Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

JE M'APPELLE Kadvael Aamu ET JE SUIS Talrean
Diverses Informations

Informations RolePlay
Âge: 36 ans
Métier: Duc de Turquoise
Disponibilité pour RP: Disponible, n'hésitez pas à proposer.
Message(#) Sujet: Kadvaël Aamu Sam 2 Jan - 20:48

Identité du Personnage
Informations Générales
▬ Nom : Aamu
▬ Prénom : Kadvaël
▬ Âge : 36 ans
▬ Genre :

▬ Groupe : Talrëan
▬ Métier ou Fonction : Conseiller impérial et duc de Turquoise

▬ Origine : Salfya, Talrëa
▬ Nationalité : Talrëan

Psychologie & Physiologie
Psychologie

De premier abord, Kadvael Aamu semble une personne posée et sérieuse, et part bien des aspects il l'est : nul n'est encore arrivé à le faire sortir de ses gonds. Par moment, son attitude frise même la froideur glaciale, donnant l'impression à ses interlocuteurs d'être dans les froides contrées du Nord. Jamais il ne laissera transparaître le fond de sa pensée profonde ou de ses pensées intimes. Contrôle de soi et impassibilité sont les maîtres mot du succès.

S'il rechigne à se mélanger trop souvent avec le peuple, il fait néanmoins preuve d'un fort paternalisme que certaines mauvaises langues appellent condescendance. Selon lui, il est de son devoir de défendre et nourrir ceux de ses gens qui ne le peuvent pas eux-même et le duc organise donc régulièrement des distributions de nourriture dans ses villes, ainsi qu'à la capitale lors des grandes occasions. Il multiplie les actions pour améliorer la vie des plus démunis. Encore une fois, les mauvaises langues diront que ce n'est là qu'un moyen de propagande pour celui qui va jusqu'à considérer sa propre sœur cadette comme un instrument politique.

Il est d'un naturel très conservateur, et représente d'ailleurs le groupe du même nom au Conseil impérial. Ce conservatisme s'observe surtout en politique où il bloque ou ralentit la moindre tentative de réforme impériale, mais aussi en ce qui concerne les mœurs, prônant un code de conduite qui se veut « strict et droit ». Dans les faits, ce « code » s'est traduit par la création d'un ordre de chevalerie nommé « l'Ordre du Fulgus » prônant des valeurs d'obéissance, de courage et de vertu. Mais d'un autre côté, le duc de Turquoise mène au nom de ce même code une véritable chasse au libertinage sur ses terres, ce qui étrangement n'empêche pas l'existence de bordels, bien que ceux-ci soient strictement encadrés.

Kadvael ne cache pas un certain autoritarisme guerrier. Très jeune formé aux métiers des armes, il est aujourd'hui devenu un bon guerrier et un habile stratège.
Sa formation fut complétée par des cours d'art oratoire : à Tilesse, une langue acérée est plus utile que mille épées aiguisées.
Il est très fier de ses qualités, qui lui donne une supériorité sur ses adversaires politiques, au point qu'il en devient parfois orgueilleux. Il ne souffre pas que l'on s'attaque à ce qu'il juge de son honneur ou celui de sa famille.

Et la tendresse dans tout cela ? Hélas, en dehors des périodes où il est dans son duché, là où il peut enfin un peu oublier la politique et l'empereur, les moments où il peut faire montre de douceur sont trop rares à son goût. Son proche entourage et les quelques amis dont-il dispose savent que le Kadvael de la vie privée est une personne bien plus simple que celui du grand public. Ce dernier peut néanmoins entrapercevoir cette nature plus profonde par l'intérêt que porte le duc de Turquoise pour les Arts et les nombreux mécénats dont il fait jouir les artistes. Mais là encore, ceux qui ne veulent voir en lui qu'un être froid et calculateur prétendent que ce n'est que pour rehausser sa propre gloire.

En vérité, Kadvael n'est qu'humain, trop humain, la capitale et ses jeux politiques exigent de lui cette froideur et ce côté autoritaire, qu'il peut en partie délaissé chez lui au profit de la chaleur et de la douceur, deux mots qui résument bien la vie en Turquoise.

Pourtant il n'a pas toujours été d'apparence froide et autoritaire, jus-qu’avant le mariage de l'empereur, il était plus chaleureux et doux dans ses relations. Comment cette parodie d'empereur, plus porté sur les divertissements qu'autre chose, avait-il pu osé lui voler SA promise ?... et accessoirement répudier sa sœur, Fydia !
C'était à lui, duc de Turquoise, que devait revenir la main de la fille du duc de Numis. C'était lui, Kadvael Aamu, qui l'avait vu grandir durant dix années et qui l'avait aimé depuis tout ce temps, attendant patiemment que la belle face enfin son choix... pour lui et pour personne d'autre. Taranis lui avait volé son destin, Kadvael était bien décidé à le récupérer.

Physiologie

Quiconque voudrait essayé d'analyser le visage de Kadvael pour en tirer quelque information perdrait immanquablement son temps en faisant face, à supposer qu'il arrive à se hisser à sa hauteur, à un mur impassible. Au combat, ses traits anguleux et sa mâchoire carré sont aussi accueillant que les remparts d'une forteresse, et ses yeux, couleur corail, sont semblables à de l'huile bouillante que l'on vous lancerait du haut desdits remparts, on jurerait même par moment y voir danser des flammes.
En dehors d'un combat, au repos et particulièrement pendant les moments de détente et de sérénité, ces traits lui donne une allure de grande noblesse et sont plus révélateurs d'une douce force tranquille que d'une brute épaisse.
Ses cheveux brun-ocre, qu'il porte mi-long, rappellent la couleur des fertiles terres de son duché. Sans porter une attention particulière à cette chevelure épaisse et relativement désordonnée, Kadvael prend soin que ses cheveux ne lui obstrue pas la vue et a ainsi prit l'habitude de les attacher avant un combat. Généralement, il conserve une petite barbiche sur le menton, sauf cas exceptionnel l'empêchant de se raser.

Ce visage donc, domine à presque deux mètres, dominant ainsi de nombreuses personnes, l'empereur compris, et contrairement à ce dernier, il dispose d'une bonne musculature, chose presque nécessaire pour le port de l'armure. On remarque immanquablement que son corps a été conditionné par les entraînements physiques.
Ses épaules larges et ses bras musclés peuvent vous faire sentir en sécurité ou au contraire peuvent vous donner l'impression de vous briser d'une pression un peu trop forte. Ses jambes sont solides et pourraient sans doute lui permettre de traverser tout l'empire à pied sans réel problème, à condition d'éviter les pics montagneux, ce qui n'en resterait pas moins une idée idiote.
Sa peau est légèrement halée en raison du soleil du Sud d'où il es originaire, même si son travail de conseiller nécessite de lui de rester longtemps enfermé entre quatre murs.

La tenue habituelle du duc reflète son autoritarisme guerrier et peut se résumer en deux mots : sobre et pratique, bien adaptée à la chaleur du Sud, une ceinture liserée d'or à la taille, et le plus souvent une épée sur le flanc. A Tilesse, à la cours, il se présente généralement en tenue traditionnelle de Turquoise, sans chichi ni fioriture surfaite. La seule touche de « fantaisie » qu'il s'offre est une cape, généralement noire, pour la simple et bonne raison qu'il trouve ça classe, surtout quand le vent souffle. Hormis une chevalière aux armoiries de sa famille, lui servant à marquer les documents officiels, il ne porte que rarement, pour ne pas dire jamais, de bijoux.

Biographie
L'histoire de Kadvael est avant tout celle de sa famille. Les Aamu sont à la tête du duché de Turquoise depuis de nombreuses générations, certaines sources font même remonter ses origines à la première grande guerre d'Erkin, en faisant ainsi l'une des plus anciennes et prestigieuses lignées du continent. Mais c'est surtout lors de la seconde grande guerre que les Aamu confirmèrent et accrurent leur statut en rejoignant très tôt Eiran dans sa lutte pour l'unification. Depuis, la famille a fournit nombre de conseillers impériaux, dont Kadvael est le dernier exemple en date.

Fiers de leurs origines anciennes, réelles ou inventées, les Aamu ont toujours eu une tendance forte au conservatisme, rechignant à intégrer des nouveaux membres à la noblesse. Leurs sujets, majoritairement des paysans, ne sont pas non plus connu pour être particulièrement des révolutionnaires ou des troublions de l'ordre établi, se contentant d'une vie simple rythmée par le passage des saisons.

L'histoire de Kadvael, c'est l'histoire d'un destin : la totalité de sa vie lui a été tracé par sa famille le jour même de sa naissance. En tant qu’aîné et, comme cela se révélera plus tard, en tant que seul héritier mâle de la famille, il reçu une éducation devant faire de lui la parfaite incarnation de l'esprit familial.
Combat, pour manier l'épée comme un chevalier ; stratégie, qui inclut l'histoire de l'Empire, pour servir de général dans les armées impériale ou à la tête du duché ; arts libéraux du trivium et du quadrivium (grammaire, rhétorique, dialectique, et arithmétique, musique, astronomie, géométrie) pour être un conseiller impérial polyvalent ; des notions en philosophie, etc.
Ses parents ont dépensé sans compter en précepteurs pour faire de Kadvael un esprit complet, ne laissant que peu voire pas de temps à l'enfant pour s'amuser avec d'autres de son âge.

Heureusement, à ses huit ans, ses parents lui donnèrent une petite sœur, Fydia, un petit rayon de soleil. Il chérissait chaque moment passé avec sa petite sœur : ses premiers pas, ses premiers mots. Si sa petite sœur faisait une bêtise, il n'hésitait pas à prendre la punition à sa place. A chaque fois que celle-ci avait un soucis, son grand frère accourait pour la défendre : ne lui avait-on pas enseigné que le fort devait défendre le faible en toute circonstance ? Et puis, les moments passés avec sa petite sœur étaient les seuls où il pouvait se sentir libre, où la pression des attentes de ses parents lui paraissaient moins fortes.

Pourtant, cette pression allait lui retomber dessus comme « une merde sur une planche », comme disent les paysans du cru. Sur le retour d'un séjour à la capitale, où le père de Kadvael occupait déjà la fonction de conseiller impérial, et où il avait assisté à des dîners mondains avec sa femme, sur le retour donc, la voiture du duc et de la duchesse de Turquoise se fit attaquer, non loin de la frontière de leur duché, en pleine nuit. Ils n'arrivèrent jamais jusqu'à Salfya et la nouvelle de la mort n'y parvint quant à elle que le lendemain, en milieu d'après-midi, alors que Kadvael lisait dans les jardins.
Les personnes qui furent présentes au moment de l'annonce au jeune garçon du décès de ses parents mirent genoux à terre devant lui et le reconnurent duc aussitôt, ne laissant même pas une fraction de seconde au tout nouveau duc pour digérer la nouvelle. Le duc était mort, vive le duc. Il n'avait alors que 15 ans.
Des soldats furent envoyés battre la campagne dans l'espoir de retrouver les responsables de ce crime odieux, mais sans succès excepté la découverte d'une lettre que les assassins avaient sans doute oubliés sur les lieux du meurtre dans leur fuite précipitée et qui laissait clairement penser qu'il s'agissait plus d'un assassinat commandé, sans doute par un autre noble, que d'une simple attaque de brigand.
Kadvael n’eut le courage de parler de cette tragédie à sa sœur que le surlendemain, et les corps sans vies de ses parents furent déposés dans la crypte familiale sous le château.

Le temps reprit son cours presque normalement, rien ne pouvant réellement ébranlé son écoulement naturel. Le jeune duc, tout en continuant sa formation théorique auprès de ses précepteurs, devait aussi apprendre « sur le tas » à gérer ses terres, seul, craignant que se soient ses propres nobles qui puissent être derrière l'assassinat de ses parents.
Kadvael passait également une grande partie de son temps à apprendre à sa sœur comment être une dame, pour qu'un jour elle puisse trouver un bon mari, éventuellement même le fils de l'empereur, Taranis, qui avait le même âge qu'elle.
Son travail acharné ne fut pas vain et à ses 19 ans, ayant fait la preuve de ses capacités, Sa Majesté Impériale Sidus Nat Eiran le fit venir à Tilesse pour qu'il occupe enfin sa place de conseiller impérial, jusqu'à alors occupé par un tiers choisis par le testament de ses parents. Les deux hommes voyaient la politique de la même façon : une affaire trop sérieuse pour la laisser aux mains des incompétents de tous bords, à savoir ceux qui cherchaient à chambouler l'ordre naturel des choses. L'empereur gouvernait l'empire avec ces conseillés, les ducs restaient sagement dans leurs duchés respectifs à faire leurs petites affaires.

En 1573, Kadvael créa un ordre de chevalerie, pour distinguer ses vassaux les plus fidèles, prônant obéissance, courage et vertu. Cet ordre prit le nom d' "Ordre Très Ancien et Très Noble du Fulgus", ou simplement "Ordre du Fulgus" pour le commun des mortels. Cette plante phosphorescente, propre aux terres de Turquoise, dispose de propriétés curatives et cicatrisantes sans commune mesure sur le continent. La lueur qui en émane peut rappeler les étoiles guidant les voyageurs dans la nuit pour qu'ils puissent rejoindre leur domicile en sécurité, ce que n'ont pu faire ses parents. La devise de cet ordre qui se veut élitiste au possible est : Invia virtuti nulla est via. (A la vertu, il n’est pas d’obstacle.) La chute de l'Arche ne fit que donner une portée et un écho encore plus grand à cet ordre, Kadvael commençant à y accepter les nobles d'autres duchés pour en faire l'élément rassembleur des forces conservatrices du continent. Mais nous nous avançons quelque peu.

Moins présent dans son duché, où sa sœur était confiée aux bons soins de gouvernantes, Kadvael avait par moment l'occasion de croiser le fils de l'empereur dans les couloirs du palais : jamais à tenir en place, toujours à se faufiler à l'extérieur. Ce n'était un secret pour personne, c'était même source d'un certains amusement chez le conseiller.
Mais la mort de l'empereur laissa un grand vide, son fils n'était clairement pas préparé pour la fonction qui l'attendait. D'un autre côté, Kadvael non plus ne l'était pas lorsqu'il devint duc, et il avait dû apprendre par lui-même qui plus est. Autant faciliter la transition dynastique en aidant Taranis à se faire une place sur l'échiquier politique, avoir un empereur qui nous est redevable est toujours bénéfique, et il fallait bien avouer qu'ils faisaient un assez bon travail tous les deux, une certaine amitié c'était même instauré durant ces deux premières années de règne.

Mais les femmes, ses harpies, finissent immanquablement par se mettre sur la route de l'amitié. Et quelle femme en l’occurrence ! Irisia Numis, la simple évocation de ce nom en donnait des frissons de désirs à Kadvael. Douce et tendre, têtue et maligne (autant qu'une tumeur se dira Kadvael par la suite), sans parler de sa beauté, la jeune femme, même si plus jeune que Fydia, faisait naître une multitude de sentiments dans l'âme du duc de Turquoise. En un mot comme en cent, il la voulait, et le temps, faisant toujours son office, la pousserait à n'en pas douter dans sa direction.
Mais c'eut été trop simple, on ne courtise pas une dame comme on pêche un beau poisson, activité que Kadvael avait pourtant toujours méprisé, mais on la chasse comme un gibier, et à ce petit jeu l'empereur l'avait devancé. Le jour du mariage impérial fut sans doute la pire journée de sa vie : assister ainsi au triomphe de son concurrent... de son « élève » en politique...

On avait toujours enseigné à Kadvael d'être fidèle à l'Empire, et il s'y était employé aussi longtemps qu'il le put, mais désormais, cette tâche lui paraissait à la limite du supportable : comme être fidèle à une personne que l'on méprise au dernier degré ? Une scission se fit dans son esprit, entre l'empereur, qui n'était qu'un homme, une variable modulable si besoin est, et l'Empire, éternel et universel, auquel la fidélité du duc se portait.
Chaque jour, le conseiller impérial se fait plus agressif à l'égard de la politique progressiste de Taranis, arc-boutant les nobles sur la défense de leurs privilèges et les liguant de plus en plus ouvertement contre l'empereur : la saison de la chasse était arrivée.

Ellipse des 2 ans
Le monde changeait bien trop vite pour le duc de Turquoise, le temps n'était plus simplement rythmé par le déroulement des saisons et par le cycle des cultures, chaque jour il se faisait plus pressé, chaque jour le temps fuyait un peu plus.

Il fut anéanti sitôt que l'annonce de la grossesse d'Irisia lui fut faite : Était-ce un miracle ou bien une malédiction dans la lignée des Sombres Possédées? Détruit moralement, il s'enferma et s'isola deux longs mois, ne recevant plus la visite de quiconque hormis celle de sa sœur, la seule autorisée à s'approcher pour lui apporter ses repas. Aidé par Fydia, qui assura la régence pendant cette période, il se remit progressivement sur pieds.

Il lui fallait désormais reprendre les rênes du duché et consolider ses alliances politiques : le statu quo avec les Terriens n'allait sans doute pas en rester là. Le duc se méfiait grandement de ceux-ci et ne croyait pas en leur pacifisme affiché, aussi voyait-il d'un très mauvais œil l'arrivée future d'encore plus de Terriens, qui étaient déjà en train de former un Etat dans l'Etat et, selon lui, d'affaiblir l'Empire.
Leur tolérance pour les harpies irritaient une partie non négligeable du clergé, dont Kadvaël décida d'acheter les faveurs en multiplia les dons à cette fraction de l'Eglise ainsi que les œuvres de bienfaisances. Sa sœur même, dans sa candeur et sa bonté, avait organiser des distributions de nourriture et de vêtements à Tilesse pour venir en aide à ceux qui furent victime de l'attaque de la Sombre Possédée, aussi la popularité des Aamu semblait-elle grandissante dans les couches populaires.
A Salfya, le temple de Solyma fut agrandit et embellit, et à proximité immédiate fut fondée un humble « institut » faisant la promotion de la technomancie, mais icelui était bien loin d'égaler en taille et en prestige l'Académie du Savoir de Ferel ou même le collège de Feliona,

Le nombre des inventeurs et arcanistes y est en effet très restreint et ceux-ci doivent, en plus de leurs recherches personnelles, répondre à des commandes du duc, en échange de quoi ils peuvent jouir de ressources quasi-illimitées pour leurs travaux. Bien évidemment, les commandes tournent essentiellement autour de la question militaire. Certes, Kadvaël n'aime que moyennement ces inventeurs tous plus loufoques les uns que les autres, et donc potentiellement dangereux, mais ne pouvant arrêter de lui-même la course effrénée du temps, au moins cherche-t-il à la canaliser en donnant une impulsion purement sorëanne aux inventions nouvelles.

Pour Kadvaël, Irisia était morte le jour de l'annonce de sa grossesse : enfin il comprit qu'il ne pourrait jamais l'avoir, même si son ressentiment envers Taranis ne diminua en rien.
Il tourna alors son regard vers Felionia, et plus particulièrement vers le duché de Huss. Les lettres avec la duchesse se firent plus fréquentes, puis les visites plus régulières. En particulier, ils aimaient se retrouver dans un petit manoir de campagne que les Aamu possédaient à proximité de la frontière antre Numis et Amecar. C'est là, dans ce même manoir, que durant sa jeunesse Kadvaël fit la connaissance de Zaïn de Numis, qui lui présenta sa sœur Irisia.
Le duc et la duchesse devinrent très proches durant ces deux années, pour la première fois depuis longtemps Kadvaël eu l'impression d'avancer, comme débarrasser d'un poids qui entravait ses mouvements.
La fin de la guerre civile en Feliona le prit quelque peu au dépourvu, même si dans le fond cela ne le touchait pas directement, aussi se contenta-t-il d'assurer Aelia de son soutien quelque que fut sa décision et ses projets.

De son point de vue donc, la mort d'Irisia fut presque un non-événement : condamnée par l'hybris de Taranis, par cette grossesse presque irréelle, sa vie était en sursis depuis maintenant deux ans, aussi accueillit-il la nouvelle avec une certaine tiédeur. Néanmoins la circonstance de cette mort était a ce point abjecte à ses yeux qu'il était prêt, au moins temporairement, à mettre de côté tous ses différents avec Taranis si cela pouvait permettre de dénicher le responsable.

Informations IRL
▬ Pseudo : /
▬ Âge : 23 ans
▬ Comment avez-vous connu le forum ? Un peu par hasard
▬ Quel code se cache dans le règlement ? Le staff est là pour vous faire plein de câlins^^
▬ Comment était surnommé la nouvelle Reine de Feliona, avant d'être couronnée ? La maîtresse des secrets
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Solyma ET JE SUIS Fondatrice ▬ Solyma
Diverses Informations
Multi-Compte : Tous les Admins ♥

Informations RolePlay
Âge:
Métier:
Disponibilité pour RP:
Message(#) Sujet: Re: Kadvaël Aamu Sam 2 Jan - 23:24

Bonjour et bonne année déjà ^^

Alors, avant toute validation, il y a des points à discuter avant. Déjà, pour Taranis.
Seuls quelques chevaliers d'Eiran, et Ishy Nat Eiran, et quelques terriens savent que l'Arche a aidé pour la grossesse de Taranis. Officiellement (et même dans notre rp prévu avant la V2) jamais Taranis n'a révélé l'aide de l'Arche. Politiquement, l'impact d'une telle aide serait bien trop monstrueuse à expliquer et c'est un "secret impérial" totalement gardé à l'heure actuel. Il peut être découvert en roleplay, mais impossible que Kadvaël sache comment Irisia est tombée enceinte. Pour l'empire entier, c'est parfaitement naturel.

Pour ce qui est de la relation avec Aelia, il nous faut confirmation que tu as vu avec elle et validé cette idée, histoire que vous soyez raccord quand elle mettra sa fiche à jour^^

Bref, le reste est correct, si tu as des questions, n'hésites pas^^
Voir le profil de l'utilisateur http://sorean.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Kadvael Aamu ET JE SUIS Talrean
Diverses Informations

Informations RolePlay
Âge: 36 ans
Métier: Duc de Turquoise
Disponibilité pour RP: Disponible, n'hésitez pas à proposer.
Message(#) Sujet: Re: Kadvaël Aamu Lun 4 Jan - 0:22

Autant pour moi, légère modification faite pour coller.

Et oui, j'avais vu cela avec Aelia via Skype : je ne me serais pas permis dans le cas contraire. Je ne sais pas si elle va passer confirmer, au pire du pire, je peux peut-être copier le passage de la conversation sur ce sujet.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Solyma ET JE SUIS Fondatrice ▬ Solyma
Diverses Informations
Multi-Compte : Tous les Admins ♥

Informations RolePlay
Âge:
Métier:
Disponibilité pour RP:
Message(#) Sujet: Re: Kadvaël Aamu Lun 4 Jan - 9:12

OK pour les changements et pas besoin d'aller aussi loin pour confirmer, je te crois sur parole, je voulais juste être sûre^^

FICHE VALIDÉE
"C'est partie pour le Grand Voyage ! Découvrons Sorëan et l'Arche tous ensemble !"

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur L'Arche de Sorëan et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants, ainsi que d'aller recenser ton groupe et ton métier.
De plus, n'oublie pas de remplir ton Profil s'il te plait ! Il te faudra aussi activer la partie "Information Roleplay" !

De plus, sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! Pour ce faire, il te suffit de te rendre dans ce forum-ci. Sache que le modèle proposer de codage n'est pas obligatoire, si tu veux faire autrement : tu peux -_^

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mit à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, et trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.


Le staff te souhaite la bienvenue!

Voir le profil de l'utilisateur http://sorean.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas


JE M'APPELLE Contenu sponsorisé ET JE SUIS
Diverses Informations
Message(#) Sujet: Re: Kadvaël Aamu

Revenir en haut Aller en bas
 

L'arche de Sorëan :: Identification :: Présentations :: Fiches validées :: Les Talrëans :: Kadvaël Aamu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» » Kadvaël [Vagabond]
» Kadvaël le solitaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: