Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

JE M'APPELLE Gaël Virdyn ET JE SUIS Femme des Glaces
Diverses Informations
Multi-Compte : Taranis Nat Eiran ▬ Cyriel Lemingvinder ▬ Yusef Farakhan ▬ Magnus Sventyr ▬ Zoria ▬ Moana Goldrain ▬ Tatiana Nuixa ▬ Sorel Wineldil ▬ Kotha & Kanon

Informations RolePlay
Âge: 45 ans.
Métier: Mercenaire.
Disponibilité pour RP: Présente :)
Message(#) Sujet: Gaël Virdyn Jeu 24 Déc - 10:22

Identité du Personnage
Informations Générales
▬ Nom : Virdyn.
▬ Prénom : Gaël.
▬ Âge : 45 ans. 46 au Mois des Lunes Descendantes 1584.
▬ Genre : Féminin (♀)

▬ Groupe : Peuple des Glaces.
▬ Métier ou Fonction : Mercenaire.

▬ Origine : Sorëanne.
▬ Nationalité : Bien que native du Royaume des Glaces, c’est auprès des humains qu’elle a grandit et fut élevé. Aussi, se revendique-t-elle comme Talrëane, plus que comme une Femme de sa race.

Psychologie & Physiologie
▬ Salim Baqira – Neveu de Cœur de Gaël Virdyn ▬

« Gaël ? Elle est brute comme fille, sérieusement. Elle garde le visage de marbre la plupart du temps. Se contentant de te fixer et de t’analyser. Néanmoins, quant elle regarde des jeunes, on peut voir briller une petite lueur maternelle dans un sens.
Parfois, je me dis qu’elle a le regard d’une mère quand même. Quant elle veille sur moi, notamment. Mais bon…La majorité du temps, elle fait peur.

Je veux dire, elle tire la tronche ! Quant on l’ennui, elle est sarcastique. Mordante. Coupante. Et puis, je vous jure, une mauvaise foie mais H.O.R.R.I.B.L.E ! Non, madame ne dégaine que si une bourse teinte ! Si elle a dégainé sur ce petit groupe de voleurs qui pille ce village perdu dans les montagnes, c’était forcément dans son intérêt. Pas du TOUT dans l’intérêt du village.
Non mais voilà quoi, il ne faut pas nous prendre pour des idiots quand même.

Dites, je vous ai parlé des soirées de beuveries ? Championne en titre des concours de boissons la damoiselle ! Elle s’était fait un petit pactole, d’ailleurs, lors des Fêtes du Soleil à Tilesse. Ouais, celle de l’an 1581…les dernières. Y’avais eu un concours avec pour base, le bon vin de Tilesse.
Et ben Madame, elle a gagné le concours ! Et je vous jure, Gaël « joyeuse »…c’est des blagues lourdingues de cul. Des remarques sur les midinettes et allure de « tapettes » du peuple des glaces. Et j’en passe. Elle est très loin du moule et modèle qu’on devrait s’en faire. La honte de la honte de son royaume, je vous le dis !
Bah, après, ce n’est pas comme si elle reconnaissait la royauté des Glaces comme étant celle à qui elle doit obéissance. Non, elle se définit comme Talrëanne. Et comme rien d’autre. Je me demande si des femmes de son peuple le prendraient bien…

Enfin bref…Gaël, c’est une chic fille. Un peu bourru. Renfermée. Mais qui sait s’amuser…comme un mec. Cultivée ? Elle est calée sur les disciplines militaires…Comme « l’art de la guerre ». La façon de diriger un assaut ou de participer à une attaque. Elle connaît les dangers de la route aussi, et comment y faire face. Lire ? Moyen. Ecrire ? Moyen aussi.
C’est plus le savoir de l’expérience que celui d’un apprentissage dans un Temple des Lunes en fait. Mais j’aime ce que j’apprends auprès d’elle pour ma part. C’est sans prise de tête, tant qu’on peut être fier de qui on est, et qu’on nous paye ! »

-------------

▬ Salim Baqira, Neveu de Cœur de Gaël Virdyn ▬

« Hein ? Vous voulez que je vous parle de la tantine Gaël ? Pourquoi pas…cela me fera passer le temps. Qu’est-ce qui vous intéresse à son sujet ? Son…physique ? OooooK. Euh, déjà, vous savez tous les clichés de ces femmes des glaces là. Ceux qui dissent qu’elles sont fluettes. Gracieuses. Fines. Délicates. A la musculature pas trop dense. A la souplesse folle. Avec ce je ne sais quoi de mystérieux. Vous voyez bien ça ? Ben, oubliez tout si c’est Gaël que vous cherchez !

La vieille, bah, il est clairement écrit dans sa façon d’être qu’elle est différente de son peuple. Déjà, bien qu’elle soit agile et tout, sa démarche est purement humaine. Y’a rien de « fluide » ou de « mystérieux » dans sa façon de marcher. En fait, c’est plus proche de la marche d’un soldat vétéran qui reste sur ses gardes. Ce n’est pas un pas « lourd », mais ce n’est pas un truc qu’on se demande comment elle peut faire.
Ensuite, sa musculature est. Comment dire…Visible. Clairement. Gaël n’a pas un chouilla de graisse. Tout, chez elle, est sculpté pour le combat. De son cou à ses pieds, les muscles sont saillants. Marquants. Présents. Ils ne sont pas énormes, non, mais ils sont parfaitement dessinés et on peut les voir se gonfler et se rétracter. Elle a la peau sur les muscles, littéralement. Rien ne sépare sa peau de ce qu’elle a entraîné. Etrange, non ?

Bon, le teint de sa peau par contre…C’est du bleuté. Mais ça, c’est son racial alors bon, voilà quoi. Ses yeux, par contre, ils sont d’un rouge profond. Le contraste peut faire avoir deux ou trois frissons. Je ne vous dis pas quant elle me jette un regard de reproches car j’ai fais le con.
Ses cheveux ? Courts et d’un brun foncé presque noir. Pas de bijoux. Pas d’accessoires. Rien. Nada. Niet. Que dalle. Gaël, c’est le genre de fille qui se contente d’un pantalon en matière solide. D’une chemise ou d’un bout de tissus sur sa poitrine, de ses lames et voilà. Un manteau ou une cape de voyage pour les intempéries mais pas plus.
Oh, si ! Elle porte toujours une écharpe rouge. Elle en prend ultra soin. Mon père m’avait dit que c’était ma grand-mère qui la lui avait offerte. Elle ignorait que le froid ne gênerait jamais Gaël. Mais le geste a tellement fait plaisir à Gaël ben, comment dire, c’est son trésor. L’écharpe a été faites avec le reste de tissus de tisseuses de givre, que les voleurs n’avaient pas put prendre, que la mère biologique de Gaël transporté. Un souvenir significatif je suppose.

Bon, je dois y aller ! Gaël va être furieuse si je la fais attendre d’avantage ! »

Biographie
▬ Laorielle Virdyn – Tante de Gaël Virdyn ▬

« Gaël, la petite fille de ma chère sœur : Gwendolyn Virdyn.
Ma sœur avait des envies de maternité aux alentours de sa centaine d’année…elle avait donc demandé à un homme de passage au village de l’aider. C’est comme ça qu’est arrivée Gaël dans notre foyer. Une bouille adorable, et de grands yeux rosés stupéfiant. Sa magie ne semblait pas des plus fortes, mais peu importait, ma mère devenait enfin grand-mère. Ma sœur devenait mère. Et moi, j’étais la Tata.

C’est l’année où la petite allait fêter ses quatre ans que ma sœur voulu l’emmener avec elle, pour lui apprendre le commerce.
Gwendolyn était une excellente commerçante de tissus. Il faut dire que notre mère était tisseuse, tout comme moi. Et Gwendolyn avait reprit le commerce d’une cousine, et apprit auprès d’elle.

Nous avons été toutes inconscientes de la laisser partir avec la petite. Mais sa cargaison, la caravane marchande, n’était pas à ses débuts. Et toutes étaient des femmes d’expériences…
Aujourd’hui encore, je me demande comment un groupe de voleurs a-t-il put venir à bout d’une caravane de femmes des glaces ! Il semblerait qu’ils aient provoqué un éboulement dans un col de montagnes…

De ce que j’ai put apprendre, Gaël a été protégé par ma sœur. Elle sera morte en sauvant la vie de sa fille, et c’est probablement pour cela que je ne risque pas de l’oublier. Ma charmante petite-sœur.
Nous avons longtemps étaient inquiètes de l’absence de nouvelles. Puis, un jour, au début de la fonte des neiges. Alors que le Printemps débutaient. Nous avons put avoir des nouvelles.

La petite avait été sauvée par un groupe d’humains : talrëans, nomades et mercenaires.
Ils voulaient nous la rendre mais…quand je vis qu’elle ne voulait pas quitter le giron de l’humaine la portant…j’eus mal au cœur.
Il faut dire que cette femme, cette humaine, ressembler physiquement à ma sœur. Si ce n’était l’absence de peau bleue. Enfin…ma propre mère s’était laissé consumer par le chagrin. Et moi, je me devais de recoller les morceaux et ne me sentait pas prêtes à être Mère. De plus, ma nièce ne voulait pas quitter celui qu’elle nommait « Grand-Frère ». Ni cette nouvelle « maman ». Trois mois sorëan, a une enfant de quatre ans, cela lui permet de s’attacher…comme jamais.

Je la leur ait confié. Leur stipulant que si elle voulait revenir, elle serait toujours la bienvenue chez moi. Aujourd’hui encore, je suis ravie de la voir les rares fois où elle vient dans notre royaume. Bon, j’ai été choqué par son corps et ses airs martiaux…et son comportement « humain ». Mais, c’est car je n’ai pas eu la vaillance et l’envie d’insister à la garder près de moi, que je l’ai coupé de l’héritage de notre peuple. Je ne peux en vouloir qu’à moi-même.
En attendant…J’avais gardé un contact épistolaire de comment elle a grandit et évoluer. Vous voulez les lires ces lettres ? Tenez… »
Chère Tata.

Tu vas bien ? Dit, Mama Nina est très gentille tu sais ? Aujourd’hui, nous sommes allés dans le Duché de Shana. La troupe m’a dit qu’on y trouvait la « Tour des Mages ». Pendant un instant, papou Nour voulu qu’on voit à me laisser en apprentissage à la Tour. Pour que j’apprenne à maîtriser ma magie d’eau. Mais Mama Nina elle m’a compris ! Elle a refusé, disant que si c’était ce que je voulais, il me suffirait de revenir vers toi, tata, et d’apprendre auprès de toi.

J’ai vraiment eu peur lorsque papou à énoncer cette idée. J’ai vraiment cru qu’ils ne voulaient plus de moi. Au moins, Grand-Frère Raji m’a défendu lui aussi !
Par contre, tu aurais vu papou…il s’est fait tout petit après ça. Mama le menaçait avec une lourde cuillière de bois, et on aurait dit qu’il ne voulait pas en tâter. C’était vraiment trop drôle.

Je sais, tata, que tu aurais peut-être voulu que je reste mais…J’aime vraiment mama Nina, papou Nour et grand-frère Raji. Et pas seulement eux ! Habib, le fils d’Irwan et de Sofia, est drôle lui aussi. Bon, il s’entraîne toujours mais il est gentil au fond. Par contre, il a perdu contre moi aux derniers entraînements.
Oui…J’ai demandé à apprendre à me défendre. Pour le moment, ce ne sont que des gestes de bases dans le maniement des lames. Et beaucoup d’activités physiques pour gagner en endurance. Mais au moins, quant on est au campement la nuit, on a toujours un truc à faire. Et puis…je ne veux pas, plus jamais, être aussi impuissante que pour maman.

Je t’aime tata !
Prend soin de toi !
Ta Gaël.


▬ Mémoires de Raji Baqira – Grand-Frère Adoptif de Gaël Virdyn ▬

Aujourd’hui est un jour bien étrange. Cela devait être mon seixième anniversaire…mais bon, quant on est nomade comme ma famille et le reste de notre troupe, on est habitué.
Je veux dire, nous sommes une troupe de mercenaires. Plus précisèment un groupe de dix mercenaires, sans compter les enfants. Bon, enfants…il n’y a qu’Habib, le fils du Maître d’ Arme du groupe, et moi : Raji, fils du chef de Troupe.
Bref…on allait pour se rendre dans un village qui avait recruté notre troupe pour se débarrasser d’un groupe de voleurs. La fête aurait été ce soir, et j’aurais eu mes cadeaux. Mais, sur la route, nous avons trouvé les voleurs : en pleines actions.

Dés lors, le combat débuta. Ils étaient en train de piller et de ravager une caravane de femmes des glaces. Des commerçantes, probablement d’expérience. Mais bon…Ils étaient plus nombreux et un éboulement avait eu raison de nombreuses d’entre elle.
Une se tenait là, vaillante. Sa vision m’a captivé. Je suis resté la bouche ouverte de surprise. Elle semblait danser, maniant la magie de son peuple avec un art mortel. Une véritable beauté…Mais, surtout, je ne pouvais manquer la silhouette qu’elle protégeait. Tremblante, mais au visage de marbre. Pourtant, la danseuse mortelle montrait de nombreuses blessures. Et du sang coulait sur son visage depuis sa tête, attestant d’un probable mauvais coup lors de l’éboulement.

Nous n’avons put sauver cette vaillante femme. En fait, elle mourut en nous confiant la petite fille. Nous disant que la mère de cette-dernière avait péri en protégeant la petite de l’éboulement. Dans son dernier soupir, elle nous demandait de ramener « Gaël Virdyn » chez elle. Au village d’Ilyvielyana. Un village perdu prés des cavernes glacées…Vu que c’est un village de tisseuses d’après mes parents.

La petite était tétanisée. Elle avait vu sa mère et leurs amies tombées contre les voleurs. Ma mère, Nina Baqira, n’hésita pas à foncer et à s’occuper d’elle. La prenant dans ses bras. La laissant pleurer contre elle. Cette vision me prit au cœur, et jamais je n’ai put oublier le chagrin que j’ai lu dans ce regard grenat.
Je passais notre temps libre prés de la petite. La bordant. Lui racontant des histoires merveilleuses. Essayant de lui rendre le sourire. De la sortir de la torpeur dans laquelle elle s’était plongée. Au bout d’un bon mois, elle s’était attachée à maman et moi. Elle m’appela « Grand-Frère » et je rayonnais. Oui. Gaël était devenue une petite-sœur pour moi, et cela, malgré nos races différentes…

Deux bons mois plus tard, Gaël souriait à nouveau. Mon père était devenu « Papou ». Et ça avait été délicat de lui expliquer que les hommes, chez nous, ne sont pas « rares » d’ailleurs. Ma mère était « Mama ». J’étais le Grand-Frère. Il y avait aussi Oncle Irwan et Tatie Sofia. Sans oublier, Habib.
Notre troupe a toujours été une grande famille, mais Gaël resserra nos liens à tous. Alors, quant arrivé à son visage, auprès de la famille Virdyn, vint le temps des adieux. J’avais mal. Je ne voulais pas laisser partir notre trésor. Gaël était, pour nous, plus qu’un éphémère cotonneux. C’était une douceur, une candeur, que l’on voulait garder. Préserver…Ni plus, ni moins.
Alors, lorsque sa tante de sang nous la confia, je fus heureux et reconnaissant. J’avais toujours voulu d’un petit frère ou d’une petite sœur moi ! Alors, j’ai remercié Dame Laorielle. Les larmes aux yeux, reconnaissant.

Nous sommes repartit, et les années ont poursuivit.
Gaël gagna en caractère, afin d’être capable d’imposer sa voix dans notre troupe en majorité masculine. C’était le bout en train, à la voix forte, qui adorait apprendre les arts militaires avec nous. Maître Irwan se fit un plaisir de lui enseigner, comme il avait enseigné à son fils et à moi. D’ailleurs, Habib quitta la Troupe pour entrer dans la garde impériale. Un choix qui fut accepter, de part la fine lame qu’il était. Nous, nous avons poursuivit notre vie de nomade. En fonction des différents contrats.
Mon père mourut l’année de mes 37 ans. Gaël en avait 25. Et, comme nous, c’était un membre actif de la troupe. Mais l’âge avait rattrapé mon père. La troupe vint à partiellement se dissoudre. Gaël partit de son côté, avec moi. Notre mère s’installant avec l’argent durement économisé dans un petit village. Pour y coller de vieux jours. C’est une très bonne botaniste, et elle est douée en soins. Elle fut bien accueillit, forcément.

Un an plus tard, je rencontrais la femme de ma vie. Gaël…C’est à elle que je dois d’avoir put concrétiser cet amour. Je vous jure qu’elle m’a foutu un coup de pieds dans l’arrière train, pour que j’ailler parler avec Yasmina. C’était une marchande itinérante.
Gaël et moi, nous sommes devenues ses gardes du corps…avant qu’elle ne devienne ma femme. Et que nous nous installions dans un foyer pour notre enfant à naître. Lorsque Salim naquit, Gaël reprit la route : seule. Moi, je décidais de faire une pause dans ma profession pour mon fils…rassuré que ma sœur comprenne mon choix. Je n’ai plus revu Gaël que de façon épisodique. Une à deux fois par an, lorsqu’elle venait voir Salim. Je me demande ce qu’elle a fait, durant cette bonne dizaine d’année.


▬ Témoignage d'un Ancien de Ferel – Client de Gaël Virdyn ▬

Hum ? Gaël Virdyn ? Qui ça ? Oh ! La mercenaire ? Oui, oui. Je me souviens. Non, je ne suis pas vieux et je ne radote pas. Vous voulez quoi ? Quelqu’un ? Mais qui ça ? Oh, la femme des glaces. Me souviens d’elle, oui.
Elle est arrivée suite à ses voyages. Nous avions des soucis avec un groupe de jeunes qui pensaient pouvoir faire la loi. Alala…Ils menaçaient les habitants et tout, ces petits bougres ! Lorsqu’elle est arrivée, ils ont voulu la dépouiller. La lame dans son fourreau, mettant leur chef sur les fesses les a dissuadé mais ils ont voulu se venger, ça oui !

Elle n’est pas commode, vous savez. Ses prix étaient déroutants. Ah non, jamais je ne l’aurais payé. Trop cher ! Et puis, dégainer que pour de l’argent. Une malotrue ! Oui, une petite malotrue.
Même les pleurs de cet enfant a qui ces petits vauriens ont prit l’argent de sa famille, devant acheter les soins de sa mère, ça n’a pas fait réagir cette femme !
Hein ? Qu’est-ce tu dis ma nini ? Elle a quand même combattu les vauriens et les a fait fuir du village ?! Ouais mais ça, c’est car ils sont revenus la voler ! Hein ? L’ptit dit qu’non ? t’a dû rêver encore. On parlait de qui déjà ?


▬ Robert le Tavernier – Point de Chute de Gaël Virdyn ▬

Gaël ? Pour sûr que je la connais la p’tite dame des glaces ! Son peuple passe pas inaperçu, et elle, encore moins ! Elle est aussi rustre que l’intégralité des hommes de ma taverne. Bon, faut dire, j’tiens une taverne où seuls les voyageurs et mercenaires semblent venir. J’ai rarement eu autre chose comme clientèle. Bien quelques bardes, mais ils rentrent dans la classe « voyageurs ».

Gaël, ici, c’est son point de chute à Tilesse à la p’tite dame. Elle a même gagné le concours de boisson, lors des fêtes du soleil 1581 ! Ouais, j’avais organisé un p’tit truc avec du bon p’tit vin du coin. Elle a tout péter et a vaincu tout l’monde !
Cela fait longtemps qu’elle passe, vous savez. Plus de dix ans. Avant, elle venait avec son frère de cœur, Raji. Puis, pendant une dizaine d’année, elle venait seule. Maintenant, elle a un môme avec elle. Il serait l’fils de Raji : Salim.

Moi ? Bah, vous savez, quant on a la soixantaine, on a le temps d’en voir passer des gens. Bon, me dire que j’avais à peine la vingtaine quant la troupe d’origine de Gaël passait, et que c’était une morveuse, ça fout un coup à l’arrière train. A quarante balais passés, elle est toujours vaillante. Avantages raciaux j’imagine.
Lorsqu’elle a voyagé seule, ce qu’elle a fait ? Elle s’est fait une réputation mon gars, ni plus : ni moins.

Avec les enseignements de la famille Baqira, elle est devenue une mercenaire pro dans son attitude. Pas de dégâts sans bourses teintantes. Bon, on sait tous qu’elle a bonne âme…et que si y’a injustice, elle dégainera quand même mais avec une excuse de mauvaise foi. Car une fille avec une mauvaise foi comme elle, on n’en voit pas des masses !
Gaël Virdyn est un nom réputé dans le milieu. Pas une débutante. Et elle a inspiré d’autres mercenaire, tel que la Nila Himmel, qui travaille pour le Duc d’Amecar actuellement.

Pourquoi elle voyage avec son n’veu ? Oh…J’ai entendu que Raji et sa femme étaient morts dans un accident, laissant l’ptit Salim tout seul. Elle l’a recueillit, et lui apprend les ficelles du métier. C’est son apprenti en somme. Et son neveu, son protégé.
Cette fille, non, cette femme…c’est une mercenaire expérimentée. Elle n’appartient qu’à ceux qui la payent, tout en suivant son code d’conduite. Une pro…mais aussi, une aventurière. Et elle est la preuve qu’il n’y a pas que la magie de givre à craindre chez ce peuple…car elle, sa magie, c’est de la piquette. Mais sa force de combat, elle danse et virevolte avec ses épées courtes en main. Dans un ballet de sang et de morts. Le visage impassible…cela en est flippant, alors, je préfère la voir sourire et picoler avec les autres quant elle vient !

Ellipse des 2 ans
▬ Salim Baqira, Neveu de Cœur de Gaël Virdyn ▬

« Gaël, elle n'a pas vraiment changé en deux ans, vous savez ? Elle est restée la mercenaire ronchonne, avec un caractère horrible. Parfois, je me dis que deux années, ce n'est pas grand chose pour elle...
Comme chaque année, il y a deux ans, elle a voulut retourner au royaume des glaces. C'est surtout pour voir sa tante, plus que par affinité réelle avec le territoire gelé. Elle m'a un peu parlé, une soirée, de ce qui s'y était passé. Une femme semblait être devenue folle, et avait fait des ravages.

Pour la peine, je voyais que Gaël avait été rassurée de m'avoir confié à des connaissances à elle, dans le Duché de Syn. Je connais assez bien la soeur de mon père pour le dire. Pourtant, lors des mois suivants, j'avais longuement insisté pour visiter sa terre de naissance. J'ai beau savoir qu'elle ne se sens pas "femme des glaces", je voulais voir ce pays si secret et mystérieux. Et la saison printannière, avec sa fonte des glaces, était la plus adéquate.
Elle avait ronchonné, mais on y était allé. Seulement, nous sommes arrivé lors de l'attaque de la Sombre Possédée du Feu. Gaël a combattu avec d'autres femmes de son peuple, pendant que je devais me mettre à l'abri. Mais mon bras a été touché...lorsqu'un des bâtiments s'effondra, je fus pris aux pièges dans les décombres en aidant un petit enfant.

Mon bras a été fait prisonnié. Le temps qu'on me retrouve, entre les engelures du froid, et les dégâts des constructions...On a dû me retirer mon bras. Gaël, je ne l'avais jamais vu aussi en colère contre elle-même. Pourtant, je continuais de blaguer, d'essayer d'être fort, car je ne voulais pas qu'elle s'en veuille.
On est resté un certain temps dans le Duché de Syn, le temps que ma santé se remette. Gaël aidait dans le village, en transmettant son savoir martial. Elle a la renommée et le talent pour devenir Maître d'Arme si elle le voulait.

Il a fallu une année pour que moi, Salim Baqira, je me remette. Lorsque ce fut le cas, nous avions reprit la route. Elle m'enseigna à me battre avec le bras restant, me faisant travailler ma dextérité. J'avais pris le temps qu'il fallait, mais elle avait compris que je ne voulais abandonner mon potentiel avenir de mercenaire malgré ça.
Je suis revenu à un niveau un peu honteux pour mon âge, mais j'accompagne encore ma tante au jour d'aujourd'hui. L'annonce pour l'Empire nous a secoué, car en tant que Talrëan, nous sommes nombreux a apprécié le couple impérial. Enfin, on recrute des mercenaires pour la peine, pour enquêter sur tout cela...Gaël hésite entre ça, et voir en Feliona où les séquelles de la guerre font que des nobles cherchent protection. Les pirates semblant plus actif qu'avant, avec la baisse d'activité des harpies grâce aux gens des étoiles.

Moi, je me contente de la suivre, et d'observer cette femme des glaces qui n'a rien en commun avec ses consœurs, j'en suis désormais certain pour avoir put comparer. »

Informations IRL
▬ Pseudo : Lou lou !
▬ Âge : 24 ans toujours ^^
▬ Comment avez-vous connu le forum ? Comme dit hier avec mes autres persos : je suis dessus depuis toujouuuuurs !
▬ Quel code se cache dans le règlement ? Je m'auto-valide !
▬ Comment était surnommé la nouvelle Reine de Feliona, avant d'être couronnée ? Auto-validation en force !
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Solyma ET JE SUIS Fondatrice ▬ Solyma
Diverses Informations
Multi-Compte : Tous les Admins ♥

Informations RolePlay
Âge:
Métier:
Disponibilité pour RP:
Message(#) Sujet: Re: Gaël Virdyn Jeu 24 Déc - 14:23

FICHE VALIDÉE
"C'est partie pour le Grand Voyage ! Découvrons Sorëan et l'Arche tous ensemble !"

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur L'Arche de Sorëan et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants, ainsi que d'aller recenser ton groupe et ton métier.
De plus, n'oublie pas de remplir ton Profil s'il te plait ! Il te faudra aussi activer la partie "Information Roleplay" !

De plus, sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! Pour ce faire, il te suffit de te rendre dans ce forum-ci. Sache que le modèle proposer de codage n'est pas obligatoire, si tu veux faire autrement : tu peux -_^

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mit à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, et trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.


Le staff te souhaite la bienvenue!

Voir le profil de l'utilisateur http://sorean.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
 

L'arche de Sorëan :: Identification :: Présentations :: Fiches validées :: Le Peuple des Glaces :: Gaël Virdyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: