L'arche de Sorëan :: Identification :: Présentations :: Fiches validées :: Les Terriens :: Frantz Dinckel, El Caballero
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

JE M'APPELLE Frantz Dinckel ET JE SUIS Terrien
Diverses Informations
Multi-Compte : Commandant en Second de l'Arche
Message(#) Sujet: Frantz Dinckel, El Caballero Jeu 14 Jan - 7:32

Identité du Personnage
Informations Générales
▬ Nom : Dinckel
▬ Prénom : Frantz
▬ Âge : 35 ans
▬ Genre :

▬ Groupe : Talrëan
▬ Métier ou Fonction : Chevalier Impérial
▬ Origine : Terrien
▬ Nationalité : Allemand


Psychologie & Physiologie

Psychologie


De par son origine allemande, on pourrait croire que Frantz est quelqu’un de stricte et froid. Si c’est l’impression qu’il donne au premier abord, cette dernière s’efface bien vite dès qu’il ouvre la bouche. L’homme est en fait quelqu’un de chaleureux, parfois un peu trop avec la gente féminine. Sociable et avenant, il n’a pas de problème pour communiquer, étant suffisamment abordable et ouvert d’esprit pour tout entendre.

Attention cependant, ce n’est pas parce qu’il est tolérant qu’il faut lui manquer de respect et le prendre pour un idiot. Pour cela il est intransigeant et peut devenir une vraie teigne. Il ne supporte pas qu’on le fasse tourner en bourrique et qu’on se joue de lui. C’est quelqu’un de droit et de relativement obéissant. Si les ordres qu’on lui donne sont justifiés, il ne posera pas trop de questions mais gare à vous s’il s’agit d’une fantaisie, il serait prêt à défier l’autorité.

S’il ne faut pas rigoler avec les ordres, Frantz est par ailleurs un homme qui aime se faire plaisir et prendre du bon temps. Pour cela, il ne se gêne pas. Son plus terrible vice étant bien évidemment les femmes, c’est un séducteur invétéré qui collectionne les conquêtes. Il n’est pas très fleur bleu, « ce qui compte c’est l’action » vous dirait-il. Frantz n’est pas quelqu’un qui aime se créer des problèmes, cependant ce n’est pas un homme mou qui se laisse aller c’est même tout le contraire. Il aime avoir le contrôle, il se sent rassuré et sait qu’il ne pourra s’en prendre qu’à lui-même si les choses tournent mal.

L’allemand est un leader né, son charisme en impose, ses compétences également. S’il peut paraître beau parleur, il n’en est pas moins efficace et apte à diriger. Ses hommes savent qu’ils peuvent compter sur lui, il a les épaules larges pouvant supporter beaucoup sans que cela ne transparaisse. Il serait du genre optimiste même dans les pires moments, tellement qu’il en parait insensible. Bien sûr il s’agit d’une carapace, ce n’est pas un homme de marbre même s’il n’est pas un grand sensible. C’est un battant prêt à tout pour se sortir des situations périlleuses et qui sait prendre la vie du bon côté, trouvant toujours une vision positive même dans le malheur.

Frantz est en général quelqu’un de bon et gentil, serviable et toujours volontaire pour donner un coup de main quand bien même les tâches à accomplir seraient en dehors de ses attributions. Il n’est pas du genre à se formaliser sur son grade, il a été simple soldat et se considèrera toujours comme tel, n’ayant pas du tout la grosse tête même si parfois il en joue pour taquiner ses subalternes.

L’homme n’a pas que des qualités, il peut devenir très vite autoritaire voire tyrannique dès le moment où on lui manquera de respect. Il fera tout pour faire plier son opposant. C’est également un compétiteur dans l’âme, étant sportif sauf qu’il n’aime pas perdre, il est assez rancunier. Il peut même être assez filou. Il aime aussi pousser les gens à bouts, tester leurs limites, les situations cocasses lui plaisant, il s’en amuse. Une autre ombre à son tableau, il n’est pas toujours très correct avec les demoiselles, c’est un coureur qui ne fait pas dans le sentiment, il n’est même jamais tombé amoureux.

Pour résumer, Frantz est un chic type qui l’est un peu moins si vous portez des jupes.


Physiologie


Une chose est certaine, on ne peut pas louper Frantz. Son mètre quatre-vingt-douze y est pour beaucoup mais pas seulement. Il n’est pas juste grand, il est aussi très bien taillé, sculpté par les nombreuses heures à la salle d’entraînement. Il adore le sport et sait parfaitement entretenir son corps. C’est un véritable athlète, bien proportionné de partout s’adonnant à plusieurs disciplines, aussi bien terrestres, marines ou aériennes. Curieux de connaître ses limites physiques il ira toujours un peu plus loin dans tout ce qu’il pratique. Son corps n’est cependant pas son atout principal.

Il a ce qu’on peut dire vulgairement « une belle gueule », s’il n’avait pas été militaire il aurait facilement pu être mannequin et il le sait. Un visage plutôt long, carré au niveau des mâchoires qui lui donne tout de suite une touche virile, un teint halé, un nez fin, des lèvres appelant le désir et des yeux d’un bleu si clair qu’ils ont l’air neigeux. Son regard intense en a fait fondre plus d’une et il n’est pas prêt de s’arrêter. Les cheveux de Frantz sont d’un noir profond, lui encerclant le visage lorsqu’il ne porte pas sa casquette militaire. Il est tatoué à l’aine du côté droit, un dragon et un phoenix y sont représentés, ces animaux merveilleux le caractérisant bien.

Le bellâtre s’assume pleinement, sa démarche est assurée, son port de tête droit et décidé. Son visage est toujours éclairé d’un sourire comme s’il voulait faire comprendre qu’il croquait la vie à pleines dents (ou mesdames, qu’il avait envie de vous croquer…). De ce fait, il est assez magnétique, on a généralement envie de l’approcher pour lui taper la causette ou juste être un peu en sa présence. On ne saurait expliquer son attrait pour Frantz.

Côté vestimentaire, il porte généralement son uniforme et sa casquette lorsqu’il est sur l’Arche, préférant ses habits d’officier qui lui permettent d’être rapidement présentable en toute circonstance. Lors de ses repos, il préfère être en tenue sportive, un pantalon vert kaki, un débardeur blanc et ses rangers qui lui permettent d’être à l’aise pour bouger et se dépenser. Une chaîne en argent pendouille autour de son cou avec une plaque comme les soldats d’antan sauf que l’inscription sur celle-ci n’a rien à voir avec son matricule. C’est un cadeau que son père lui a fait lorsqu’il s’est engagé, on peut y lire : « Ce qui nous manque, nous instruit ». Il porte aussi une bague qu’il met à son auriculaire gauche, une babiole qu’il a pris en affection, ne sachant trop pourquoi.



Biographie
Frantz Dinckel…A l’entente de ce nom, la plupart des gens qui le connaissent pensent uniquement à ce fier militaire à qui tout réussi. Cependant, ce qu’ils ignorent, c’est que l’homme n’est pas né avec une cuillère en argent dans la bouche… Le début de son existence est assez flou. Trouvé dans un carton au  parc pour enfants d’une petite banlieue près de Berlin, le tout jeune nourrisson fut amené au plus vite à l’hôpital et après quelques semaines de soins intensifs, fut relégué à un petit orphelinat sans prétention. Le responsable de l’établissement s’appelait Manfred Dinckel, c’était un homme bon qui luttait contre le malheur des autres même s’il se trouvait au cœur de la détresse humaine. Les enfants qu’il recueillait l’appelaient tous « Papa » car oui, c’était un père avant tout. Son épouse décédant avant qu’ils n’aient pu avoir d’enfant, il décida de rester vieux garçon et d’élever tous ces bambins comme s’ils étaient les siens. D’ailleurs, tous portaient son nom jusqu’à ce qu’une famille les adopte.

L’enfance de Frantz ne fut pas malheureuse, il avait des frères et sœurs et vivait une vie normale, grandissant, s’amusant, s’écorchant les genoux dans la cour comme tous les gamins de son âge. Lorsqu’il eut 8 ans, une violente épidémie d’une maladie nouvelle frappa l’Allemagne, faisant des dizaines de milliers de morts. Le petit orphelinat de banlieue ne fut pas épargné. Beaucoup d’enfants perdirent la vie, sur la vingtaine de petits pensionnaires seulement trois survécurent dont Frantz. L'enfant fut traumatisé par la perte franche et rapide de ceux qu'il considérait comme sa famille et se jura de ne plus s'attacher à personne. Les hommes étaient mortels et il devrait les considérer comme tels.

Adolescent, le jeune garçon se donnait les moyens de réussir en classe, apprenant bien ses leçons, s’acharnant même à étudier plusieurs langues, travaillant jusque tard dans la nuit et aidant aussi Manfred dans diverses tâches à l'orphelinat. Personne n'était venu l'adopter, il était le dernier des trois survivants à n'avoir pas eu de famille d'accueil. De nouveaux occupants étaient arrivés mais ce n’était plus pareil, ils n’étaient plus les frères et sœurs de Frantz, ils n’étaient que des gosses de passage. Toujours cordial et assumant son rôle « d’aîné », il s’en occupait sans pour autant les aimer. Manfred en était le premier désolé, sachant à quel point l’épidémie avait fait des ravages dans son cœur. D’ailleurs, quelques temps plus tard, le père Dinckel décida que s’il ne devait avoir qu’un seul enfant, ce serait Frantz. Il l’adopta en bon et du forme, en faisant son fils légitime.

Très vite, le jeune Frantz eut de l’ambition, ambition d’exceller, de pouvoir s’offrir un meilleur avenir mais également à son père, sans doute la seule personne qu’il aimait profondément. Lorsqu’il eut 16 ans, il assista à un grand défilé militaire dans la capitale et il resta scotché devant l’escadron de ceux « qui voyageaient à travers la galaxie ». Il en était admiratif, ils lui inspiraient fierté et respect, des émotions qu’il souhaitait un jour inspirer… Après avoir discuté avec son père, non sans éclats de voix, il réussi à se faire émanciper pour s’engager dans l’armée. Il commençait petit, jeune soldat, cependant on pouvait presque palper son potentiel. Il avait une telle soif de connaissance qu’il ne s’arrêtait jamais de travailler.

Brillant, vif, exemplaire, c’était en ces termes qu’on définissait la toute jeune recrue Frantz Dinckel. Très vite, il monta de grade, en lui confiait des responsabilités ainsi que des hommes à diriger. Certains étaient réticents à l’idée de se faire donner des ordres par un garçon d’à peine 20 ans. Mais c’était ainsi, les supérieurs avaient une foi immense en ce jeune homme plein de potentiel. Il avait commencé dans les forces armées terrestres tout en ne perdant pas de vue son objectif d’intégrer les forces spatiales. Son vœu fut exaucé lorsqu’il eut 25 ans. Il avait prouvé son habilité au combat tout comme il avait démontré qu’il était apte à gérer des situations difficiles même soumis à haut stress. Des tests physiques, de coordination, intellectuels, tous, il les avait réussis avec brio. Sa carrure certaine, grand, imposant, il avait de quoi soumettre par sa seule présence. C’est d’ailleurs à partir de ce moment là qu’il prit le plus d’assurance, se sentant pleinement homme et profitant de ce statut pour commencer à fréquenter démesurément les femmes. Il était jeune Lieutenant dans l’Armée Spatiale, il n’était pas difficile pour lui de faire tomber les demoiselles, d’autant plus qu’il avait un joli minois.

Il s’amusait beaucoup mais ne laissait pas tomber son travail pour autant. Chaque chose en son temps et à 27 ans, il devenait Capitaine. Il était aux commandes d’un vaisseau « la Gorgone ». Avec son équipage, ils avaient pour mission de débusquer des trafiquants d’armes et de drogues qui faisaient des ravages entre la station lunaire et la planète Terre. Ils mirent des mois à pouvoir déterminer avec exactitude leurs escales et un jour, ils firent feu sur le vaisseau ennemi. Il y eut de la perte dans les deux camps mais ce fut une victoire écrasante, bataille brillamment menée par Frantz qui n’avait pas hésité une seconde à se battre aux côtés de ses soldats. Sa spécialité étant le tir, il ne ratait pour ainsi dire, jamais sa cible et était reconnu par ses actes, certes parfois téméraires.

Il intégra les forces spéciales comme Commandant. Très dangereuses, les missions qu’on leur confiait étaient presque suicidaires mais rien n’effrayaient ses troupes, sélectionnées avec soin pour l’excellence de leurs compétences et leurs techniques. Tous avaient un sacré passif mais ils n’en étaient pas moins courageux et volontaires. A bord du « Dragon Whisper », ils démantelaient les réseaux de criminels internationaux jusque dans l’espace, endroit privilégié pour les affaires sales. Grâce à ses interventions couronnées de succès, Frantz pu rapidement se faire un nom chez les très haut placés. A seulement 32 ans, il était déjà devenu Lieutenant-colonel, toujours dans les forces spéciales. Cependant son ambition ne s’arrêtait pas là …. Il avait entendu parler d’une mission particulière : « l’Arche ».

Partir vers l’inconnu pour rejoindre des terres inexplorées … Ce n’était plus un rêve, c’était une réalité. Il enchaîna les entretiens et les tests physiques. Tout allait pour le mieux, tout lui souriait, sa bonne étoile brillait toujours. Lorsque la formation de l’équipage était en cours de construction, Frantz ne put être plus heureux que ce jour-là : Il avait été sélectionné pour devenir le Commandant de l’Arche. Ses compétences naturelles de leader ainsi que ses aptitudes physiques et psychologiques en avait fait un excellent choix. Cependant, cette place avait été aussi proposée à une demoiselle à fort caractère et dont les compétences équivalaient les siennes, une certaine Vanessa Crescent. Pour l’instant, on lui demanda seulement s’il avait des objections concernant les autres membres de l’équipage. A part quelques hommes de son ancien escadron des forces spéciales qu’il demanda à intégrer, rien ne le chiffonnait. Tout allait pour le mieux. Le choix définitif serait annoncé dans quelques semaines …

Fier de cette nouvelle, Frantz rentra directement chez lui, dans la petite banlieue de Berlin afin d’en informer son père, cela faisait des mois qu’il ne l’avait pas vu. Le fils était heureux de voir que les années n’avaient pas trop d’emprise sur Manfred, l’homme d’un âge certain avait conservé cette vitalité et cette robustesse des gens de leur peuple. Le père Dinckel était toujours un homme vaillant qui continuait de s’occuper des bambins qu’il recueillait dans son orphelinat qui, grâce à Frantz avait pu s’agrandir et s’équiper autant en personnel qu’en mobilier et nouveautés technologiques. Malgré ses absences souvent longues, Frantz ne tardait jamais a rentrer chez lui, dans le seul endroit qui comptait réellement pour lui. Avec fierté il annonça à son père sa nouvelle mission en tant que possible Commandant de l’Arche. Au lieu de le submerger de joie, cette nouvelle l’attrista… Il était habitué aux départs de son fils mais cette fois, c’était différent, explorer l’inconnu était bien différent de pourchasser les criminels, aussi dangereux fussent-ils. L’espace était immense, quelles étrangetés allaient-ils rencontrer ? Les humains étaient-ils vraiment préparer à faire face à ce genre d’aventure … ? Manfred avait un mauvais pressentiment concernant cette mission, il ne savait pas l’expliquer mais c’était ainsi. Frantz eut beau lui démontrer par tous les moyens que tout avait été soigneusement préparé et qu’ils ne partaient pas à l’aveuglette, rien à faire … C’était plus fort que lui, Manfred craignait le départ de son fils.

Les semaines passèrent et le jour du décollage arrivait à grand pas. Et les tuiles commencèrent... Après avoir apprit que l’inconscient qui avait défloré la fille unique du Général n’était autre que Frantz, celui-ci faillit se faire éjecter de la mission « Arche » au vue de la colère du haut officier. Heureusement pour lui, que ce ne fut pas une bévue d’ordre professionnelle sinon il se serait tout simplement fait radier, on le rétrograda seulement en tant que Commandant en second, Vanessa Crescent prenant donc le commandement de l’Arche. Il en était plus que contrarié, c’était bien la première fois que ces histoires d’un soir le mettait à mal dans sa profession. Frantz en était révolté. Il se jura de mener la vie dure à la jeune Colonel qui lui avait volé son titre.

L’heure des au revoir arriva et Frantz dût quitter sa seule famille. Manfred lui donna les dernières recommandations d’usage, d’un père à son fils, revenir étant l’une d’elles. Les premiers temps sur l’Arche se passèrent plutôt bien, Frantz apprit à connaître un peu Vanessa mais l’idée de prendre un jour sa revanche ne quitta pas son esprit quand bien même il respectait ses compétences en tant que leader. Peut être parce qu’ils étaient un peu pareil tous les deux. Cependant Frantz n’en montra rien, il était le second certes mais prenait ses responsabilités au sérieux, comme toujours. Ce n’était pas parce qu’il avait perdu une bataille qu’il perdrait la guerre … Quelques semaines après le départ, en s’approchant trop près d’une nébuleuse, l’Arche commença à s’agiter, à perdre contrôle. L’appareil finit par se crasher sur une planète inconnue. Le Commandant en second fulminait, il pensait en son fort intérieur que s’il avait était aux commandes, il aurait pu empêcher ce désastre … Avait-il raison ou tord ? Là n’était pas l’important. Les Terriens étaient maintenant sur une planète jamais répertoriée jusque là … Créatures amies ou ennemies … La question qui se posait était : « Et maintenant, que faisons nous Commandant ? »


Ellipse des 2 ans

La lutte contre les sombres possédées avait prit fin de manière tragique. Des morts des deux côtés. Frantz était révolté contre le fait que sa proposition de capturer l'Aile de la nuit au lieu de l'abattre comme un chien avait été rejetée en bloc. Cette femme, du moins, ce qu'il en restait, était une terrienne, elle était une des leurs. Le Lieutenant-colonel qu'il était ne pouvait plus se regarder en face. Il avait l'impression d'avoir échoué. En tant que Commandant, en tant que camarade.

La seule chose dont il était encore fier était le sauvetage des chasseurs de l'escadron des Black Storm. Lorsque Vanessa ordonna le coup fatal de leur consoeur Alicia Lagrange, Frantz s'en alla porter secours lui-même à Eric et ses hommes. Son ami était très amoché et il fit de son mieux pour le sortir de son chasseur sans aggraver son état. Eric était très mal en point et lorsque Frantz apprit qu'il était de nouveau dans le coma, l'Allemand était en colère, contre lui, contre cette situation. Tout était un bon prétexte pour se défouler et faire sortir sa rage. L'état de santé d'Eric l'inquiétait, sa foi en l'armée humaine, ébranlée. Frantz n'était plus tout à fait lui-même. Les bras de ses amantes ne le satisfaisaient plus comme avant. Quelque chose en lui avait changé.

Quelques mois plus tard, on appela Frantz en urgence alors qu'il était parti en mission d'exploration. C'était un appel de la Terre. Avec joie, il s'empressa de rentrer à la base, cela faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas eu son père. Entendre son vieux paternel lui remontrerait sans doute le moral, il avait toujours su le faire sortir de ses plus mauvais moments. Sans doute appelait-il pour lui demander encore un peu d'aide financière pour agrandir l'orphelinat. Rien que d'imaginer Manfred prendre son air de gamin penaud faisait s'étirer le sourire de Frantz.

Il ressortit de sa conférence vidéo sans un mot, refermant la porte derrière lui avant de s'écrouler dos au mur en se laissant glisser doucement. Lorsque ses fesses touchèrent le sol, ses larmes l'avaient déjà complètement trempé. Ce n'était pas son père qui l'appelait mais le notaire. Manfred s'était éteint deux jours plus tôt. Il était vrai qu'il n'était plus tout jeune, mais il n'était pas venu à l'esprit de Frantz un seul instant que son père partirait alors qu'il serait loin, si loin de lui. Le notaire l'appelait pour lui faire part des démarches administratives à faire, pour son propre compte mais également pour tous les enfants que Manfred avait recueillit. Qu'allaient-ils devenir ?D'autant plus que si le fils Dinckel revenait, ce ne serait pas avant une bonne année et demi voire plus …

Cela faisait des dizaines d'années que Frantz n'avait pas versé une larme et maintenant elles s'écoulaient dans un flot intarissable. Heureusement pour lui que la salle de conférence vidéo était séparée par un sas, sas dans lequel il était effondré. Lorsqu'il se sentit la force de se lever, il essuya les «preuves » de son craquage et ressortit tout aussi fier et fringant que lorsqu'il était entré. On ne devait pas savoir, personne. Il cacha son fardeau même à son meilleur ami qui, sorti de son coma, allait de mieux en mieux. Cela l'apaisait en même temps que cela le brisait. Car à ses côtés il y avait Ian. Alors oui, il n'avait pas eu jusqu'à présent de très bons rapports avec les latinos d'Amérique du Sud, quelques mauvaises expériences personnelles le refroidissaient vis-à-vis de ces gens. Oui il savait aussi qu'il ne fallait pas faire de généralité mais c'était épidermique c'était comme ça. Et Eric était tellement heureux avec lui, Frantz se sentait un peu exclu de la nouvelle vie de son ami. Mais il ne disait rien, faisait comme si de rien n'était. Cependant dans sa tête mûrissait une idée folle.

- Qu'est ce que tu feras lorsque l'Amaterasu arrivera ?
- Pas grand chose, rester encore quelques temps histoire d'en apprendre encore davantage sur cette planète et ses habitants.
- Humpf …
- Quoi ? Qu'est ce qu'y a ?
- Non rien, tu salueras bien la Terre pour moi c'est tout * grand sourire *

Frantz était sérieux. Le Commandant en second ne comptait pas retourner sur leur planète d'origine. Il s'était décidé après des nuits d'insomnies et de longues discussions avec certains Talrëans. Il resterait mais pas de la manière conventionnelle.

Après quelques entrevues avec l'Empereur, il lui demanda asile auprès des siens, désirant devenir chevalier à son service. C'était pour le moins surprenant mais Frantz avait apprit le maniement de l'épée et même la langue Sorëan en quelques mois, étant plutôt doué linguistique. Bien sûr, sur le terrain il ne rivalisait pas encore avec les meilleurs soldats mais il souhaitait conserver certaines de ses armes humaines, notamment son revolver car en tant que tireur d'élite, il voulait garder son meilleur atout.

Sachant que plus rien ne l'attendait sur Terre, Frantz posa ainsi sa démission auprès de l'Armée de la Fédération Humaine. Une fois au service de sa Majesté l'Empereur, il commença à sillonner les différents Duchés sur sa belle moto « volante », émerveillant les bambins sur son passage. Il ne dit pas adieu à l'Arche mais il ne s'y sentait plus à sa place, il avait besoin d'avoir un nouveau but car son passé était maintenant derrière lui. Frantz demanda à conserver son OMV pour facilité ses échanges avec ses amis mais également pour faire part de ses « découvertes » à l'équipe scientifique. Servir Taranis oui, cependant il restait tout de même Humain.



Informations IRL
▬ Pseudo : Kouraï
▬ Âge : 27 ans
▬ Comment avez-vous connu le forum ? Ch'est mon second compte ^^'
▬ Quel code se cache dans le règlement ? Le staff est là pour vous faire pleins de câlins ^^
▬ Comment était surnommé la nouvelle Reine de Feliona, avant d'être couronnée ?La Maîtresse des Secrets

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Solyma ET JE SUIS Fondatrice ▬ Solyma
Diverses Informations
Multi-Compte : Tous les Admins ♥

Informations RolePlay
Âge:
Métier:
Disponibilité pour RP:
Message(#) Sujet: Re: Frantz Dinckel, El Caballero Jeu 14 Jan - 13:24

Salut^^

Alors alors, je vois que tu as eu plein d'idées intéressantes mais je vais devoir toute analyser au spectre de la logique.

Bon, certes, maintenant que le contact avec la Terre est repris et les règles assouplis, ça laisse plus de liberté aux gens. Après, pétage de plomb, démission et go au service de l'empereur, bon ca suit une logique mais sous conditions.

Tout d'abord, Frantz sera tenu, en tant qu'ancien officier supérieur, de ne rien révéler de tous ce qui relève de l'armée de la Fédération. De plus, au vu des traités, il n'aura pas le droit d'emporter le moindre équipement militaire terriens. Même si Vanessa lui laissera officieusement un pistolet Indra mais avec un seul chargeur (ce qui suffit à des milliers de tirs pour rappel). Son OMV, il le conservera sans soucis, les terriens ne le mettront jamais "à la porte" mais en démissionnant de l'armée, il perdra toutes ses accréditions, ses avantages et ses codes d'accès, il ne sera plus qu'un banal civil.

En fait, du point de vue de Vanessa, il traversera une sorte de grosse crise existentielle et il finira par revenir dans quelques temps quand il en aura marre de jouer au chevalier servant XD

Pour le reste, il me faut l'accord de Taranis, premier concerné dans cette histoire XD

en tout cas, bravo pour le retournement, il est intéressant^^
Voir le profil de l'utilisateur http://sorean.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Frantz Dinckel ET JE SUIS Terrien
Diverses Informations
Multi-Compte : Commandant en Second de l'Arche
Message(#) Sujet: Re: Frantz Dinckel, El Caballero Ven 15 Jan - 9:30

Coucou ^^

Oui sans souci, cela valait de soit que Frantz ne rentrerait plus dans l'Arche comme dans un moulin XD

Pour ce qui est de son pistolet Indra, merci Vanessa T_T

Pour la moto tu penses que c'est possible qu'il garde un véhicule ou non ce serait embêtant ? * imaginait déjà Frantz sur le générique de "Le Rebelle" XD *

Et j'attends avec impatience l'avis de Taranis *_*

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Taranis Nat Eiran ET JE SUIS Admin ▬ Taranis
Diverses Informations
Multi-Compte : Moana Goldrain ▬ Cyriel Lemingvinder ▬ Kotha & Kanon ▬ Sorel Wineldil ▬ Magnus Sventyr ▬ Zoria ▬ Gaël Virdyn ▬ Yusef Farakhan ▬ Tatiana Nuixa ▬ Akihide Inagawa

Informations RolePlay
Âge: 28 ans.
Métier: Empereur de Talrëa.
Disponibilité pour RP: Disponible o/
Message(#) Sujet: Re: Frantz Dinckel, El Caballero Sam 16 Jan - 12:03

Désolée d ene répondre que maintenant, j'en avais discuté au tel entre midi et deux avec Vanessa : et j'avais donc oublié de passer ici ^^'

Pour moi, c'est OK.
Bon, dans le dos de Frantz, Taranis aura probablement contacter Vanessa afin de voir s'il devait/pouvait accéder à une telle offre. Car bon, c'est un peu comme offrir une nationalité sorean à Frantz après tout. Et Frantz aura probablement eut le droit au fait d'ingurgiter les lois soreans pour ne pas faire trop-trop d'impair avec celle terrienne. (surtout sur les statuts de hiérarchie de noblesse, les protocoles aussi et compagnie)

Pour la moto, je laisse Vanessa voir.
Juste une chose : Taranis t'aura interdit de partager tes connaissances technologiques terriennes, et d'utiliser des armes terriennes contre des soreans normalement. Il ne veut pas que l'armement terrien arrive entre les mains des siens. Car il a le pressentiment que ce serait aller au devant d'une avancée qui les dépasserait, en terme d'impact sur la puissance de feu que cela octroie.

Voili voilou <3
Voir le profil de l'utilisateur http://migoto-no-shima.forumsactifs.com
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Solyma ET JE SUIS Fondatrice ▬ Solyma
Diverses Informations
Multi-Compte : Tous les Admins ♥

Informations RolePlay
Âge:
Métier:
Disponibilité pour RP:
Message(#) Sujet: Re: Frantz Dinckel, El Caballero Sam 16 Jan - 12:29

Bon pour la moto, après un débat d'une heure avec moi-même, va pour un petit véhicule personnel comme prime de départ XD (mais sans garantie, si ca tombe en rad, faudra venir raquer à la garnison étoilée).

Après, dis-toi que Vanessa et Taranis ont accepté en gros "pour faire plaisir" en accord avec la diplomatie, tout le monde est persuadé que Frantz rentrera au bercail au plus tard à l'arrivée de l'Amaterasu quand il en aura marre de sa période de "dépression chevaleresque" XD

Dis-toi aussi que Frantz sera très mal accueillit dans la noblesse talrëanne. Une partie le verra comme un parasite arriviste qui profite de son originalité, une autre comme un potentiel espion et une autre comme une distraction amusante à ne pas prendre au sérieux^^

Si tu es d'accord avec tout ça, pas de soucis on valide le truc^^
Voir le profil de l'utilisateur http://sorean.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Frantz Dinckel ET JE SUIS Terrien
Diverses Informations
Multi-Compte : Commandant en Second de l'Arche
Message(#) Sujet: Re: Frantz Dinckel, El Caballero Mar 19 Jan - 3:02

Ca me fait un peu mal au coeur que personne ne veuille croire en ce bon vieux Frantz XD

Mais bon, life is life \o/ De toute façon, connaissant l'animal, il en a rien à carre malheureusement de ce que les gens pensent de lui

Donc je suis d'accord avec tout ce que vous avez dit.

Sans souci pour l'arme terrienne, je pense que c'est surtout en cas d'extrême urgence que Frantz s'en servirait, c'est plus une sécurité notamment pour les bestioles qui traîneraient dans les forêts et autres.

Et MERCI pour la moto ! * Il était commandant, il faisait du bon travail, ... * XD

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Solyma ET JE SUIS Fondatrice ▬ Solyma
Diverses Informations
Multi-Compte : Tous les Admins ♥

Informations RolePlay
Âge:
Métier:
Disponibilité pour RP:
Message(#) Sujet: Re: Frantz Dinckel, El Caballero Mar 19 Jan - 9:43

A lui de prouver qu'ils ont tords XD

(PS: au fait, Le Rebelle est souvent considérée comme une série nanardesque, je dis ça, je dis rien *sifflote*)

FICHE VALIDÉE
"C'est partie pour le Grand Voyage ! Découvrons Sorëan et l'Arche tous ensemble !"

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur L'Arche de Sorëan et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants, ainsi que d'aller recenser ton groupe et ton métier.
De plus, n'oublie pas de remplir ton Profil s'il te plait ! Il te faudra aussi activer la partie "Information Roleplay" !

De plus, sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! Pour ce faire, il te suffit de te rendre dans ce forum-ci. Sache que le modèle proposer de codage n'est pas obligatoire, si tu veux faire autrement : tu peux -_^

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mit à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, et trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.


Le staff te souhaite la bienvenue!

Voir le profil de l'utilisateur http://sorean.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas


JE M'APPELLE Contenu sponsorisé ET JE SUIS
Diverses Informations
Message(#) Sujet: Re: Frantz Dinckel, El Caballero

Revenir en haut Aller en bas
 

L'arche de Sorëan :: Identification :: Présentations :: Fiches validées :: Les Terriens :: Frantz Dinckel, El Caballero

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Par Frantz Verella, ministre des TPTC
» EDITO de Frantz Duval : Si nos chefs savaient...
» Frantz, LSM, à votre service.
» Nouveau patron du DCPJ le commissaire Frantz Thermilus
» Le processus de zombification en Haïti Par Frantz Alix Lubin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: