Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

JE M'APPELLE Invité ET JE SUIS
Diverses Informations
Message(#) Sujet: Artyom Denikine Mer 18 Déc - 14:07

Denikine Artyom




Soldier ~ création de Hokunin

Nom : Denikine
Prénom : Artyom
Age : 26 ans
Sexe : Masculin
Groupe : Personnel militaire  
Métier ou fonction : Infanterie – Major – Commando
Origine : Terrien
Nationalité : Tchétchène  

Caractère


Artyom est quelqu’un d’assez perturbé. Sa vie fut assez remuante, et elle a eut quelques conséquences sur son comportement mental, qui peuvent toujours un peu le troubler, de manière ponctuelle. Ceci peut parfois se traduire par une irascibilité non justifiée, ou des accès de rage en situation de combat, pouvant passer pour un excès de zèle ou de la folie pure. Cependant, il se garde bien de montrer un quelconque indice permettant de déceler cette légère faiblesse, bien conscient du caractère presque pathologique de son cas, et lorsque ce genre de problèmes se présente, il déploie des efforts très importants pour maîtriser ses émotions et calmer son attitude.
L’un de ses avantages et qui peut aussi être un de ses défauts est qu’il adore l’humour et ce dans n’importe quelle condition. Il y ait très réceptif et crée lui-même son propre humour qui est soit peu compréhensible soit d’une qualité très faible. Il s’agit en fait d’un moyen pour garder le contrôle, que ce soit face au stress des missions ou pour éviter les sauts d’humeurs dus à sa condition psychologique.  

En ce qui concerne ses rapports avec autrui, Artyom est tout ce qu’il y a de plus normal, un peu secret sur lui-même (ce qui est compréhensible), mais très ouvert dans le sens où il se considère comme un progressiste, acceptant les changements sociaux, ou dans le domaine militaire, l’apparition de nouvelle stratégies ou théories. Il est aussi totalement persuadé que l’évolution technologique est la meilleure chose qu’est capable d’accomplir l’humanité, presque comme si c’était son unique but, évoluer toujours plus.
Etant donné que l’armée est ce qui l’a reconstruit et donné de nouvelles bases dans la vie, il est prêt à suivre les ordres jusqu’au bout, à une condition, qu’il soit sûr que cela ait une utilité et ne soit pas juste un pur gâchis. Cela se traduit aussi par un profond respect des officiers supérieurs. Cette quasi soumission ne veut pas dire qu’il est aveugle et borné. Ayant reçut une éducation de bonne qualité, il est constamment en train de réfléchir à ses actes et aux conséquences que ceci peuvent avoir, et remet toujours intérieurement en question ses ordres, jusqu’à y trouver une utilité qu’il considère juste, ce qui se passe dans 99% des cas. Sa nouvelle éducation militaire lui a aussi apprit à être plus intègre et structuré dans sa vie, ce qui peut être paradoxal face à ses excès psychologique.

Il s’entend aussi généralement bien avec ses collègues militaires et jouit d’un certain prestige auprès de ses hommes pour son charisme, et son efficacité, bien que le taux de pertes de son unité ne soit pas spécialement bas.  
Depuis sa jeunesse il a fait une croix sur les conquêtes féminines, et ne semble pas vouloir changer, plutôt content de son célibat, même s’il lui manque quelque chose, il envisage cela un peut à la manière d’un stoïcien.      
   
Cependant, s’il y a une chose que Artyom haït dans cet univers c’est bien la croyance religieuse, pas une religion en particulier, mais toutes les croyances qui y touchent de près ou de loin. Il est bien sûr profondément laïc, et considère le fait de croire en un ou plusieurs dieux comme une idiotie, qui freine le développement et l’évolution. Ceci vient peut-être du fait que ses parents étaient de profonds croyants. Bien qu’il déteste cela, Artyom respecte les croyants, car il respecte les libertés individuelles fondamentales, et il se cache bien d’afficher publiquement son rejet.  

En résumé, Artyom est une personne qui réfléchit constamment pour s’assurer un plus grand contrôle sur lui-même (bien qu’il s’en cache) et reste souvent mesuré.    



Physique


Ce qui décrirait mieux l’apparence générale d’Artyom serait le terme « soldat ». Son entraînement militaire ; et les diverses situations de combats, notamment aéroporté, ont sculpté sa silhouette, plutôt chétive avant son engagement. Ceci, combiné à la pratique de l’ancestral art du Kenjutsu, a participé à une forme de « revitalisation » de son corps.
Il a le port du dos droit, un torse musclé, de même que ces jambes, et ses bras, ce qui en fait la carrure normale d’un soldat de terrain. Il attache beaucoup d’intérêt à sa condition physique, qui reste sa toute première arme en cas de combats, et surtout lui permet de s’occuper de problèmes plus intellectuels, car un corps sans soucis physiques autorise un esprit plus libre.

Mesurant 1m86 pour 88kg, Artyom ne se plaint pas de son apparence physique, car, il faut bien l’avouer, cela ne revêt que très peu d’importance à ses yeux, qui sont d’ailleurs gris-vert. Son visage est plutôt fin, un peu en lame de couteau, globalement pâle, et ses cheveux son châtain clair, souvent coupé court pour le port du casque. Deux particularités sont notables, son sourcil gauche est fendu au milieu, conséquence d’une blessure superficielle au cours d’un entraînement et il a un tatouage noir sur le torse, au niveau du cœur, représentant un « III ».
On ne peut pas dire qu’Artyom est du genre à être immédiatement remarqué lorsqu’il entre dans une pièce, mais il n’est pas invisible non plus, il reste dans la masse des individus et cela lui convient parfaitement.

Concernant sa tenue vestimentaire, Artyom porte généralement son treillis réglementaire de la Fédération, en y ajoutant sa casquette cubaine verte légèrement élimée, qui ne le quitte plus depuis un voyage à Cuba dans sa jeunesse, que ce soit lorsqu’il est dans ses quartiers ou dans les couloirs de l’Arche par exemple. Il ne met son uniforme d’apparat qu’en de grandes occasions, et le considère généralement avec dédain, car pour lui l’apparat est superflu. En situation de combat, Artyom revêt son équipement spécial, consistant en plusieurs plaques de protection en nanotubes de carbonne au niveau du torse, des bras, des cuisses et des mollets, ainsi que d’une combinaison intégrale en dessous et d’un casque intégral, étanche et disposant d’une interface numérique intérieure alimentée par les senseurs extérieurs disposés de chaque côté de son casque.  



Histoire


Artyom est né en 2206 dans l’ancienne province autonome de Tchétchénie, devenue territoire à part entière de la Russie. Bien que le 3ème conflit mondial ait finalement unifié les terriens, la région est restée, de par la population qui y vit, une zone d’instabilité et de tensions résultant du grand nombre de cultures et de religions qui tentent d’y cohabiter. Né dans une famille chrétienne orthodoxe très pratiquante, Artyom se rendit rapidement compte des tensions inter-ethniques et inter-religieuses, puisqu’il se fit plusieurs fois agresser lorsqu’il était jeune en raison de la confession de sa famille.

Tout au long de sa scolarité, il prit de plus en plus conscience des problèmes engendrés par cette diversité et surtout de leur mauvaise gestion par les autorités locales et finit par adhérer à des doctrines politiques très radicales sur la question, prônant une laïcité excessive et la création d’une culture référentielle dans laquelle toutes les autres cultures seraient plus ou moins absorbées.
En conséquence, il rompit tout liens avec sa famille sauf son frère, de deux ans son cadet, qui le suivit dans son engagement. Lorsqu’il débuta ses études supérieures, le mouvement auquel il adhérait était devenu suffisamment important pour que les autorités régionales et nationales, voire le gouvernement mondial, s’y intéresse, et s’en inquiète. Evidemment, face à la brutalité de leurs revendications, les membres d’autres cultures réagirent tout aussi violemment et les affrontements auxquels il prit part furent souvent acharnés et sans pitié.

C’est aussi durant ces années sombres mais intenses, qu’Artyom fit la connaissance d’une jeune femme nommée Ana qui lui apparut comme étant l’âme sœur qui lui manquait depuis 19 ans. La symbiose fut presque parfaite, et l’amour passionné, devenant chaque fois plus fort. Rapidement ils envisagèrent d’avoir un enfant, pour conclure leur amour. Cependant, l’escalade de la violence ne pouvait que se terminer par un désastre.
Alors que les affrontements devenaient quotidiens, et de plus en plus meurtriers, Artyom participa à la plus grande manifestation de sa mouvance idéologique, qui se termina par un bain de sang lorsque trois bombes explosèrent le long du cortège, et que pris de panique par celles-ci, la police ouvrit le feu sur la foule, pensant à une attaque camouflée en rassemblement.
Artyom se trouvait proche de la deuxième bombe et fut projeté au sol par le souffle de l’explosion, puis il fut piétiné par la foule en fuite, et finit par s’évanouir de douleur. Il ne se réveilla que 5 mois plus tard, ayant été plongé dans le coma durant toute cette période. Le choc du temps perdu fut moins douloureux que la nouvelle de la mort de son frère, tué pendant le mouvement de panique, et de la disparition d’Ana.

A la sortie de l’hôpital, Artyom apprit que cette dernière, ayant été persuadée qu’il resterait indéfiniment dans le coma, avait quitté le pays et n’avait plus donné de nouvelles. Il tenta de rentrer en contact avec ses anciens amis et les membres de son groupe, mais la grande majorité croupissait en prison, après avoir été arrêtés quand la répression gouvernementale s’abattit pour éviter de nouveaux incidents. Lui avait eu de la chance, dans le chaos administratif de la catastrophe, personne n’avait relevé ses liens étroits avec les instigateurs du rassemblement, son casier était donc encore vierge. Alors Artyom fit ce que les hommes font quand ils n’ont plus rien, et que leur chagrin d’amour est inconsolable, il s’est engagé dans l’Armée.          
 
Les premiers mois furent horribles pour lui, peu habitué à cet environnement austère et strict. Il enchaîna les punitions, les humiliations et la violence physique de son entraînement, et plusieurs fois il faillit abandonner et retourner à la vie civile. Mais la menace de retrouver une existence solitaire et dévastée le faisait se relever chaque fois et continuer dans sa lancée.
Il fut par la suite intégré aux unités d’infanterie et postula pour rejoindre les commandos, attirés désormais par la découverte spatiale et l’envie de voyager plus loin.
En 2228 sa candidature est retenue et il finit par rejoindre une unité des forces spéciales avec un rang de sergent. Faisant preuve d’une bonne maîtrise de ses hommes et choisissant toujours les options les plus utiles, ses commandos et lui se distingua lors d’un abordage sur un vaisseau rebelle non loin du système Alpha Centauri. La capture ne fit que peu de perte dans les rangs de la fédération et permit la découverte d’une petite escadre de vaisseau civile faisant de la contrebande.

A la suite de cela, les commandos se rassemblèrent dans leur quartier, et firent une cérémonie censée renforcer leur esprit de corps. Ils tatouèrent leurs pires terreurs sur leur corps, dans le but de les exorciser à jamais. Des crânes et des morts se dessinaient sur la chair des militaires, seul Artyom indiqua qu’il voulait un 3 en chiffre romain. Devant son regard terriblement froid et sérieux, le tatoueur n’hésita pas et depuis ce jour, Artyom a le nombre exact de bombes qui explosèrent le long du cortège et qui ruinèrent son ancienne vie.  

A près sa mission, il fut promu au grade de lieutenant, le confortant dans son choix pour la vie militaire. La même année, il apprit le lancement du recrutement pour le personnel de l’Arche, mais n’y prêta pas trop d’attention, trop préoccupé qu’il était par la traque des contrebandiers. Quelques mois plus tard, plusieurs équipes de commandos, dont la sienne, lancées sur les traces d’un des criminels, dut faire face à une prise d’otage sur une des installations coloniales du système de Wise 1049-5319.
Elle se solda assez violemment lorsque 12 otages furent tués avant que les forces militaires n’aient le temps d’intervenir, et qu’une escouade tomba dans un piège des preneurs d’otages et fut presque exterminée. L’équipe d’Artyom poursuivit la mission avec peu d’alliés et fut forcée de tuer les terroristes jusqu’au dernier.  
 
Suite à cette épisode particulièrement traumatisant, au cours du quel plusieurs de ses hommes furent blessés et lui-même légèrement touché, il fut récompensé par un grade de major et une nouvelle affectation. A la fin de l’année, la vie reprenait un cours plutôt normal, son supérieur lui indiqua que des postes étaient à pourvoir dans les unités d’infanterie de l’Arche. Les derniers événements l’avaient fait réfléchir sur sa vie, et Artyom réalisa qu’il voulait plus que tout voyager dans l’espace et découvrir le reste de la galaxie, pour continuer sa nouvelle vie.

Il postula donc pour rejoindre la mission, et plusieurs de ses hommes le suivirent pour former une équipe de commandos dans le vaisseau. Sa candidature fut acceptée au moment où il n’y croyait plus, et c’est avec une certaine joie, qu’il dissimulait sous un air professionnel, qu’il rejoignit l’équipage de l’immense bâtiment spatial, très impressionné par le mastodonte et que rapidement ses hommes nommèrent « Hypérion » et qui devint ainsi le nom de code militaire de la structure pour les commandos.

A bord de l’Arche, Artyom fut assez décontenancé par la présence du personnel civil si proche d’eux, mais rapidement la glace se brisa et les liens se tissèrent, jusqu’à ce que le crash/atterrissage d’urgence survienne. Un de ses hommes périt au cours de l’incident. Lui-même se brisa le poignet gauche, mais fut étonné que « seulement » 200 personnes aient péris. Il assista avec ses hommes à la cérémonie de funérailles, ne laissant paraître aucune émotion, la réputation de dureté des commandos en jeu, et s’autorisa un peu de tristesse lorsqu’ils se retrouvèrent dans leurs quartiers pour faire le deuil de leur camarade mort.
Mais Artyom tourna rapidement la page, la situation l’exigeait. Echoué sur une planète inconnue n’est pas chose courante, et cela nécessite tout son esprit. Qui plus est, il est vraiment excité à l’idée de rencontré un nouveau monde, et les quelques autochtones qu’il a vu ne l’ont pas déçus sur ses attentes, bien que le premier contact l’ai un peu perturbé lorsqu’il apprit l’incident entre la patrouille et des soldats impériaux.


Réellement
Pseudo : Gaunt (parfois Gaunt34, je suis pas le seul -–‘)
Age : 18 ans, 4 jours après la fête nationale \o/
Comment avez-vous connu le forum ? En fouinant sur d’autres forums de Rp
Qu’en pensez-vous ? Je suis sacrément fan ! L’univers est incroyable, et le design est hypra classe !
Code : OK by Vanessa
Quel était le nom de l'empereur de Talrëa lors de la guerre de la reine Harpie ? OK by Vanessa


Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Vanessa Crescent ET JE SUIS Admin ▬ Vanessa
Diverses Informations
Multi-Compte : Lagneya, Ylliana, Rizen, Ark'na, Melyn
Message(#) Sujet: Re: Artyom Denikine Mer 18 Déc - 15:34

Fiche intéressante, bien construite, on sent que tu as potassé le truc^^

Bienvenue parmi nous^^


FICHE VALIDÉE
"C'est partit pour le Grand Voyage ! Découvrons Sorëan et l'Arche tous ensemble !"

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur L'Arche de Sorëan et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants.

De plus, sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! Pour ce faire, il te suffit de te rendre dans ce forum-ci. Sache que le modèle proposer de codage n'est pas obligatoire, si tu veux faire autrement : tu peux -_^

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mit à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, et trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.


Le staff te souhaite la bienvenue!


_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Lynn Un Oeil ET JE SUIS Terrienne
Diverses Informations
Multi-Compte : Caporal - Eclaireur
Message(#) Sujet: Re: Artyom Denikine Mer 18 Déc - 15:41

Pas de mission dans le métro en 2033 ? Je suis déçu Razz

Bienvenue, soldat ^^

Edit : y a plus de bouton supprimer, ou je suis miro ? oO

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Vanessa Crescent ET JE SUIS Admin ▬ Vanessa
Diverses Informations
Multi-Compte : Lagneya, Ylliana, Rizen, Ark'na, Melyn
Message(#) Sujet: Re: Artyom Denikine Mer 18 Déc - 15:43

*sors son fouet*

Pas de flood dans les fiche de prez ^^"

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JE M'APPELLE Invité ET JE SUIS
Diverses Informations
Message(#) Sujet: Re: Artyom Denikine Mer 18 Déc - 16:15

Super merci pour la validation et le welcom ! o/

Juste un dernier flood pour la toute fin: moi j'ai déjà rencontré un sombre ^^
Revenir en haut Aller en bas


JE M'APPELLE Contenu sponsorisé ET JE SUIS
Diverses Informations
Message(#) Sujet: Re: Artyom Denikine

Revenir en haut Aller en bas
 

L'arche de Sorëan :: La Terre des Discussions :: Archives V1 :: Fiches refusées ou abandonnées :: Artyom Denikine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: