé (qu'elle avait elle même enchanté, cela va sans dire) et s'approcha de la partie alchimique de l'atelier, utilisée pour former l'encre des tatouages. Le gros du travail était déjà fait, puisqu'elle avait prévu de montrer son travail à Tobias dès son retour, et il ne lui restait plus qu'à mélanger les composants dans les bonnes proportions, ce qui ne prit qu'un moment.
Elle revint bientôt vers le cercle, où son frère gisait, inconscient, et s'assit à califourchon sur son ventre. Sa main lissa la peau du torse au niveau du coeur, et elle posa la pointe du couteau sur la peau d'une main sûre, incisant l'épiderme sur une petite profondeur avant d'y introduire l'encre. Un souffle lui échappa : le travail serait long, car la rune qu'elle avait inventé devrait être entourée d'une multitude de runes de sauvegarde, mais la puissance du Nexus de la Tour la soutenait. Ses yeux violets semblèrent brièvement briller : elle y parviendrait.

~

- Eléa ! ELEA ! Reveille toi, merde !!

Elle cligna des yeux, sa tête glissant doucement sur le côté sans qu'elle ne puisse la retenir. Elle était trop fatiguée, trop épuisée pour faire le point sur son environnement, mais le visage rouge pivoine de Band s'imposa à elle. Elle plissa les yeux, chassant le brouillard de son esprit par un effort mental qui lui parut démentiel. Un frisson la secoua soudain, et elle se redressa d'un coup, bondissant sur ses pieds avant de vaciller et de s'effondrer contre le jeune mage, qui la retint.

- Désolée, je vais bien, j'ai juste perdu un peu trop d'énergie...

Band bafouilla une réponse en rougissant un peu plus, mais cette fois, il semblait que ce soit davantage dû à la proximité d'Eléa, qui était littéralement collée à lui puisque ses jambes refusaient de la porter. Momentanément distraite de son inquiétude - s'il se laissait troubler par si peu, rien de bien grave n'avait dû se passer - elle plissa ses yeux violets et fit une moue faussement inquiète, incurvant lascivement son corps fuselé comme pour observer de plus près le visage rubicond de l'élémentaliste.

- Tu es tout rouge Band, un souci?
- Je... Je... Oui ! Oui il y a un souci ! Qu'est ce qui t'as prit?!


Intriguée, Eléa se laissa retomber sur le lit, fronçant les sourcils. Malgré le fait qu'il soit bien 5 ans plus âgé qu'elle, Band avait toujours eu l'habitude de devenir muet dès qu'elle commençait à jouer un peu avec lui et cette fureur mal cachée ne lui ressemblait pas. Que c'était-il passé?

- C'est encore à cause d'Ethan c'est ça? Soupira-t-elle en repoussant une mèche d'un noir corbeau derrière son oreille. Ecoute, je sais que tu ne l'aimes pas, mais c'est mon frère et de toute façon ce n'est pas comme si je pouvais lui interdire de venir. Tu sais bien qu'il n'en fait qu'à sa tête.

Mais l'obstination du pirate ne semblait pas être le sujet de son colère. L'élémentaliste l'observa intensément pendant une poignée de seconde puis se laissa tomber à genoux devant elle, agrippant son bras si fort qu'elle grimaça. Il avait repris le contrôle de lui même, mais ses traits laissaient transparaître un sentiment étrange, qu'elle ne lui avait encore jamais vu. Etait-ce... De la panique? De l'horreur? Au creux de son estomac, une pointe d'anxiété commença à la ronger.

- Ecoute moi bien, que s'est-il passé exactement? Avec Ethan j'entends. Raconte moi tout.
- Eh bien... Il est venu comme d'habitude, et on a discuté. Je lui ai montré la rune que je suis en train d'élaborer, et il a voulu que je la teste sur lui. J'ai perdu conscience en terminant l'enchantement. C'était long et dur ! Ecoute, s'il y a un problème, dis le moi. Je suis épuisée, je n'arrive même pas à me lever et mes yeux se ferment tous seuls. Si tu veux m'engueuler parce qu'il est allé draguer tes copines, tu pourrais choisir un autre moment...
- Ce n'est pas le problème. Ta rune...
- Elle n'a pas fonctionné? Elle a annulé l'effet des autres?
- Je devrais cesser de considérer comme une Mage accomplie... Est-ce que... Enfin, tu connais les... Tabous, n'est ce pas?
- Oui, ne pas manipuler l'esprit, ne pas créer de nouvelles formes de vies ou faire muter des formes de vie déjà existantes. Qu'est ce qu'Ethan t'as raconté? Ma rune augmente les capacités physiques et sensorielles, c'est tout.
- Ethan aura du mal à me raconter quoique ce soit...


L'angoisse qui grandissait doucement lui poignarda le ventre, remontant insidieusement sa lame glacée jusqu'à son coeur. Elle se redressa lentement, posément, et serra le bras de Band, fixant sur lui ses yeux aussi froids que l'améthyste dont ils avaient volé la couleur.

- Que s'est-il passé?
- Il est en vie, ne t'inquiète pas pour ça. Et heureux, cet imbécile ! C'est plutôt pour toi que tu devrais t'inquiéter. Le Maître de la Tour est en train de décider de ton sort, normalement les Traqueurs auraient déjà dû t'arracher la gorge mais tu ne savais pas ce que tu faisais et tu n'es même pas majeure, ce qui complique le problème, donc...
- Que c'est-il passé?


Eléa n'avait pas élevé le ton, mais ses ongles s'enfonçaient à présent dans le bras de l'élémentaliste et sa voix résonnait étrangement, inquiétante, qui firent frissonner le Mage.

- Mieux vaut que tu viennes voir par toi même.

Il se leva, et observa Eléa qui se mit debout du premier essai. Il connaissait la jeune femme depuis qu'elle était venue à la Tour, mais il ne lui avait jamais vu ce regard calme. Trop calme. Le Pyromancien qu'il était ne pouvait s'empêcher de penser aux volcans, si calmes... jusqu'au jour de leur explosion. Sans un mot, il s'engagea dans le couloir et descendit jusqu'au dernier sous-sol, où se trouvaient les geôles de la Tour. Elles étaient rarement utilisées (en général, quand on veut emprisonner un Mage, quel qu'il soit, on ne le met pas dans le plus puissant Nexus du continent) mais lorsqu'elles l'étaient, elles devaient contenir des êtres d'une grande puissance magique. Elles étaient donc abondamment renforcées, à la fois magiquement et physiquement... Et pourtant, les barreaux de fer de l'une d'elle avaient manifestement souffert. Et c'est vers celle là que Band se dirigeait. Arrivé devant la cellule, il alluma une flamme au creux de sa main et alluma les torches. La jeune femme se rapprocha et posa sa main sur un des barreaux. Elle eut à peine le temps de percevoir le mouvement fluide et déjà Ethan se tenait devant elle...

Ce n'était pas Ethan.

- Alors soeurrrrette, on ne salue même plus son grrrand frrrère?

La voix la transperça, plus encore que l'apparence de l'homme qui se trouvait devant elle. On y sentait des harmoniques curieuses, elle vibrait dans la poitrine comme le son profond d'une basse, mais caressait l'oreille, d'un aigu ronronnant et curieusement séduisant. La surprise avait du se lire sur son visage car le sourire de la créature devant elle s'élargit, dévoilant des canines les plus longues qu'elle ait jamais vu dans la bouche d'un bipède.

- Ethan...?
- Lui même ! Brrravo magicienne, ta rrrune est au point !


Il aurait été vain de chercher la moindre trace de rancoeur dans sa voix ou ses traits : il pensait vraiment ce qu'il disait ! Elle s'approcha encore, ignorant la tentative de Band qui tâchait de l'en empêcher, et observa, bouche bée, les changements que la rune avait provoqué.
Quelqu'un avait donné à son frère une veste s'il bien qu'il n'était plus torse nu, mais ça ne semblait curieusement pas faire de différence : même tout habillé, il parvenait à exprimer la nudité que ses vêtements étaient sensés dissimuler. Ses cheveux n'avaient jamais été courts, mais à présent, les longs favoris, la crinière noire et la musculature fortement développée se combinaient pour lui donner l'allure d'un boucanier de la pire espèce, ou d'un poête romantique qui aurait arrêté l'opium pour s'adonner à la viande crue. Son sourire dégageait une impression de lascivité pure, dangereuse mais excitante. Un hoquet de stupeur échappa à la jeune Arcaniste alors qu'elle croisait son regard : c'était désormais une pupille fendue, entourée d'un iris jaune verdâtre à l'éclat fascinant. Elle aurait pu jurer que sa morphologie n'avait pas changé, mais pourtant... Sa taille étroite et ses épaules larges lui donnaient l'air de ce qu'il était devenu : un fauve.

- Tes amis ne sont pas trrrrès gentils... Rwwrr. Tu pourrrrrais me faire sorrrtir d'ici?

Malgré ses changements physiques et... vocaux, Ethan ne semblait pas avoir tant changé que ça. Eléa lui adressa un sourire et se tourna vers Band, avant de surprendre son regard horrifié. Il avait manifestement espéré une réaction plus violente et son regard se chargea soudain de suspicion. Penchant la tête de côté, Eléa lui parla d'une voix douce, tranquille, comme si elle cherchait à apaiser un animal sauvage.

- Band, il a juste un peu changé d'apparence. D'accord, ce n'est pas l'effet que je cherchais à obtenir, mais on ne met pas les gens en prison parce qu'ils parlent bizarrement et qu'ils ont les dents qui s'allongent...
- Jul est à l'infirmerie. Il l'a pratiquement égorgé.
- Il m'avait attaqué. Et quel intérrret s'il mourrrrait ? A prrésent, il se souviendrrra
, ricanna Ethan de sa voix si curieuse.

Eléa fit volte-face, et saisit son frère à la gorge. Le géant poussa un cri indigné qui était bien trop proche d'un rugissement pour être humain, mais il ne la toucha pas. Son oeil unique, brillant comme une émeraude maléfique, se fixa sur l'Arcaniste qui dégageait une fureur froide presque visible.

- Pourquoi tu l'as frappé?
- Il m'a attaqué soeurrrrette. Il a essayé de me tuer. Il m'a prrrovoqué. Ne t'y trrrompe pas, j'aurrrais agis de même avec ou sans rrrune.


Son sourire trop large ne traduisait aucun remord, mais Eléa devait admettre qu'il avait raison : son frère était un pirate et non un gentil garçon innocent. Le statu-quo qui régnait à la Tour était la seule chose qui avait évité le conflit jusqu'ici. Elle se souvenait très bien de sa fureur animale, ce jour fatidique où la ville entière avait décidé qu'elle devait mourir : il avait agis avec la même sauvagerie. La seule chose qui avait changé à présent était qu'il possédait des capacités supérieures. Elle baissa la tête avec un soupir, et lorsqu'elle la releva, un calme étrange se lisait sur ses traits tirés. Elle lâcha Ethan et se tourna vers Band avant de s'adresser à lui d'une voix sans émotion.

- Je suis responsable de sa transformation. Le conseil a dû statuer sur mon sort à présent, mieux vaut aller les voir. Ethan n'est pas coupable, c'est à moi d'assumer les conséquences de mes actes.

L'élémentaliste hésita un instant puis hocha la tête avant de remonter les couloirs menant à la salle du Conseil. Sans un mot, Eléa lui emboîta le pas. Dans leur dos résonna un ronronnement étrange, mélange de moquerie et de contentement.

~

Le jugement d'Eléa posa problème au conseil : son talent était indéniable, et ses intentions honnêtes. L'erreur qu'elle avait commis était certes passible de mort pour n'importe quel renégat, mais la plupart des mages la connaissaient, et tous reconnaissaient en elle quelqu'un de droit et honnête : le cas ne s'était encore jamais posé ! Tobias (revenu en vitesse de sa mission dans le Nord) lui avait parlé de l'Incident de la Haine et des mages renégats qui avaient tentés de manipuler l'esprit par l'arcanisme, mais ces derniers avaient travaillé en vue d'obtenir ce genre de résultats, alors que ce n'était pas le cas d'Eléa, et qu'elle était finalement la plus touchée par la tournure qu'avaient pris les événements. Le cas d'Ethan était également problématique : malgré tous les soupçons de piraterie qui pesaient sur lui, sa tête n'était pas mise à prix et personne n'avait de preuve concrète, si bien qu'il était hors de question de le mettre à mort tout simplement. Jul, une fois remis de ses blessures, avait admis que sa première réaction lorsqu'il avait vu l'homme fauve (penché au dessus d'une mage inconsciente ce qui est, il faut l'avouer, une situation ambiguë) avait été de lui tirer dessus à grands coup de projectiles magiques, si bien que l'agressivité sauvage dont le pirate était accusé ne valait plus vraiment.
Finalement, après des délibérations affreusement longues, il fut décidé qu'elle payerait le prix de son erreur en prenant Ethan en charge, et qu'elle serait responsable des erreurs qu'il pourrait commettre. La plaidoirie brillante de Tobias avait convaincu les grands mages que la culpabilité d'avoir transformé son frère en monstre serait une punition bien plus lourde que tout ce qu'ils pourraient lui infliger, si bien que la seule précaution supplémentaire fut de graver sur la nuque d'Eléa une Rune de surveillance, qui indiquerait toujours aux Mages sa position et si elle utilisait une magie trop puissante.

Eléa se plia sans rechigner à la punition, puis quitta la Tour avec son maitre et son frère pour s'installer dans le Nord, où elle termina son apprentissage sous la surveillance attentive du vieil Arcaniste. Ce fut également l'occasion pour elle de réapprendre à son frère les coutumes les plus basiques de l'humanité : comme avant, elle était sacrée pour Ethan, et malgré ses colères fréquentes, il ne l'agressa jamais. Ils parvinrent très vite à un compromis : si Eléa ne surveillait plus son frère (ce qu'elle aurait été bien incapable de faire de toute façon), ce dernier promettait de ne tuer personne, et d'adopter un comportement plus humain en présence d'invité. Tobias avait fini par s'habituer à trouver, chaque soir, le géant roulé en boule devant la cheminée, et ne bronchait même plus lorsqu'il tombait soudainement du toit de leur logis, ou jaillissait d'endroits improbables, mais les autres invités avaient beaucoup plus de mal à s'y habituer : il est difficile pour un humain normal (alors que dire des femmes des glaces habituées à l'aspect androgyne des mâles) d'être un petit peu troublé lorsqu'un grand costaud borgne vous fixe en souriant du haut de ses deux mètres, à plus forte raison lorsqu'il dégage une aura de séduction huileuse de l'ordre du mégawatt. L'avantage était que personne ne venait les embêter en vain désormais : le sourire du pirate donnait l'impression désagréable d'être un tout petit animal à fourrure en face d'un félin au tempérament joueur. Les importuns ne restaient jamais longtemps.

La jeune femme obtint son intronisation officielle dans l'ordre des Arcanistes peu après son 20è anniversaire. Elle avait créé pour l'occasion une nouvelle rune, particulière, qui s'activait lorsque le porteur le désirait et qui - sans pour autant le rendre invisible - détournait l'attention, rendant le porteur aussi commun et inintéressant qu'un badaud quelconque. Même si la rune n'offrait pas un anonymat absolu, elle permettait aux Traqueurs de se balader en pleine ville, toutes armes dehors, sans pour autant éveiller l'attention. Son idée lui valut une certaine notoriété auprès de ceux qui étaient également ses gardiens, et la confiance toute relative que ces chasseurs de mages lui accordaient se vit renforcée. Elle put enfin quitter son maitre et monter son propre commerce, bien plus au Sud, dans le Duché de Numis. La présence d'Ethan l'obligea à s'installer à l'écart de la ville, mais curieusement, sa renommée parut s'en amplifier, et très vite les clients commencèrent à affluer. Après deux ans passés à économiser ainsi, elle acheta une maison à l'écart, dans un endroit reculé dans les montagnes à proximité de la Baie du Crépuscule, ainsi qu'un cheval (une bête de qualité, intelligente et solide, qu'elle nomma Opale en raison de sa robe grise et blanche) et une sorte de chariot. Elle transforma rapidement ce dernier en une sorte de maison (spartiate) mobile, tirée par la jument qu'elle avait acquis. Grâce aux Runes qu'elle apposa sur le chariot et sur son cheval, elle put ainsi voyager très rapidement d'un bout à l'autre du continent : sa curiosité l'emmena ainsi à dépasser les Flèches Blanches pour parcourir le Royaume des Glaces (où Ethan découvrit une nichée de Lézards des Mages sauvages et revint pourchassé par les créatures mécontentes : Eléa apprit plus tard qu'il leur avait piqué un oeuf, principalement car ce fut son cadeau d'anniversaire cette année là), ainsi qu'à redescendre jusqu'aux îles où elle avait vu le jour. Mais elle n'alla pas visiter sa "famille", pour laquelle elle n'éprouvait plus depuis longtemps le moindre attachement et entreprit de remonter jusqu'au Duché de Huss, où la rumeur lui avait soufflé qu'elle trouverait aisément du travail.

Que dire de plus? L'arrivée des Terriens l'intéressa sans la passionner, et elle n'est pas encore allé leur rendre visite, quoiqu'elle envisage de s'y rendre bientôt (elle éprouve de la curiosité pour leur technologie). Le retour des Harpies ne lui fait ni chaud ni froid (elle ne se sent pas particulièrement concernée : les oiseaux ont peur des chats non? Ben elle a l'équivalent d'un chat géant sous la main en permanence, sans compter sa maitrise des Arcanes), mais elle envisage de s'engager dans la lutte en tatouant les soldats pour leur donner des capacités supérieures, si jamais elle trouve un noble intéressé (et prêt à payer cher). Les Traqueurs continuent toujours de la surveiller, mais une confiance tacite est à l'ordre du jour et lorsque l'un d'eux vient lui rendre visite "par hasard" (en général après une bétise d'Ethan, pour vérifier qu'elle a toujours le contrôle), elle le reçoit toujours poliment, sans colère ou mensonge (ce qui est assez particulier pour eux). Enfin, Ethan est la plupart du temps avec elle, mais il lui arrive fréquemment de s'absenter quelques jours (c'est d'ailleurs pour satisfaire cette envie permanente de découverte qu'elle a renoncé à une place officielle aux côtés d'un Noble quelconque) si bien que vous la rencontrerez la plupart du temps seule, ou en apparence du moins.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Invité ET JE SUIS
Diverses Informations
Message(#) Sujet: Re: Eléa BlackSilver Mer 8 Juil - 12:37

Il faut que je retrouve et que je re-modifie l'image de base pour mon avatar et ma signa. Je ne sais plus où je l'avais trouvée donc ça risque de prendre un peu de temps, mais à part ça, j'ai terminé ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Solyma ET JE SUIS Fondatrice ▬ Solyma
Diverses Informations
Multi-Compte : Tous les Admins ♥

Informations RolePlay
Âge:
Métier:
Disponibilité pour RP:
Message(#) Sujet: Re: Eléa BlackSilver Mer 8 Juil - 13:26

Coucou et re-bienvenue donc^^

dès que tu auras de nouveau un avatar, je me ferais un plaisir de te valider <3
Voir le profil de l'utilisateur http://sorean.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Invité ET JE SUIS
Diverses Informations
Message(#) Sujet: Re: Eléa BlackSilver Ven 10 Juil - 16:41

Je n'arrive pas à retrouver mon ancienne image, ça m'exaspère...
Je vais mettre une image qui ne correspond pas trop à la description pour le moment, en attendant de retrouver l'ancienne ^^'

EDIT :
Je vais prendre celle là pour le moment. On peut faire passer les changements et la disparition totale de sa coqueterie pour une conséquence des problèmes actuels, non?
Le gantelet à la main gauche peut être l'apparence de sa bague/arme magique décrite avec le physique ^^
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Solyma ET JE SUIS Fondatrice ▬ Solyma
Diverses Informations
Multi-Compte : Tous les Admins ♥

Informations RolePlay
Âge:
Métier:
Disponibilité pour RP:
Message(#) Sujet: Re: Eléa BlackSilver Ven 10 Juil - 17:05

J'ai mis l'image sous spoiler pour ne pas déformer le forum^^

Et oui, ça fera l'affaire, je vais demander à Taranis si elle a la gentillesse de t'en faire un avatar si tu veux^^
Voir le profil de l'utilisateur http://sorean.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Solyma ET JE SUIS Fondatrice ▬ Solyma
Diverses Informations
Multi-Compte : Tous les Admins ♥

Informations RolePlay
Âge:
Métier:
Disponibilité pour RP:
Message(#) Sujet: Re: Eléa BlackSilver Ven 10 Juil - 17:22

ha ! Finalement, tu t'en est déjà chargé^^

   
FICHE VALIDÉE
"C'est partit pour le Grand Voyage ! Découvrons Sorëan et l'Arche tous ensemble !"

Félicitation !
   Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur L'Arche de Sorëan et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

   Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants.

   De plus, sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! Pour ce faire, il te suffit de te rendre dans ce forum-ci. Sache que le modèle proposer de codage n'est pas obligatoire, si tu veux faire autrement : tu peux -_^

   Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mit à ta disposition pour cela !
   Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, et trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration.

   N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.


   

Le staff te souhaite la bienvenue!

Voir le profil de l'utilisateur http://sorean.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas


JE M'APPELLE Contenu sponsorisé ET JE SUIS
Diverses Informations
Message(#) Sujet: Re: Eléa BlackSilver

Revenir en haut Aller en bas
 

L'arche de Sorëan :: La Terre des Discussions :: Archives V1 :: Fiches V1 des persos :: Eléa BlackSilver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Khildar BlackSilver is here ... [Validé]
» Eléa BlackSilver ~ E.T. ~ En cours
» Un jour je serai... [PV : Khildar Blacksilver et Calvin Thomas]
» Un amour d'abricot (Pv: Khildar Blacksilver)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: