L'arche de Sorëan :: Identification :: Présentations :: Fiches validées :: Les Talrëans :: Amial, comtesse de Serand
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

JE M'APPELLE Amial Serand ET JE SUIS Talreanne
Diverses Informations
Multi-Compte : Vylisia et Valysia et Almaz Nav

Informations RolePlay
Âge: 23 ans
Métier: Comtesse de Serand
Disponibilité pour RP: oui
Message(#) Sujet: Amial, comtesse de Serand Mer 27 Jan - 6:07

Identité du Personnage
Informations Générales
▬ Nom : Serand
▬ Prénom : Amial
▬ Âge : 23 ans
▬ Genre :

▬ Groupe : Talréan
▬ Métier ou Fonction : Comtesse de Serand et maîtresse de la plus belle station balnéaire du continent

▬ Origine : Soréanne
▬ Nationalité : Talréanne, duché de Turquoise, comté de Serand

Psychologie & Physiologie
Si la population du comté n'avait qu'un seul mot pour décrire la comtesse, il s'agirait probablement du mot enjoué. Fort heureusement, ils peuvent en dire beaucoup plus sur la jeune comtesse qui passe beaucoup de temps avec eux, prenant le temps de comprendre leur situation et leur métier. Curieuse dans un sens, elle tente toujours de trouver une utilité à chaque chose et n'hésite pas à innover afin d'améliorer une situation. Si l'on peut faciliter la vie, pourquoi s'en passer? Elle est également bien débrouillarde, mais également têtue, tentant de parvenir coute que coute à son objectif, pour autant que ce ne soit pas au détriment d'autrui. Car en effet, la comtesse est une jeune femme aimante et généreuse de sa personne, n'hésitant pas à aider la population de son comté. Elle aime mettre la main à la pâte comme on dit et il lui arrive de passer quelques jours chez tel ou tel artisan afin d'apprendre un peu les rudiments de leur travail. Elle croit ainsi parvenir à comprendre mieux leur situation et être plus apte, en cas de conflit, d'intervenir dans une cause. En tant que dirigeante, elle s'occupe elle-même de la petite justice du comté, qu'elle tente de faire le plus impartiale possible, ce qui n'est pas une tâche aisée pour son coeur tendre. Cependant, elle a auprès d'elle un vieux conseiller de son père qui l'aide grandement dans les gestions et décisions du comté. Légèrement insouciante au premier abord, elle tente surtout de dissimuler ses inquiétudes concernant l'avenir du comté, sachant très bien que certains mois sont bien difficiles pour la population et que les fonds de prévision en cas de besoin ne sont pas bien fournis. Elle sait fortement qu'une alliance, voir un mariage entre elle et un autre noble pourrait améliorer la situation, mais elle se sentit tiraillée par sa liberté et le devoir. En même temps, elle ne veut pas livrer ses terres à une autre lignée, fière de son nom, voulant alors presque penchée vers un homme du peuple qui pourrait l'accompagnée. Cependant, son coeur n'est pas encore pris et elle laisse donc encore le temps passé, mais sa jeunesse n'est pas éternelle comme le lui rappelle le vieux conseiller. L'arrivée des terriens lui apporte une distraction à ce sujet et surtout, une solution pour remonter l'économie de sa région natale. Si au premier abord son enthousiaste contagieux ne semble pas mener vers l'idéalisation, elle trouvera des aides précieuses chez les Terriens et surtout chez Lagneya Aralas qui l'aidera a financé sont projet et surtout à propager la nouvelle de sa station balnéaire et des vertus curatives, reposantes et divertissantes de ce lieu.

Au premier abord, on pourrait croire à une femme du peuple. Amial n'a rien de particulièrement noble dans son habillement ou dans ses gestes. C'est une jeune femme qui aime rire et s'amuser en compagnie d'autres jeunes gens de son âge. Elle n'est pas très grande, plutôt dans la moyenne pour le poids, des courbes qui se sont formées dans la fin de son adolescence attirent un peu le regard masculin, mais pas plus qu'une autre jeune femme. C'est au début de l'âge adulte que sa poitrine a prit une forme plus avancée et fortement généreuse. Son teint de peau varie beaucoup au courant de l'année, étant plus bronzé durant les mois de Feu et du Soleil alors qu'il devient plus pâle durant les saisons plus froides, ce qui témoigne du temps qu'elle passe à l'extérieur des bâtiments, allant parfois à la pêche avec d'autres jeunes, pour les moules et autres mollusques à coquillages. Lors des chasses sportives de la cour, elle est plutôt du genre les deux pieds dans l'eau, ses jupes relevées en haut des genoux et ramassant des coquillages pour les artisans du comté. En effet, les mollusques frits sont l'une des spécialités culinaires de Serand et beaucoup de bijoux, jouets et accessoires sont ornés de coquillages. Ses cheveux et yeux bruns n'attirent pas particulièrement non plus le regard des nobles. En fait, il est même plutôt rare qu'elle se présente à eux, restant bien plus souvent dans son comté. Ses vêtements sont simples, sans grands atours, et s'ils sont plus nombreux que la majorité des gens dans la capitale du comté, ils ne sont pas bien différents au final. Elle porte fièrement les créations de son comté, surtout les chapeaux qu'elle affectionne particulièrement. Bien sûr, les cours d'étiquette ne sont jamais bien loin au besoin et elle a bien une ou deux robes bien faites en cas de visite du duc de Turquoise, son supérieur immédiat en noblesse. Toutefois, elle est tout de même bien élevée et l'on ne la verra pas jurer comme un bûcheron. Aucun maquillage ou parfum ne vient agrémenter ses atours. Son petit nez fin et autoritaire semble au final que se relever pour montrer le large sourire qu'elle semble avoir en permanence.

Biographie
Le comté de Serand est pour beaucoup de gens un petit point sur une carte. Pour le duc de Turquoise, il s'agit sans doute d'un petit vassal parmi tant d'autres. Pour Amial, il s'agit de son chez elle, étant fière de faire partie de cette population travaillante et qui fait leur possible pour y vivre. L'ancêtre d'Amial, un lointain cousin de la famille impériale, avait remporté un tournoi organiser par le duché de Turquoise. C'était un homme bon, brave et travailleur, mais sans noblesse aucune. En récompense, le duc de l'époque l'avait anobli et lui avait remis une terre. Nombreux pensaient à une blague, par le territoire sablonneux qui ne permet pas l'agriculture, mais l'aïeul avait vu le potentiel maritime et avec une poignée d'hommes, ils ont construit le seul village qui existe encore dans le comté, nommé la Capitale. Ses descendants ont toujours fait preuve de cette force de travail et de cette vigueur à améliorer le sort des habitants du comté et la jeune comtesse n'en fait pas exception.

Oubliant parfois le devoir de succession, prenant trop à coeur la population entière, le précédent comte était rendu à un âge avancé lorsque ses gens lui demandèrent de prendre épouse. Il se rendit donc au temple de Solyma de Turquoise, demandant conseil aux prêtres dans son choix. Ils lui offrirent une jeune orpheline, de près de vingt ans sa cadette. Le mariage fut célébré et ils retournèrent à Serand. La nouvelle épouse était douce et aimante, une jeune femme qui avait beaucoup d'amour à donner probablement par le manque maternel que son statut d’orpheline avait provoqué. Aimée par le peuple de Serand, elle fut conquise par la détermination de cet endroit et se sentie tout à fait chez elle. Il y eut une grande fête, deux ans plus tard, lorsqu'elle annonça attendre un enfant.

Le comte ne fut nullement déçu d'avoir une fille, comme d'autres nobles auraient peut-être fait. Au contraire, il était ravi et sitôt qu'elle pouvait se tenir assise, il l'amenait avec lui dans les réunions du comté, à son bureau ou dans un petit bateau bien amarré au quai de pêche alors qu'il lui racontait tout plein d'histoires, tentant d'attraper des poissons. Sa mère parvenait toutefois à la garder pour elle à certaines occasions et lui montrait le village, la place du marché, les petits sanctuaires de Solyma, de Ryna et Rany ainsi que celui de Woda. La curiosité de la jeune enfant n'est au final pas très surprenante.

C'est durant sa sixième année que sa mère tomba gravement malade. Une fièvre immense ainsi qu'une toux très profonde la terrassaient au lit. Aidant la garde-malade, la jeune enfant prenait soin d’éponger le front de sa mère, visiblement inquiète, mais déterminée à aider. Un soir, sa mère la prit à part, lui expliquant que quoi qu'il arrive, elle ne serait jamais seule tant que le village existerait. Aider le comté et le comté veillerait sur elle. À cette époque, la jeune Amial ne comprenait pas tout à fait ce que sa mère lui expliquait, mais elle sait bien aujourd'hui que les gens du comté ne l'abandonneraient pas.

Elle suivit une bonne éducation, ayant un précepteur à la maison qui lui enseigna tout ce qu'une fille de la noblesse doit savoir comme les règles de l'étiquette, la lecture et l'écriture, un peu de science et d'histoire ainsi que quelques rudiments du maniement de l'épée, surtout en défense. Elle fut cependant plus intéressée par l'apprentissage des travaux manuels, autant la couture que la broderie, aimant travailler de ses doigts. Peut-être est-ce un peu la raison de son engouement pour les artisans du village. Souvent en compagnie de son père, il tenta de son mieux de combler le vide par le décès de son épouse. Il ne se sentait pas le coeur à reprendre une épouse, bien qu'étant un mariage arrangé, il avait eu beaucoup d'affection et de respect pour son épouse. Il se donna à coeur dans la régence du comté et cette ferveur fut par ce même fait inculqué à Amial.

D'ailleurs, le paternalisme du comte empêchait celui-ci à choisir un homme convenable pour sa fille. Bien qu'il puisse tout de même choisir parmi la noblesse, son coeur de papa ne parvenait pas à réaliser que le temps passait et qu'il lui faudrait un jour donner la main de sa fille. Il y avait déjà de jeunes garçons qui la regardaient dans la capitale, mais aucun n'avait le courage de se rendre auprès du comte. Malheureusement, aucun d'entre eux n'aura la chance de le faire, car depuis peu, le comte a rendu l'âme. Sa fille avait passé la dernière semaine auprès de lui alors qu'il était alité. Il eut cependant un sourire lorsqu'il rendit son dernier souffle, heureux de savoir que le comté serait entre de bonnes mains.

Amial ne se laissa pas abattre, gardant le positif dans la situation et avec l'aide des habitants, ils firent un dernier hommage au comte en faisant une fête pendant trois jours. Étant bien au fait de la gestion du comté par ses nombreux moments avec son père, ce n'était pas vraiment un terrain inconnu pour elle, surtout qu'elle gardait auprès d'elle le meilleur conseiller de son père. Le plus difficile, c'était d'avoir les idées pour relever le comté. C'est d'ailleurs d'une étrange façon que la possible réponse à ses questionnements sur l'avenir de sa région natale. L'Étoile qui s'écrasa non loin de son comté fit énormément de secousses. Intrigués, mais bien avisé par les hommes du duc de Turquoise de ne pas s'y rendre, la population de Serand suivit de près les avancées sur cette étrange Étoile.

Lorsque finalement les terriens furent découverts, il ne fallut pas longtemps qu'ils fussent en Serand. Au début du mois de feu, certains s'étaient présentés à la comtesse, peut-être surpris de la familiarité dans le comté entre la population et la noblesse régionale. Elle ne trouva rien à redire pour l'installation d'un campement proche de la plage, pour autant que la pêche ne serait pas perturbée. Surprise par ces nouveaux arrivants, elle passa de nombreuses heures en leur compagnie, discutant avec eux, les invitant à partager des repas à son manoir et découvrant leur culture. C'est alors qu'elle apprit que d'où ils venaient, les gens prenaient des vacances dans les régions chaudes sur le bord de l'eau, profitant du sable et du soleil. Ils lui apprirent différents jeux et différentes activités de plage comme le badminton ou les courses de natation. L’idée commença alors à germer dans la tête de la comtesse, convertir la noblesse de Sorëan aux vacances estivales. Il faudrait bien entendu une auberge plus luxueuse pour les recevoir et il pourrait y avoir une boutique de location de chaloupe et bateau tout comme des artisans pourrait fabriquer sur-mesure des vêtements similaires à ceux des terriens pour la baignade et les sports marins.

Réunissant les plus anciens du comté, Amial leur expliqua avec enthousiasme son idée et c'est avec beaucoup de conviction qu'ils acceptèrent de tenter leur chance. Les terres étaient trop sablonneuses pour l'agriculture dans le comté, il fallait bien trouver une ressource différente à exploiter! Désormais, le comté s'activerait à préparer les vacances des nobles pour les mois de Soleil et de Feu. Le plus difficile était maintenant de trouver les fonds nécessaires et de convaincre les nobles de l'idée.

Ellipse des 2 ans
Il y a quatre ans, les Terriens venaient profiter du soleil sur la plage de Serand, offrant en échange de nombreux services, aides et un soutien financier pendant cette période au comté. L'idée qui avait germé alors a fait bien du chemin dans la tête de la comtesse qui, aidée par les terriens sur leur culture et en mélangeant savamment certaines traditions de son peuple débutant des activités récréatives estivales dans son comté. Ayant toujours un bon appui de son peuple, et encouragée par sa nouvelle amie Lagneya Aralas, elle entreprit diverses constructions de résidences d'été, de restaurations et de divertissement. Certains de ses sujets purent emprunté un peu d'argent pour aller suivre des cours de cuisine dans différentes grandes villes pour offrir une diversité culinaire à ceux qui viendrait en visite. Offrir le chez-soi à l'étranger en somme. D'autres allèrent prendre des cours auprès des Terriens sur différents domaines comme la massothérapie, la plongé ou différents sports comme le volley-ball. Après deux ans d'ouverture de plage aux Terriens, l'annonce débuta tranquillement auprès de la noblesse Talréanne et certains commencèrent à venir s'y reposer, souvent un voyage par curiosité, mais dont la surprise, le dépaysement et surtout, la bonne organisation, permirent de bien situé le comté sur la carte. La fin du conflit de Féliona permit également à ce que les nouvelles voyagent rapidement dans ces terres et ce n'est pas sans surprise que certains félioniens apparurent sur le sable chaud. En cette quatrième année de chaleur et de période estivale récréative, Amial organisa à l'aide des Terriens un concours de beauté, pour homme et femme, pour élire Miss et Mister Été, un événement à suivre...

Informations IRL
▬ Pseudo : Cristal
▬ Âge : 32 ans
▬ Comment avez-vous connu le forum ? Be there, done that...
▬ Quel code se cache dans le règlement ? OK by Solyma
▬ Comment était surnommé la nouvelle Reine de Feliona, avant d'être couronnée ? OK by Solyma
Voir le profil de l'utilisateur http://fildecristal.liki.com
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Amial Serand ET JE SUIS Talreanne
Diverses Informations
Multi-Compte : Vylisia et Valysia et Almaz Nav

Informations RolePlay
Âge: 23 ans
Métier: Comtesse de Serand
Disponibilité pour RP: oui
Message(#) Sujet: Re: Amial, comtesse de Serand Lun 28 Mar - 18:07

Mille ans plus tard, fiche terminée...
Voir le profil de l'utilisateur http://fildecristal.liki.com
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Solyma ET JE SUIS Fondatrice ▬ Solyma
Diverses Informations
Multi-Compte : Tous les Admins ♥

Informations RolePlay
Âge:
Métier:
Disponibilité pour RP:
Message(#) Sujet: Re: Amial, comtesse de Serand Lun 28 Mar - 18:52

FICHE VALIDÉE
"C'est partie pour le Grand Voyage ! Découvrons Sorëan et l'Arche tous ensemble !"

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur L'Arche de Sorëan et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants, ainsi que d'aller recenser ton groupe et ton métier.
De plus, n'oublie pas de remplir ton Profil s'il te plait ! Il te faudra aussi activer la partie "Information Roleplay" !

De plus, sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! Pour ce faire, il te suffit de te rendre dans ce forum-ci. Sache que le modèle proposer de codage n'est pas obligatoire, si tu veux faire autrement : tu peux -_^

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mit à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, et trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.


Le staff te souhaite la bienvenue!

Voir le profil de l'utilisateur http://sorean.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas


JE M'APPELLE Contenu sponsorisé ET JE SUIS
Diverses Informations
Message(#) Sujet: Re: Amial, comtesse de Serand

Revenir en haut Aller en bas
 

L'arche de Sorëan :: Identification :: Présentations :: Fiches validées :: Les Talrëans :: Amial, comtesse de Serand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» /!\ Visite nocturne dans la chambre d'une comtesse...(PV)
» [procès/suspect DCD] Agression Comtesse
» Alaina, Comtesse de Cork ♣ Under co'
» Ombeline de la Rose, comtesse vampirique (finie)
» Comtesse Anna-Lucia Giovanni

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: