L'arche de Sorëan :: La Terre des Discussions :: Archives V1 :: Fiches refusées ou abandonnées :: Bérénice la rescapée terrifiante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

JE M'APPELLE Invité ET JE SUIS
Diverses Informations
Message(#) Sujet: Bérénice la rescapée terrifiante Dim 9 Juin - 3:11

Bérénice
IDENTITÉ

[Alice ~ Alice au pays des merveilles]
Nom : la Cuistot
Prénom : Bérénice
Age : 25 ans
Sexe : Femme

INFORMATIONS IMPORTANTES

Groupe : Felionienne
Métier ou fonction : Cuistot
Origine : Sorëan
Nationalité : Feliona


CARACTÈRE
Anonyme: «Bon…je vous fais ça en toute confidence, mais n’allez surtout pas mettre mon nom sur votre papier parce que si par malheur elle tombe dessus, je vais y passer moi. Je vous le dis, moi. Cette Bérénice...même Kidlag passe pour une chochotte à côté d'elle! Les pottes et moi on a bien essayé d’en glisser un mot ou trois au Capitaine, mais il veut rien entendre. Je vous le jure, elle a un caractère de Leviathan cette femme! Faut surtout pas aller la contrarier quand elle est dans…vous savez, le truc de femme là… parce que sinon elle vous balance ses couteaux à la gueule! Avec ce truc à bord, on risque le naufrage, oui!»

La Vigie : «Y’en a marre de son ragoût…»

Journal du guérisseur: «…malnutrition et déshydratation. L’évènement semble avoir eu un impact très important sur son esprit. La jeune femme est complètement muette depuis son arrivée et elle ne relève jamais les yeux. Nous avons dû l’isoler dans un chambre à part puisqu’elle hurle dans son sommeil la nuit et ceci empêchait les autres patients de dormir. Le Frère résident a été mis sur le cas, mais jusqu’à présent, il ne semble pas y avoir d’amélioration.»
«Voilà maintenant une semaine que la jeune femme reçoit nos soins. Nous avons réussi à obtenir son nom il y a 2 jours. Elle se nomme Bérénice. Elle n’a pas voulu mentionner son nom de famille cependant. Elle a fait part au Frère qui suit son cas qu’elle désirait entrer en contact avec le Capitaine de navire qui nous l’a confié. Nous essayons en ce moment de le retracer. Il semblerait donc que le choc qu’a causé le naufrage s’estompe peu à peu. Son état de santé s’est grandement amélioré et elle a même recommencé à manger normalement. Elle insiste même pour donner un coup de main aux cuisines. Nous la garderons encore quelques jours, le temps de joindre Capitaine Hundril, si nous le pouvons, puis elle pourra quitter notre établissement. Je crois que cela sera pour le mieux puisque certains patients semblent agités et craintifs en sa présence…»

Journal du Frère : «…un cas très particulier. Je n’arrive toujours pas à obtenir plus de détails sur son enfance, sa provenance ou les évènements qui ont eu lieu plus récemment. À la simple mention du naufrage, son regard devient vide et elle se referme sur elle-même. Par contre, si la conversation s’oriente vers des sujets se rattachant au domaine culinaire, Bérénice démontre un regain d’enthousiasme. Son caractère et son humeur sont, de façon générale, très instables. Je ne peux que prier Solyma d'avoir pitié de cette pauvre enfant, tout comme Woda a eu pitié d'elle en mer.»

Le charpentier, membre de l'équipage : «Moi je la trouve sympa. Sa bouffe me fait penser à celle de ma bonne mère. Je l’ai peut-être vu s’énerver une fois ou deux, mais en général, quand on cherche la tempête on la trouve, surtout en mer. Je sais pas trop ce qu’elle fout dedans et perso, je veux pas trop savoir, mais elle fait la meilleure colle à bois sur le continent. Elle est mimi la petite Ninice!»

Cordonnier, port de Saphir: «Bérénice, vous dites? Hmm…moui, ça me dit vaguement quelque chose. Je crois qu’elle est passée ici quelque fois pour faire réparer une de ses bottes. Excellent matériel, cuir de qualité, semelle très bien faite. Ces bottes là son faites pour durer, si vous me demander mon avis…oh vous voulez dire la fille? Une bonne petite fille quoi. Polie, droit au but. J’ai eu droit à un joli pourboire. Me ferait plaisir de la revoir dans le quartier!»

PHYSIQUE
Quoi? Tu veux mon portrait peut-être?! Non mais, j’ai autre chose à faire que de poser pendant des heures pour qu’un plouc me fasse une tête pas possible sur un bout de toile! Y’a la soupe qui mijote, là! Oh… oh si c’est seulement une description que ça vous prend, j’peux vous faire ça en quelques petites minutes. Bon pour commencer, comme vous pouvez voir, mes cheveux sont noirs. Pas trop difficile à remarquer. Je les coupe moi-même puisque les coiffeurs sont tous des sales voleurs. Eh oh! Pas de commentaire sur la coupe! Bon. Sinon mes yeux sont verts. Voilà. Des grands yeux verts pétillants de malice, de fierté et d’intelligence! Non mais j’vais vous foutre une claque si vous continuez à me faire cet air-là! Où en étais-je… Ah oui! Mon nez. Petit nez fin. Bon il est un peu rougeâtre, mais c’est ce qui arrive quand on se balade sur les bateaux à longueur d’année! Le vent marin, ça vous fait un travail de merde pour l’exfoliation.  Puis ma bouche… qu’est-ce que je pourrais dire de ma bouche. Ben c’est une bouche et je n’hésite pas à m’en servir. Pour vous crier des insultes, pas pour faire ce que vous pensez, sale pervers! Non mais qui c’est qui m’a foutu un rigolo pareil… Je suis pas vraiment grande, mais en même temps je suis pas vraiment petite. C’est comme un entre-deux, une balance parfaite de force et de délicatesse. Pour ce qui est de mon accoutrement, je sais pas à quoi vous vous attendiez; je suis cuistot sur un navire, pas une noble dame. Alors ouais, mon tablier est pour moi comme une ombrelle pour ces fillettes. Quoi? Tu piges pas la comparaison? Oh et puis m’en fout…  Voilà, j’ai l’air d’une aubergiste et d’un charcutier finalement. ! En gros, j’imagine que je peux être mignonne quand je porte mes vêtements d’occasion, mais sinon, les autre membres de l’équipage disent que j’ai l’air d'un monstre…
Spoiler:
 
Voilà. Quoi? Le collier? Bah c’est un collier quoi… Aucune idée ce qu’il veut dire. C’est une babiole que j’avais au cou quand on m’a trouvé. Les gens pensent que c’est un artéfact de mage. Hahaha! Ce que les gens peuvent être bêtes. Bon c’est pas tout mais faudrait pas que ma marmite renverse, c’est le Capitaine qui serait pas content. J’me barre.
HISTOIRE
Je suis sous la surface. Je peux voir la lumière des lunes au-dessus de moi, de même que les planches du navire qui brûlent. C’est terminé, enfin terminé. Je ne reverrai probablement jamais mes parents puisque c’est la réincarnation qui m’attend alors qu'eux sont possiblement déjà dans le Monde Doré. Je ne suis pas fière de tous mes gestes, mais je suis libre.

Libre.
Spoiler:
 

Je ne sais pas pourquoi la mort ne m’a pas prise ce jour-là. Quelque chose m’a littéralement poussé vers le haut, m’a soulevé et appuyé sur un débris. Je me souviens du soleil, de la pluie, un tourbillon de jours, je ne sais combien, qui se sont suivis les uns après les autres sans qu’une plage ne pointe à l’horizon. Aucun bateau, aucune âme. Où sont les autres survivants? Il y a forcément d’autres esclaves ou l’un des brigands qui n’y a pas laissé sa peau… Un souvenir, fuyant, du sang, des cris… Je ne sais plus trop comment le bateau a coulé.

C’était il y a trois ans. Une journée plutôt pluvieuse. Mes parents et moi étions sur le port, je ne me souviens plus lequel… Nous avions apporté des herbes et des épices de l’intérieur des terres pour en faire le commerce. Je me souviens des caisses et des tonneaux renversés alors que les flibustiers en embarquaient certaines, en tuaient d’autres.

Ma mémoire n’est plus ce qu’elle était, surtout depuis le naufrage, mais je me souviens des regards, ces regards de morts, ces regards vides… Celui de mes parents? Sont-ils toujours en vie, quelque part? Mes tripes me répondent par la négative, mais je n’ai pas les images dans ma tête pour en être tout à fait certaine.

Je me souviens des champs dans lesquels je courrais, enfant. Des champs remplis de couleurs et d’odeurs attrayantes. Blé, lavande, romarin…
Mais quel fouillis dans ma tête. Est-ce ce qu’ils veulent dire par «j’ai vu ma vie défiler devant mes yeux»?

Le soleil est traitre, en mer. L'eau salée n'étanche pas la soif.

Ils m'ont dit que la lumières des flammes dans la nuit avait attiré l'oeil de la vigie. Les colonnes de fumée les ont mis sur ma route au petit matin. Il leurs en a pris trois jours pour me retrouver, à peine consciente sur les vieilles planches noircies du navire. Ils m'ont hissé à bord et se sont amassés autour de moi. Les murmures, les rumeurs...

«D’où vient-elle?»

«Comment a-t-elle survécu?»

«Louée soit Woda! Quelle chance!»

«Qu'est-il arrivé au reste de l'équipage? Elle les a liquidé vous croyez?»

Les ragots font parfois feu de broussaille, mais les miracles sont toujours plus brillants.

Mercan Hundril. Capitaine.

Je lui dois ma vie. Après avoir accosté, Il m'a mise entre les mains d'un guérisseur avec lequel je suis resté quelques jours. Un peu plus d'une semaine, je crois, à tenter de revoir tous les évènements dans ma tête. On m’a demandé mon nom à de maintes reprises, mais j’avais oublié… Bérénice, je crois…mais est-ce vraiment le mien? Peu importe, c’est celui que je vais leur donner.

Il y a des cicatrices étranges sur mon corps. Surtout sur l’intérieur de mes cuisses, dans mon dos et sur ma poitrine. J’ai de vagues souvenirs, flous, sombres…des visages horribles, souriants, aux dents noircies. Je préfère oublier.

J’aime cuisiner. L’odeur de la soupe, des légumes, des épices, me ramène à un sentiment de paix. Je dois ma vie au Capitaine Hundril. Il faut le retrouver. Je vais demander à ce qu’on le retrouve. Je vais lui demander si, en retour de sa bonté, je peux lui offrir mes services.

Je suis sur le navire depuis presque deux ans maintenant. Je joue les dures pour ne pas laisser la terreur m’envahir. Je l’ai laissé au fond de l’océan avec une partie de moi. Les premiers temps ont été plutôt difficiles; après tout, les dérangés sont plus souvent qu'autrement laissé-pour-compte. Pourquoi s'encombrer d'une femme qui a perdu une partie de sa raison? Pour naviguer sur ce même océan où elle l'a laissé, de surcroît! Mais ils ont vite compris que je ne donnerais pas ma place. Ils ont surtout compris que je ne me sépare jamais de mes couteaux de cuisine. Les pirates qui ont tenté d’aborder l’ont compris aussi. Du moins ceux qui ont survécu.
Spoiler:
 
Je dors dans la cuisine, tout au fond, dans un hamac suspendu au-dessus des poches de patates. Le second, une armoire géante, m’y a lancé la première fois que j’ai hurlé dans mon sommeil… Mouais, ça m’a fait toute une réputation.

Je ne me mêle pas des choses politiques. Je suis aux ordres de mon Capitaine, jusqu’à ce que ma dette soit payée.



DE TOI A NOUS DIS NOUS TOUT
Pseudo : Fay
Age : 27 ans
Comment avez-vous connu le forum ? Mon copain m'embarque toujours dans plein de trucs pas possible  Rolling Eyes
Qu’en pensez-vous ? Ça m'a l'air bien! J'ai hâte de m'y mettre! Trop drôle le code en passant  Laughing
Code : OK by Vanessa
Quel était le nom de l'empereur lors de la période du règne des deux impératrices ? OK by Vanessa
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Vanessa Crescent ET JE SUIS Admin ▬ Vanessa
Diverses Informations
Multi-Compte : Lagneya, Ylliana, Rizen, Ark'na, Melyn
Message(#) Sujet: Re: Bérénice la rescapée terrifiante Dim 9 Juin - 8:52

Bonjour et bienvenue sur Sorëan^^

N'hésites pas à nous demander si tu as la moindre question, bon courage pour la suite de ta fiche^^

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Invité ET JE SUIS
Diverses Informations
Message(#) Sujet: Re: Bérénice la rescapée terrifiante Dim 9 Juin - 23:35

Bon ben je crois que c'est terminé cheers

Faut me le dire si y'a quelque chose qui cloche et je corrige de suite! ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Vanessa Crescent ET JE SUIS Admin ▬ Vanessa
Diverses Informations
Multi-Compte : Lagneya, Ylliana, Rizen, Ark'na, Melyn
Message(#) Sujet: Re: Bérénice la rescapée terrifiante Lun 10 Juin - 11:51

Un personnage amusant, travaillé et intéressant. Cependant, plusieurs points sont malheureusement à revoir en vue de la validation, pas de panique, tout n'est pas à refaire^^

Ton personnage est trop ancré dans des références de culture terrienne (voir peut-être des référence Alice McGee dont tu as l'air fan). Ton personnage est sorëan, elle doit avoir des références culturelles sorëannes, par exemple, on ne dit pas un caractère de Kraken, cette bestiole n'existe pas sur Sorëan, par contre, tu as le léviathan (voir bestiaire) qui se prête magnifiquement bien à la comparaison.

Ensuite, tu parles de médecin, d’hôpital et de psychologue. Ce sont des notions inconnues aux sorëans dont le monde st plutôt situé dans le médiéval-fantastique/renaissance. Il y a des guérisseurs du genre herboriste, des mages spécialisés dans les soins comme les élémentalistes de l'eau et de la terre, ainsi que certains arcanistes. Les hopitaux, en eux-même, ca n'existe pas, du moins pas dans la conception où tu l'entends. Et les psychologue sont inconnues au bataillon^^ les dingues sont généralement caché par les nantis et abandonnée par les plus pauvres...

Bon, de la même façon, les notions d'enfer et de démons ne sont pas dans la culture sorëanne (ce qui me rappel qu'il faudra que je précise dans le contexte leur notion de mort^^), une jeune fille qui survit à un naufrage est plutôt considéré comme une chanceuse que Woda, déesse de l'eau, aurait épargné^^

Pour ce qui est de son état mental, même si les mages ne peuvent pas manipuler les esprit directement, il existe certains sorts qui ont des effets apaisants et aide l'esprit à reprendre pied plus facilement^^

Donc, voilà, comme je disais, le perso est très bien mais il faut l'adapter en pensant plus culture sorëan^^

N'hésites pas si tu as la moindre question^^

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Invité ET JE SUIS
Diverses Informations
Message(#) Sujet: Re: Bérénice la rescapée terrifiante Lun 10 Juin - 13:25

Excellent, ce sont justement des points sur lesquels je n'étais pas certaine, j'en discutais avec le mec hier et j'essais de voir si ça cadrait avec le temporel de Sorëan. Ben voilà, ça répond à la question, hihi! J'y travaille!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Invité ET JE SUIS
Diverses Informations
Message(#) Sujet: Re: Bérénice la rescapée terrifiante Ven 14 Juin - 3:27

Voilà, je crois avoir pas mal tout corrigé ce qui clochait. J'espère du moins *croise les doigts*
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Vanessa Crescent ET JE SUIS Admin ▬ Vanessa
Diverses Informations
Multi-Compte : Lagneya, Ylliana, Rizen, Ark'na, Melyn
Message(#) Sujet: Re: Bérénice la rescapée terrifiante Ven 14 Juin - 15:01

Voilà qui est beaucoup mieux^^

Tout colle parfaitement maintenant, je t'offre donc :

FICHE VALIDÉE
"C'est partit pour le Grand Voyage ! Découvrons Sorëan et l'Arche tous ensemble !"

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur L'Arche de Sorëan et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants.

De plus, sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! Pour ce faire, il te suffit de te rendre dans ce forum-ci. Sache que le modèle proposer de codage n'est pas obligatoire, si tu veux faire autrement : tu peux -_^

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mit à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, et trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.


Le staff te souhaite la bienvenue!


_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas


JE M'APPELLE Contenu sponsorisé ET JE SUIS
Diverses Informations
Message(#) Sujet: Re: Bérénice la rescapée terrifiante

Revenir en haut Aller en bas
 

L'arche de Sorëan :: La Terre des Discussions :: Archives V1 :: Fiches refusées ou abandonnées :: Bérénice la rescapée terrifiante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Leurs chiens meurent pendant la traversée Nice-Calvi
» Scott 17 mois croisé teckel/papillon (06) Nice
» Bérénice - Faris
» Voir Nice Sous la Pluie
» Paris-Nice (PT) >>> Avant mardi 16h00

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: