L'arche de Sorëan :: Identification :: Présentations :: Fiches validées :: Les Terriens :: Yusef Farakhan ▬ Docteur en Langues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

JE M'APPELLE Yusef Farakhan ET JE SUIS Terrien
Diverses Informations
Multi-Compte : Linguiste - Cryptologue
Message(#) Sujet: Yusef Farakhan ▬ Docteur en Langues Mer 27 Jan - 18:24

Identité du Personnage
Informations Générales
▬ Nom : Farakhan.
▬ Prénom : Yusef.
▬ Âge : 52 ans en Février 2235...soit à la fin de la période en cours ? Outch, je me sens vieux !
▬ Genre : Masculin, de toute évidence. Et non, je n'ai jamais eut l'idée de prendre des hormones féminines et de me faire une opération de changement de sexe au Brésil ! Ce ne sont que des racontars de comptoir !

▬ Groupe : Terriens.
▬ Métier ou Fonction : Linguiste et Cryptologue, je suis spécialisé dans le décryptage et l'analyse du langage Reïn'ta. Je suis accessoirement le chef du pôle Linguistique...Bon, actuellement, je sers surtout à donner des cours d'Anglais ou/et de Sorean à une sorte de petite école qu'on a monté au village de l'Arche. J'enseigne un parler plus correct aux harpies et terriens le voulant. L'Anglais aux soreans le désirant. Et on cherche à organiser des classes adaptées pour les petites filles qui commencent à grandir et auront à aller à l'école d'ici quelques temps...Bref, mon équipe et moi, on est reconvertit en "prof".

▬ Origine : Ben euh...Terrien ?
▬ Nationalité : Je suis Turque d'origine. Mais j'ai grandit en jonglant entre la France et la Turquie...Je possède la double-nationalité pour faire dans le simple. Même si je me considère plus Français que Turque. Je n'allais en Turquie que lors des vacances après tout !
▬ Langues Parlées : Français, Arabe, Anglais, Allemand, Russe, Polonais, Espagnol, Italien, Portugais, Reïn'ta, Latin et Grecque Ancien. Ok, ce n'est pas forcément du "parler couramment"...Mais j'ai étudié chacune de ces langues, oui. On peut y rajouter le Sorëan : j'ai toujours la manie de débrancher mon OMV donc en trois ans, en tout et pour tout, j'ai put le fignoler. J'ai encore un accent mais il n'est plus à casser les oreilles, c'est déjà ça.

Psychologie & Physiologie
Hein ? Je dois vous parler de mon caractère… ? Pffff…Le commandement de bord me fait chier avec ses demandes débiles. Enfin bon. Et toi là ! Tu peux ranger ces trucs pour moi à ma cabine. Oui, ma cabine. Oui, celle qui ne me sert que de dépôt. Bon, tu veux vraiment me casser les couilles, gamin ?!
Bref, j’en étais où en fait ? Oh ouais, l’enquête de psychologique.

Bon, je ne suis pas un type compliqué vous savez. Ok, j’aime avoir la tête dans des bouquins : passant pour un taré vu l’heure du numérique. D’ailleurs, mon packetage n’avait presque que des bouquins ! J’ai faillit ne pas passer en terme de poids autorisé, mais bon, quant on sait y faire avec les types des stocks : tout rentre !
Je suis du genre plutôt facile à la discussion, et qui prête l’oreille. J’ai un rire parfois un peu bourru, j’en conviens. Et je m’énerve facilement : aussi. J’ai aussi la mauvaise manie de perdre mon OMV. Il est sous la forme d’un bracelet vous voyez…et euh…je l’égard souvent. Par chance, je parle et comprend pas mal de langue. Mais pas toutes.

Je me rappelle de la fois où je suis tombée sur le Capitaine Natsumaru. Je ne parle pas un mot de jap’ ou de chinois, ou même de coréen. Je peux vous dire que c’était l’enfer ! Par chance, il venait juste me ramener mon OMV oublié. Mais je crois que dans ma veine tentative de le comprendre, et de lui répondre, j’ai eu des propos de travers. Je voulais pourtant juste expliquer que je n’avais plus d’OMV...

Je ne suis pas un type qui se prend le chou en fait. Je ronchonne quant un truc me gonfle ou que je sais que je connais la solution mais ne la trouve pas. Je m’énerve lorsqu’on en vient à s’en prendre à ceux que j’apprécie. Je bois et je fume à l’occasion, parfois à l’excès, pour déconner. Je fais des blagues de cul pas toujours drôle. Je suis relativement maladroit avec les déclarations dégoulinantes de sentiments. Je préfère sourire que montrer que ça ne va pas.
Bref, un type comme un autre. Un mec « à la bonne franquette », qui va vous traîner dans des soirées pour dés-stresser. Oh, par contre, je suis un bûcheur/bosseur. Quand j’ai un taf…il faut généralement me rappeler de vive.

Je crois que c’est bon là ? Claustrophobie ? Ah…vous êtes au courant pour ça ? Comment j’ai put finir au projet Arche en étant claustro ? Mais car je ne l’étais pas du tout voyons !
En fait, lors du crash, je me suis retrouvé enfermé dans le labo de langue. Il était assez proche de la grosse partie de dommage qu’à subit l’Arche. J’avais la jambe prise sous des débris, j’étais blessé, et surtout : seul, sous des décombres, sans lumières ni rien. J’avoue que j’ai cru mourir…et devenir fou. J’ai appelé les secours à en perdre la voie, et connaissance. Je serais resté plusieurs jours là-dessus. Ma seule séquelle majeure, c’est cette peur des espaces clos. Je n’ose même plus mettre un pieds dans ma cabine pour tout dire ! Je dors dans le mess, et passe la majeure partie de mon temps sur le toit de l’arche. Je négocie le fait qu’on m’autorise à y planter une tente et qu’on m’y laisse en paix. Mais ça, les chefs ne sont pas Ok.

-----------------------

Alors déjà, on me qualifie pas de viril pour de la merde. Je ne suis pas un type androgyne ou avec les traits fins et tout le tatouin. Non, je suis grand, baraqué, avec des traits assez grossier et bourru. Et je suis poilu : oui. Quoi ? Vous ne pensez quand même pas qu’un homme est forcément imberbe ?! Sérieux…je suis fier de mon poil au menton, de mon poil au torse et de tous les autres endroits que j’ai de plus ou moins velu ! Et non, je ne m’épilerais pas bon sang de bonsoir !

Rah. Depuis qu’ils savent que j’ai vécu deux ans au Brésil pour parfaire mon portugais, une fichue rumeur circule sur mon compte. Si je retrouve le plaisantin qui a trouvé malin de faire un photomontage de moi, en bikini, avec un autre homme dans les bras et une légende disant que cela a eu lieu au Brésil : je le zigouille ! Tout ça car il avait perdu au poker contre moi et à mal pris le fait que je l’ai taquiné. Ouais, il m’évite désormais : a raison je pense.
Car des insultes, j’en connais en de très nombreuses langues ! Dommage qu’avec l’OMV, tout le monde comprend tous.

Bref bref. Je me mesure un bon mètre quatre vingt douze. J’ai la peau mate, les yeux légèrement en amande et d’un vert mordoré qui donne parfois l’impression d’une couleur plus ambré que vert. J’ai une cicatrice à l’arcade sourcilière, reste d’une vieille baston de gosse au lycée : qui a mal tourné.
J’ai souvent la barbiche. Et j’ai les cheveux noirs courts avec des pattes sur les côtés. Un peu kitch ? Allez voir ailleurs si j’y suis : ça me va, tant mieux.
Je porte toujours un collier avec un croisant de lune…Il était à ma femme. Je le garde toujours sur moi, et si j’oublie mon OMV, lui, je ne l’oublie pas.

Après, je m’habille simplement. Jean et chemise en majorité. J’oublie souvent de fermer la chemise, vu qu’il fait bon dans l’arche en termes de température. Et j’apprécie vachement de rester en savate. J’ai un peu un look vacances au soleil, ça peut gonfler mais je travaille mieux ainsi. Quand je suis à l’aise.
J’aime bien, sinon, porter des sarouels et autres vêtements traditionnel arabe. Je me sens bien dans mes babouches par exemple. Mais bon, c’est très rare. Pour des fêtes ou occasion. Déjà que je suis un musulman non pratiquant…je vais éviter l’excentricité trop évidente.

Biographie
Bon, je suis né en Turquie, dans une famille turque et surtout : une famille aisée. Je ne dirais donc pas que j’ai été un mioche avec un environnement défavorisé et tout le tralala : ça serait mentir. Mon père, voyez-vous, travaillez à l’ambassade de Turquie : en France. Son travail lui imposant d’y être très souvent, on a décidé lorsque je fus en âge de commencer l’école qu’il serait mieux que j’étudie dans ce pays. Je vous rassure, par "ambassade", j'entends non pas un lieu de politique comme dans le lointain passé. Non, de nos jours, c'est plus un lieu qui sert a accueillir les émissaires de lien commerciaux importants. La Fédération s'occupe de la politique après tout.

J’ai donc suivit mon père et ma mère en France, et j’ai étudié là-bas, dans une école privée relativement cher. Ouais, mon père a toujours eu cette manie de vouloir étaler son argent, vu qu’il avait un joli poste. Moi, en grandissant, ça me gonflait pas mal ce comportement. Mais bon, j’avais mon antre : les langues.

J’adorais vraiment les langues. Les apprendre : c’était sensass. Je me sentais plus intelligent pour le coup. Et le fait que je sois le petit beurre de ma classe passé bien mieux. Et puis, ma mère était toujours fière quant elle voyait que j’étais bon en langue.
C’est elle qui m’a permis de suivre des cours par correspondance pour d’autres langues, en plus de celles logiquement apprise à l’école. Et puis, j’avoue que je rêve de plus en plus d’apprendre les langues : pourquoi ?

C’est vrai qu’avec tous les systèmes élaborés de traducteurs numériques, cela semblait idiot. Mon père lui-même me prenait pour un abruti. Mais je me disais que ces systèmes de traduction, il n’existe que car des gens comme moi, qui maîtrise les langues, ont aidé à leur conception ! Ceci me permet de continuer à apprendre, à aimer ce que j’étudie. Les langues mortes, comme le latin et le grecque étant mes langues favorites.

Chaque vacance, nous rentions en Turquie. Je n’avais pas l’impression d’y être chez moi, mais j’appréciais ma vieille grand-mère passionnée par les étoiles. C’est elle qui me parla de Calisto avec plus de détails que mes cours. Du fait que nous n’étions pas seuls dans l’univers, depuis quand on le savait et tout, et tout. L'école était avare en détails par rapport à elle !
C’est aussi elle, amatrice d’énigmes, qui me donna goût au casse-tête et système de cryptage. Pouvoir cacher des informations selon des schémas de pensées et d’analyses plus ou moins complexes : c’était notre petit jeu.

Ma vie avait son train-train quotidien. J’entrais au lycée, un lycée public par contre. Aucun privé du secteur n’avait les options de langues que je voulais. Et je refusais l’idée de l’internat. Je n’étais pas super bien accueillit, et j’ai eu quelques conflits. Mais si j’ai récolté une cicatrice à l’œil, j’y ai trouvé la fille que j’aimais. Elle, elle voulait faire archéologue. Mais elle avait toujours du mal avec les langues…

Pauline Couderc de son nom. Avec notre bac en poche, nous avons décidé de voyager un peu avant de poursuivre dans les études. C’est là que j’ai vécu deux années au Brésil, travaillant de petits boulots : elle était jeune fille au pair.
Brésil pour le portugais. New York et Londres pour l’Anglais. Madrid pour l’Espagnol. Munich pour l’Allemand. Saint Petersburg pour le Russe. Naples pour l’Italien. Nous avons, ainsi, voyager durant huit années. Mes parents avaient coupé les ponts avec moi, mais pas ma mamie qui me donnait des coups de pouce.

A vingt-six, je débutais donc des études mêlant langues et cryptologie. J’ai un peu sauté des cursus en langue, ayant vraiment à me consacrer à la cryptologie. Master en poche, avec une année de cursus en moins que prévu : j’étais fier. J’avais trente ans, et je voulais poursuivre dans ce domaine d’étude. Pauline continuait d’étudier elle aussi : à son rythme.
Je voulu poursuivre sur un doctorat mêlant mes aptitudes. Je trouvais comme directeur de thèse un homme singulier, à qui mon profil plut. Le professeur Dimitrov d’origine Bulgare. Il travaillait sur le décryptage de la base de donnée Reïn’ta sur Calysto. Je vais être honnête, le fait que je sois l’étudiant qu’il a retenu et choisi : je n’ai jamais été aussi honoré !

J’ai put faire ma thèse en l’aidant à son travail. Ma thèse porta d’ailleurs sur les similitudes entre le langage Reïn’ta et les langues mortes terriennes. Ainsi que sur les divers schémas d’analyses et de cryptanalyse utilisable pour en optimiser la traduction et la compréhension.
J’avais trente-deux ans et on m’attribua mon doctorat, validant ma thèse. Et en plus, nous avions réussis le professeur et moi : nous avions décrypté ces nouveaux éléments !

Je soupire quand je me souviens que cela va déjà faire dix sept ans. Enfin…Pauline avait obtenu son Master, et travaillait sur des sites de fouille Reïn’ta. Je l’ai demandé en mariage, elle a accepté. Nous avions parfois du mal à nous voir, mais on s’aimait. Lorsqu’elle fut enceinte de notre petit Zaïn, ce fut le plus beau jour de notre vie.
Ma grand-mère mourut l’année des deux ans de mon petit ange. Mais si ce fut difficile, je l’acceptais. Je n’ai plus jamais eu de lien avec ma famille turque. Mes oncles, mes tantes, mes cousins : mes parents. Ils ne reconnaissaient pas ma réussite.

Mais voilà, Pauline eut un accident sur un site de fouille. Elle fut enseveli sous des décombres…et n’en fut sortit que trop tard. Elle me laissait seule avec notre fils de huit ans. Ce fut dur pour nous, pour moi surtout. La famille de Pauline m’a soutenu, mais mon travail me demandait tant de temps et si peu de présence, qu’ils m’ont retiré la garde de mon enfant pour la prendre avec eux. C’était il y a deux ans…
Le Projet Arche me fut proposé, ainsi qu’un poste à responsabilité…je n’avais plus mon fils à charge. Je n’avais plus ma femme à mes côtés. Je n’avais plus de famille proche. Je ne perdais rien finalement ? Alors, j’ai accepté, et j’en suis là aujourd’hui.

Quarante neuf ans. Veuf. Père d’un enfant de dix années que ma belle-famille éduque à ma place. Devenu claustrophobe après le crash de notre vaisseau…me voilà désormais à avoir ajouter à l’OMV mes analyses de la langue sorëan. Ceci afin de ne pas devenir fou, enfermer entre quatre murs…reverrais-je ma famille ? Pourrais-je en apprendre plus sur les Reïn’ta ? C’est un de leur site qui m’a pris ma femme. C’est leur langue qui me captive. Qui sont-ils ?

Ellipse des 2 ans
On peut dire que j’ai eu ma réponse. En tout cas, une fois qu’on est arrivé…Ben, la première année, je me suis surtout organisé. J’ai réussi à ce qu’on accepte que je crèche à la Garnison. Je devais par contre suivre régulièrement des check-up pour essayer de corriger ma claustrophobie…Mais je n’ai pas vraiment montré de bonnes volontés à combattre mon trouble. Et puis, mon fils me manquait beaucoup.

Lorsqu’on a pu reprendre contact, je fus quand même rassuré de savoir qu’ils allaient tous bien. Les parents de Pauline n’avait pas dit que j’étais injoignable et disparu…Alors, Zain n’a pas eu de grosses peurs. J’avoue que le voir ensuite grandir à travers des communications avec la terre : c’est douloureux. Mais pour ces moments, j’acceptais de presque m’enfermer dans l’Arche ! Mais seulement pour voir les sourire de mon fils, l’entendre parler de l’école, de ses passions, de ses amis. Je suis redevable à la famille Couderc que de veiller sur lui.

J’ai commencé, après avoir voyagé pendant un temps sur le continent d’Erkin, et surtout, l’empire de Talrëa a pas mal me débrouiller. Lorsqu’on a commencé à venir me voir, lors de mes habituels soirées poker ou tarot, pour me demander des cours de langues…on a vu avec le reste de mon équipe et proposer l’idée d’une sorte « d’école ».
L’inscription est payante pour apprendre l’Anglais, faisant entrer des sous dans nos caisses, mais on donne des cours de Sorëans aux harpies et terriens gratuitement. Y’a même des femmes du Temple des Lunes qui sont venus, parfois, nous aider à enseigner leur langue. Je ne peux que les remercier, car avec leur renfort, j’ai pu peaufiner encore plus l’OMV et mes connaissances personnelles.

Aujourd’hui, je vis au Village de l’Arche et j suis toujours enclin aux grosses crises en cas d’enfermement. Je me suis habitué à l’exotisme de l’endroit…et je prends plaisir à voir grandir mon fils, même s’il me tarde de le retrouver. Mais, en même temps, j’ignore si j’aurais la force de quitter cet endroit. Comment la fédération fera-t-elle, pour ceux qui ont construit une famille ici ? Devront-ils partir tous ensemble ou rester ici ? Sera-t-il possible aux proches de nous rendre visite ? Je me questionne pas mal…mais je n’en montre pas trop. Restant le cinquantenaire bien portant, qui fait son jogging tous les matins, et qui plume des potes aux cartes en riant fortement. Bref, je reste le Docteur Farakhan.

Informations IRL
▬ Pseudo : Trop pour tout dire ^^'
▬ Âge : Comme pour Taranis&Co
▬ Comment avez-vous connu le forum ? Lol ? ^^'
▬ Quel code se cache dans le règlement ? Ok by Me !
▬ Comment était surnommé la nouvelle Reine de Feliona, avant d'être couronnée ?Auto-validation poooowa !
Voir le profil de l'utilisateur http://folio-adark.voila.net/
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Solyma ET JE SUIS Fondatrice ▬ Solyma
Diverses Informations
Multi-Compte : Tous les Admins ♥

Informations RolePlay
Âge:
Métier:
Disponibilité pour RP:
Message(#) Sujet: Re: Yusef Farakhan ▬ Docteur en Langues Mer 27 Jan - 18:28

FICHE VALIDÉE
"C'est partie pour le Grand Voyage ! Découvrons Sorëan et l'Arche tous ensemble !"

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur L'Arche de Sorëan et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants, ainsi que d'aller recenser ton groupe et ton métier.
De plus, n'oublie pas de remplir ton Profil s'il te plait ! Il te faudra aussi activer la partie "Information Roleplay" !

De plus, sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! Pour ce faire, il te suffit de te rendre dans ce forum-ci. Sache que le modèle proposer de codage n'est pas obligatoire, si tu veux faire autrement : tu peux -_^

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mit à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, et trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.


Le staff te souhaite la bienvenue!

Voir le profil de l'utilisateur http://sorean.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
 

L'arche de Sorëan :: Identification :: Présentations :: Fiches validées :: Les Terriens :: Yusef Farakhan ▬ Docteur en Langues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bonjour dans toutes les langues
» F.A.Q. langues elfiques
» Docteur Who
» "Tu...veux un ...ballon ? " (Yora D. Glutoni,le Docteur Joyeux )[en cours]
» Ici Fondation Docteur Aristide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: